La claire obscure — Florence Tassoni

La claire obscure est un thriller avec un thème puissant, rarement abordé. Il donne à l’ouvrage une noirceur profonde.

A l'arrière-plan, une vue de Marseille, au premier plan, la couverture du livre de Florence Tassoni, La claire obscure
« Le mistral s’engouffre dans sa voiture lorsque la portière s’ouvre… »

Photo d’arrière-plan : Photo de Kristin Snippe sur Unsplash

Que se passe-t-il ?

Anna sort de prison, elle est attendue à l’extérieur par une de ses plus proches amies, Christie. Mais pas seulement, elle est suivie par un mystérieux personnage. Anna a été condamnée alors qu’elle était innocente, j’aurais aimé avoir un peu plus d’explications à ce sujet, tant sa condamnation semble impensable.

Parce qu’elle a ses propres objectifs plutôt sombres — tout comme ce thriller, noir, très très noir — Anna est incapable de se laisser aller à l’amour qui naît entre Marc et elle.
Il y a de nombreux rebondissements et on devine certaines choses, mais la fin m’a coupé le souffle ! Je vous défie de l’imaginer. Pourtant la quatrième de couverture avertit le lecteur du thème : « sommes-nous irrémédiablement condamnés à transmettre le malheur ? »

Où et quand ?

De nos jours, à Marseille.

Qui sont les personnages ?

Anna
Vous apprendrez à la connaître au fur et à mesure de la lecture et vous comprendrez pourquoi elle a de sombres objectifs en tête quand elle sort de prison. Vous vous attacherez à elle. Elle s’est fixé comme but de défendre de plus faibles qu’elle.

Les soutiens d’Anna
Marc et Christie sont toujours là pour Anna, ils la croient et la défendent comme ils peuvent.

Les personnages sombres
Les parents d’Anna sont… comment dire ? Le pire de l’humanité ? Sans surprise, Anna a épousé un homme qui leur ressemble.

Comment est-ce écrit ?

Incipit :

« Le mistral s’engouffre dans sa voiture lorsque la portière s’ouvre, il lui faut s’arc-bouter pour en sortir et pouvoir la refermer. Une lutte déjà…

Trois, six ou neuf jours disent-ils à Marseille pour estimer la durée de ce vent qui certes balaye les nuages d’un revers de souffle, mais rend fou, malgré ce bleu du ciel. La casquette, ne pas l’oublier, l’enfoncer sur la tête pour emprisonner les cheveux. Incognito. »

Citation :

« J’avais toujours été une élève brillante, mais j’avais tout interrompu pour m’échapper de chez moi et avoir Mathieu. Avec lui. Il m’avait promis qu’il subviendrait à mes besoins pendant mes études. J’étais rassurée. Un jour, pourquoi ce jour-là, une claque est partie. Il l’a justifiée comme un simple mouvement d’humeur. Je l’ai prise comme un tsunami. Deux heures plus tard, il s’excusait, mortifié, s’autoflagellait, me suppliait. »

Mon avis en résumé

Ce que vous aimerez :

  • Un thriller très noir
  • Une fin inattendue

Ce que vous regretterez (ou pas) :

  • Ne pas comprendre la condamnation d’Anna

Mes notes

Univers narratif3,0/5
Intrigue5,0/5
Personnages5,0/5
Écriture 3,0/5
Moyenne4,0/5

Info-livre : La claire obscure par Florence Tassoni

Couverture du livre de Florence Tassoni, La claire obscure

Editeur : Auto-édition
ISBN : 979-8775188665
Pages : 286
Date de parution : 06/12/2021

Des romans très noirs

Souviens-toi de Sarah
Page Comman

En arrière-plan, Kilchurn Castle en Écosseet au premier plan, la couverture du livre de Page Comann, Souviens-toi de Sarah
En arrière-plan, Kilchurn Castle en Écosse

Glen Affric
Karine Kiebel

En arrière-plan, la couverture du livre de Steinbeck, Des souris et des hommes, au premier plan, la couverture du livre de Karine Giebel, Glen Affric
Glen Affric est un roman très noir avec beaucoup, beaucoup de rebondissements.
Partagez cet article
Catherine Perrin
Catherine Perrin

J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.

Publications: 419

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.