Que lire en ce moment ?

Une pile de livre entre deux lectrices. Titre : que lire en ce moment ?
Top livres 2024 et 2023

J’ai rassemblé ici une sélection des meilleurs livres à lire en 2023 et 2024. Littérature générale, romans policiers ou essais, si vous vous demandez que lire en ce moment, vous trouverez de quoi satisfaire votre soif de découvertes.

Dernière mise à jour : 20/06/2024

Au sommaire

Que lire en ce moment — 2024 ?

Classement des meilleurs livres 2024

Littérature française

Humour

Couverture du livre de Guillaume Clicquot, La fille du terrassier

La fille du terrassier de Guillaume Clicquot compose une satire hilarante des travers de notre société. Malgré un démarrage un peu terne, les péripéties des personnages vous emporteront dans un moment de détente.
Ma note : 4,0/5

52 œuvres d’art

Couverture du livre de Thomas Schlesser, Les yeux de Mona

Le livre de Thomas Schlesser, Les yeux de Mona, vous propose de découvrir 52 œuvres d’art aussi célèbres que La Joconde de Léonard de Vinci ou aussi énigmatiques que Oiseau dans l’espace de Constantin Brancusi.
Ma note : 4,0/5

Pop coréenne et voyeurisme

Couverture du livre de Julien Dufresne-Lamy, Spectacle

Partez en Corée du Sud, au pays de la K-pop, avec Julien Dufresne-Lamy. Grâce à son récit Spectaclevous vivrez l’entraînement plus qu’intensif de Lisa et la compétition féroce à laquelle se livrent les futures « idols ». Vous suivrez aussi l’addiction angoissée des followers de Jane. 
Ma note : 4,5/5

Vacances, amitiés et drame

Couverture du livre de Philippe Besson, Un soir d'été

Un soir d’été de Philippe Besson décrit l’atmosphère de l’île de Ré en 1985, les liens d’amitiés entre jeunes adultes qui se tissent au rythme des amours estivales, avant qu’un drame ne surgisse.
Ma note : 4,9/5

Littérature étrangère

Un village se confronte à son passé nazi

Couverture du livre d'Eva Menasse, Les silences de Dunkelblum

Les silences de Dunkelblum, d’Eva Menasse, vous plonge dans un village autrichien en 1989 où les secrets du passé nazi sont enfouis. Eva Menasse tisse une toile complexe de secrets et de révélations, bien que la narration fragmentée rende la lecture exigeante.
Ma note : 4,3/5

Les secrets d’un mois d’août

Couverture du livre de Gabriel García Márquez, Nous nous reverrons en août

Nous nous verrons en août de Gabriel García Márquez

Chaque année au mois d’août, Ana Magdalena entreprend un voyage rituel sur une île. Cette année-là, quand commence Nous nous verrons en août, le rituel dérape.
Ma note : 4,4/5

Romans policiers

Tension familiale dans les paysages glacés du Snæfellsjökull

Couverture du livre d'Eva Björg Ægisdóttir, Le clan Snæberg

Le Clan Snæberg d’Eva Björg Ægisdóttir dévoile des secrets familiaux dans les paysages glacés du Snæfellsjökull. J’ai aimé l’intrigue complexe et les personnages saisissants de ce roman policier islandais où mystère et tension se mêlent à chaque page.
Ma note : 4,9/5

Couverture du livre d'Arnaldur, Indridason, Les parias

Les parias — Arnaldur Indridason
Si vous aimez les romans très noirs, nul doute que vous apprécierez Les parias d’Arnaldur Indridason. Personnages sombres, histoires glauques et j’en passe. Mais il y a aussi l’Islande telle que vous et moi ne la verrons jamais. Lisez la suite pour vous faire une idée.
Ma note : 4,1/5

Sur fond d’histoire

Couverture du livre d'Éric Mercier, Le secret de Van Gogh

Tout ce que j’aime se trouve dans le livre d’Éric Mercier, Le secret de Van Gogh : une intrigue palpitante sur fond d’histoire, l’amitié houleuse entre Gauguin et Van Gogh. Un excellent divertissement.
Ma note : 4,3/5

Non fictionnel

Poignant

Couverture du livre de Colum McCann, American mother

James Foley, journaliste freelance américain, a été assassiné en Syrie en 2014. La macabre vidéo de son meurtre a été diffusée sur Internet. Avec Diane Foley, Colum McCann retrace le calvaire de la famille dans American Mother.
Ma note : 5/5

Autres livres 2024 chroniqués sur le site

Littérature française

La vie heureuse — David Foenkinos – 04/01/2024 – Gallimard
La vie heureuse est un roman de David Foenkinos sur l’ambition et la quête de sens, une histoire de redécouverte de soi, entre Paris et Séoul, grâce à une simulation inattendue. Thème passionnant, mais les personnages sonnent creux.
Ma note : 3,4/5Lire la suite

Romans policiers

L’Inuite — Mo Malø – 05/04/2024 – La Martiniere Eds De
L’Inuite de Mo Malø est certes un bon roman policier, mais comme d’habitude, j’ai des difficultés à lire une histoire qui mêle faits réels et fiction. Je veux toujours en savoir plus sur ce qui est avéré et ce qui ne l’est pas.
Ma note : 3,8/5Lire la suite

Recevez une fois par mois :

  • Les actualités des auteurs et des éditeurs
  • Les chroniques du site.
  • Un article thématique inédit

Et en bonus pour votre inscription, une nouvelle inédite.

Votre adresse email ne sera partagée avec personne. Voir notre politique de confidentialité.

Parutions 2024, sélectionnées, non encore lues ou chroniquées

Comment ça va pasDelphine Horvilleur – 21/02/2024 – Grasset
Extrait de la quatrième de couverture : Fracassée comme tant d’autres après le massacre perpétré par le Hamas le 7 octobre 2023 en Israël, l’auteur voit son monde s’effondrer. Elle dont la mission consiste à porter la souffrance des autres sur ses épaules et à la soulager par ses mots, se trouve soudain en état de sidération, impuissante et aphasique.
Dans la fièvre, elle écrit alors ce petit traité de survie, comme une tranche d’auto-analyse qui la fait revenir sur ses fondements existentiels.

Du côté sauvageTiffany McDaniel – 07/03/2024 – Gallmeister
Extrait de la quatrième de couverture : Arc et Daffy sont jumelles, nées à une minute d’intervalle. Unies par leurs indomptables chevelures rousses, les récits de leur grand-mère et une imagination fertile, les deux sœurs sont inséparables. Ensemble, elles fuient un quotidien sordide en plongeant dans un monde imaginaire.

La branche tordueJeanine Cummins – 07/05/2024 – Philippe Rey
Extrait de la quatrième de couverture : Drame familial intergénérationnel, l’histoire éblouissante de deux mères confrontées aux affres de la maternité, l’une en temps de Grande famine de la pomme de terre en Irlande, l’autre dans le New York contemporain, par l’autrice du roman au succès international American Dirt.

La longue vueElizabeth Jane Howard – 01/02/2024 – Table ronde
Extrait de la quatrième de couverture : Londres, 1950. Antonia et Conrad Fleming donnent un dîner pour les fiançailles de leur fils Julian, chez eux, dans le quartier chic de Campden Hill Square. Derrière les apparences policées d’une soirée mondaine, Antonia mesure, à quarante-trois ans, l’échec de son propre mariage. Londres, 1942. Mrs Fleming retrouve son époux pendant une permission.

Le Nid du coucou – Camilla Läckberg – 05/06/2024 – Actes sud
Extrait de la quatrième de couverture : Sur sa petite île privée au large de Fjällbacka, le couple Bauer fête ses noces d’or, entouré de ses proches. Henning Bauer est l’un des plus célèbres écrivains suédois et l’académie Nobel est sur le point de consacrer son immense talent. Mais deux événements terribles viennent contre-carrer cette reconnaissance, qui peut-être ne serait pas si méritée

Le nom sur le murHervé Le Tellier – 18/04/2024 – Gallimard
Extrait de la quatrième de couverture : Je ne suis pas l’ami d’André Chaix, et aurais-je d’ailleurs su l’être, moi que presque rien ne relie à lui ? Juste un nom sur le mur. Chaix était un résistant, un maquisard, un jeune homme à la vie brève comme il y en eut beaucoup. Je ne savais rien de lui. J’ai posé des questions, j’ai recueilli des fragments d’une mémoire collective, j’ai un peu appris qui il était.

Les sept secrets d’Esther WildingHolly Ringland – 15/05/2024 – Fayard
Extrait de la quatrième de couverture : La dernière fois qu’Aura Wilding a été aperçue, elle marchait sur la grève, face à la mer. Elle est partie pour ne plus revenir, laissant derrière elle un cri strident et mystérieux.

Mon sous-marin jauneJón Kalman Stefánsson – 04/01/2024 – Bourgois
Extrait de la quatrième de couverture : un écrivain qui ressemble beaucoup à Jón Kalman Stefánsson aperçoit Paul McCartney dans un parc londonien, en août 2022. L’ancien Beatles est le héros de sa jeunesse, et le narrateur rêve de lui parler.

Sang d’encreRobert Galbraith – 02/05/2024 – Grasset
Extrait de la quatrième de couverture : Lorsqu’Edie Ledwell entre dans le bureau de la détective Robin Ellacott, elle est dans tous ses états. Cocréatrice d’un dessin animé très populaire nommé Sang d’encre, Edie est harcelée en ligne par un mystérieux personnage, qui se présente sous le pseudonyme d’Anomie, dont elle cherche désespérément à découvrir l’identité.

Que lire en ce moment — 2023 ?

Classement des meilleurs livres 2023

Par note décroissante et par ordre alphabétique

Couverture du livre de Lionel Shriver, À prendre ou à laisser.

À prendre ou à laisser — Lionel Shriver – 26/01/2023 – Belfond – ❤
Dernier livre de Lionel Shriver

Je ne vous conseille pas d’offrir le livre de Lionel Shriver, À prendre ou à laisser à vos grands-parents. Même si le ton est léger, il nous met en face du pire de ce que peut être la fin de vie, la dégénérescence ou sa peur.
Ma note : 5,0/5

Couverture du livre de Natasha Brown, Assemblage

Assemblage Natasha Brown – 11/01/2023 – Grasset – ❤

Assemblage annonce la couleur ; le roman est composé de bribes de scènes, de paragraphes non liés, de réflexions entendues, de pensées qui s’immiscent. L’émotion est pourtant là, puissante. Elle m’a laissée sans voix.
Ma note : 5,0/5

Couverture du livre d'Hiro Arikawa, Au revoir les chats !

Au revoir les chats ! — Hiro Arikawa – 01/11/2023 – Actes Sud

Au revoir les chats ! d’Hiro Arikawa est un recueil de sept nouvelles et bien sûr, elles comportent toutes des chats. Les histoires sont variées, souvent touchantes ou mignonnes, mais aussi tristes, attendrissantes sans oublier le fantastique qui s’invite dans un des récits.
Ma note : 5,0/5

Couverture du livre de Gabrielle Zevin, Demain, et demain, et demain

Demain, et demain, et demain — Gabrielle Zevin – 17/08/2023 – Fleuve Editions – ❤

Une histoire d’amitié et d’amours avec des personnages jeunes, brillants et attachants. Demain, et demain, et demain propose une intrigue riche en thèmes et en émotions. Un énorme coup de cœur pour ce livre de la rentrée littéraire 2023.
Ma note : 5,0/5

Couverture du livre de Blanche Martire, Intime

Intime  Blanche Martire – 13/06/2023 – Frison Roche Belles Lettres

La couverture représente une jeune femme assise sur un globe terrestre, une main sur le menton, comme si elle s’interrogeait, une illustration emblématique du recueil de poésie, Intime. Ma culture poétique est plutôt limitée, mais les poésies de Blanche Martire sont à la fois belles et accessibles. Elles m’ont touchée au cœur, parce qu’elles évoquent la vie telle qu’elle se présente.
Ma note : 5,0/5

Couverture du livre de Feurat Alani, Je me souviens de Falloujah.

Je me souviens de Falloujah — Feurat Alani – 01/03/2023 – JC Lattès ❤

Que cela paraît loin quand on le regarde à la télévision ! Mais comme il est difficile de retenir son émotion quand Feurat Alani décrit la vie d’une famille irakienne qui subit les soubresauts d’une histoire à qui ils n’avaient pourtant (presque) rien demandé. Je me souviens de Falloujah permet de mieux comprendre.
Ma note : 5,0/5

Couverture du livre de Patrick Modiano, La danseuse

La danseuse — Patrick Modiano- 05/10/2023 – Gallimard ❤

Dans La danseuseles souvenirs s’entremêlent avec subtilité. Entre visages flous du passé et personnages énigmatiques, Patrick Modiano m’a entraînée dans une promenade dans le temps que j’ai trouvée trop courte. Du pur Modiano.
Ma note : 5,0/5

Recevez une fois par mois :

  • Les actualités des auteurs et des éditeurs
  • Les chroniques du site.
  • Un article thématique inédit

Et en bonus pour votre inscription, une nouvelle inédite.

Votre adresse email ne sera partagée avec personne. Voir notre politique de confidentialité.

Couverture du livre de Gaëlle Nohant, Le bureau d’éclaircissement des destins

Le bureau d’éclaircissement des destins Gaëlle Nohant – 04/01/2023 – Grasset ❤ – Dernier livre de Gaëlle Nohant

Malgré le titre qui ressemble à celui d’une série télévisée, Le bureau d’éclaircissement des destins, première lecture d’un ouvrage paru en 2023, figure d’ores et déjà parmi les meilleurs livres de cette année. La barre est très haute pour faire plus instructif, plus émouvant et plus marquant que le dernier roman de Gaëlle Nohant.
Ma note : 5,0/5

Couverture du livre de Dennis Lehane, Le silence

Le silence — Dennis Lehane – 27/04/2023 – Gallmeister

Le silence de Dennis Lehane est un roman noir, plein de rebondissements. Il nous entraîne dans un quartier irlandais de Boston à l’époque où sévissait la ségrégation. Un livre exceptionnel.
Ma note : 5,0/5

Intrigues familiales dans les années 1950

Couverture du livre de Pierre Lemaitre, Le silence et la colère

Le silence et la colèrePierre Lemaitre – 10/01/2023 – Calmann-Lévy – Dernier livre de Pierre Lemaitre

La fresque des Pelletier continue. Dans l’effervescence des années 1950, les secrets familiaux des personnages du livre, Le silence et la colère, se mêlent aux bouleversements de la France. Un tourbillon d’intrigues captivantes porté par la plume fluide et immersive de Pierre Lemaitre.
Ma note : 5,0/5

Couverture du livre de Sorj Chalandon, L'enragé

L’enragé — Sorj Chalandon – 16/08/2023 – Grasset – ❤ – Dernier livre de Sorj Chalandon

Les bagnes pour enfants n’ont rien d’un sujet réjouissant et la vie était loin d’être douce. Comment s’étonner que le personnage de Sorj Chalandon soit devenu L’enragé ? Un livre sombre, mais prenant que je vous recommande vivement.
Ma note :5,0/5

Couverture du livre de Laure Gombault, Vis-à-vis

Vis-à-vis — Laure Gombault – 03/02/2023 – Souffles littéraires

Vis-à-vis est un court livre d’une centaine de pages, un livre subtil qui nécessite d’être lu lentement pour capturer tout ce que l’auteur a mis dans l’histoire, que ce soit un chat malin ou un tableau qui joue un rôle inattendu.
Ma note : 5,0/5

Couverture du livre de Julia Kerninon, Yoko Ono, une monographie poétique

Yoko Ono une monographie poétique — Julia Kerninon – 05/10/2023 – Iconoclaste (l’)

J’ai ressenti la même émotion en lisant le livre de Julia Kerninon, qu’en explorant ses œuvres. Yoko Ono a des choses à dire, parfois provocantes, mais adoucies par la couleur blanche et son combat pour la paix.
Ma note : 5,0/5

Couverture du livre d'Auður Ava Ólafsdóttir, Eden

Eden — Auður Ava Ólafsdóttir – 07/09/2023 – Zulma

Eden raconte l’histoire d’une Islandaise qui change de vie. Vous retrouverez la poésie, la sérénité qui se dégagent de certains livres d’Auður Ava Ólafsdóttir. Entre histoire des mots (islandais) et écologie, un excellent livre de la rentrée littéraire 2023.
Ma note : 4,9/5

Couverture du livre de Bruno David, Le jour où j'ai compris

Le jour où j’ai compris — Bruno David – 10/05/2023 – Grasset

« Accusé boomer, levez-vous. » Le jour où j’ai compris s’adresse aux jeunes générations et leur explique la façon de voir les choses (et la façon de vivre) de jeunes boomers au cours des décennies passées. Il retrace l’histoire des enjeux environnementaux et celle de la prise de conscience de l’auteur.
Ma note : 4,9/5

Couverture du livre de Solène Bakowski, Ce que je n'ai pas su

Ce que je n’ai pas su — Solène Bakowski – 13/04/2023 – Plon ❤

Quelle belle surprise que ce livre de Solène Bakowski, Ce que je n’ai pas su ! Une intrigue inattendue et des personnages attachants en font un plaisir de lecture. J’ai tourné les pages, avide d’en apprendre plus sur ce personnage mystérieusement disparu.
Ma note : 4,8/5

Couverture du livre de Denene Millner

Du même sang — Denene Millner – 24/08/2023 – Cherche-Midi (Le)

Du même sang est le premier roman de Denene Millner, journaliste et auteure de nombreux ouvrage de non-fiction. J’ai aimé ce roman qui m’a entraînée au cœur de la vie de femmes noires américaines de 1965 à 2004. Je vous le recommande vivement.
Ma note : 4,8/5

Couverture du livre de Rachid Benzine, Les silences des pères

Les silences des pères — Rachid Benzine- 18/08/2023 – Seuil

Les silences des pères de Rachid Benzine raconte la quête d’un fils pour retrouver le parcours de son père. Dans les années 1970, alors jeune homme de dix-neuf ans, il est venu travailler en France, pour soutenir sa famille.
Ma note : 4,8/5

Couverture du livre de David Grann, Les naufragés du Wager

Les naufragés du Wager — David Grann – 25/08/2023 – Sous-sol (Editions du)

J’ai dévoré le récit de David Grann, Les naufragés du Wager comme un roman d’aventures. Il est pourtant plus sombre, et rempli de détails qu’on ne trouve pas dans des fictions.
Ma note : 4,7/5

Couverture du livre de Jean-Baptise Andrea, Veiller sur elle

Veiller sur elle — Jean-Baptiste Andrea – 17/08/2023 – Iconoclaste (l’)

Veiller sur elle est un des livres les plus lus du moment, non sans raison. Une intrigue captivante avec un final aussi étonnant qu’émouvant, des personnages réussis, enfin presque — l’un d’eux m’a laissée indifférente —, sont les atouts de ce roman.
Ma note : 4,7/5

Couverture du livre de Lina Nordquist, Celui qui a vu grandir la forêt

Celui qui a vu grandir la forêt— Lina Nordquist – 16/03/2023 – Buchet Chastel

Celui qui a vu grandir la forêt est un roman sombre, très sombre et pourtant totalement addictif. Un excellent livre qui parle de la condition humaine sans oublier la condition féminine.
Ma note : 4,6/5

Couverture du livre de Bernhard Schlink, La petite fille

La petite-fille — Bernhard Schlink – 09/02/2023 – Gallimard

La petite-fille de Bernhard Schlink pose plus de questions qu’il n’apporte de réponses. La principale question : qu’auriez-vous fait à la place de Kaspar ?
Ma note : 4,6/5

Couverture du livre d'Eva Björg Ægisdóttir, Les garçons qui brûlent

Les garçons qui brûlent — Eva Björg Ægisdóttir – 07/04/2023 – La Martiniere Eds De

Les garçons qui brûlent déroule avec finesse une investigation chez des Islandais sans histoire. Les enquêteurs sont attachants et les rebondissements nombreux. Une lecture plaisir.
Ma note : 4,6/5

Couverture du livre de Camilla Grebe, L'énigme de la stuga

L’énigme de la stuga — Camilla Grebe- 01/02/2023 – Calmann-Lévy noir – Dernier livre de Camilla Grebe

Camilla Grebe revisite le thème du meurtre en chambre close, mais plus qu’un roman policier ou une histoire à énigme, L’énigme de la stuga est un roman noir qui démontre qu’aucun milieu n’est à l’abri de la catastrophe.
Ma note : 4,6/5

Couverture du livre de Michael Connelly, L'étoile du désert

L’étoile du désert — Michael Connelly- 06/09/2023 – Calmann-Lévy noir

Fan inconditionnelle de Michael Connelly, je lis tous ses livres et son dernier, L’étoile du désert ne m’a pas échappé. J’y ai retrouvé toute la puissance de l’auteur dans l’intrigue et les personnages, même si je trouve que celui de Renée Ballard tarde à décoller.
Ma note : 4,6/5

Couverture du livre de Marie-Cécile Naves, Calmez-vous, madame, ça va bien se passer.

Calmez-vous madame, ça va bien se passer Marie-Cécile Naves – 22/02/2023 – Calmann Lévy

Des évidences, mais aussi des réflexions pousséesCalmez-vous madame, ça va bien se passer, est un livre nécessaire pour se mettre à jour. J’ai regretté que l’auteur s’adresse au lecteur comme s’il était un féministe convaincu (plutôt une d’ailleurs, et à jour dans ses connaissances) parce que la lecture en est un peu ardue.
Ma note : 4,5/5

Couverture de Philippe Besson, Ceci n'est pas un fait divers

Ceci n’est pas un fait divers — Philippe Besson – 05/01/2023 – Julliard – Dernier livre de Philippe Besson

Ceci n’est pas un fait divers aborde le féminicide sous un angle original, l’impact sur la vie des enfants. Un roman un peu trop court pour être profond, mais cette lecture reste importante pour penser à ceux que les médias n’évoquent jamais, mais dont la vie est brisée.
Ma note : 4,5/5

Couverture du livre de Maggie O'Farrell, Le portrait de mariage

Le portrait de mariage — Maggie O’Farrell – 24/08/2023 – Belfond – Dernier livre de Maggie O’Farrell

J’ai d’abord été déçue par le début du livre de Maggie O’Farrell, Le portrait de mariage, avant de comprendre que cette lente description de l’enfance de Lucrèce de Médicis était nécessaire pour entrer dans cette histoire à qui il ne manque qu’une sorcière pour devenir magique.
Ma note : 4,5/5

Couverture du livre d'Arnaldur Indridason, Le roi et l'horloger

Le roi et l’horloger — Arnaldur Indridason – 03/02/2023 – Métailié – Dernier livre d’Arnaldur Indridason

Le roi et l’horloger d’Arnaldur Indridason décrit les relations complexes entre un humble artisan, qui prend soin de garder la tête baissée, et un roi à moitié fou ; sur fond de richesses danoises et de misère islandaise.
Ma note : 4,5/5

Couverture du livre d'Hernan Diaz, Trust

Trust — Hernan Diaz – 18/08/2023 – Editions de l’Olivier

Trust d’Hernan Diaz est-il un bon livre ? Oui, aucun doute à ce sujet. Est-ce qu’il m’a plu ? Non, j’ai toujours du mal avec les exploits littéraires qui paraissent avoir été conçus en tant que tels. La construction, comme dans la vie réelle, ne dévoile pas tout. Elle est remarquable. Les thèmes sont nombreux et se révèlent peu à peu. Le livre est long, demande des efforts. À cause de la forme, et ce n’est pas ce que je préfère.
Ma note : 4,5/5

Couverture du livre de Guillaume Clicquot, Prenez-moi pour une conne

Prenez-moi pour une conne — Guillaume Clicquot – 03/05/2023 – Fayard

Idéal pour un moment de détente, cette histoire de vengeance, parfaitement racontée par Guillaume Clicquot. Prenez-moi pour une conne, s’exclame Orane de Lavallière.
Ma note : 4,4/5

Couverture du livre de Douglas Kennedy, Et c'est ainsi que nous vivrons

Et c’est ainsi que nous vivrons — Douglas Kennedy – 01/06/2023 – Belfond – Dernier livre de Douglas Kennedy

Et c’est ainsi que nous vivrons est une dystopie, un genre courant en ce moment, peut-être parce que nous redoutons l’avenir. Mais si j’ai dévoré ce livre, grâce à l’intrigue, j’ai été moins convaincue par le monde tel que Douglas Kennedy le décrit.
Ma note : 4,3/5

Couverture du livre d'Ahmet Altan, Les dés

Les dés — Ahmet Altan – 04/10/2023 – Actes Sud

Dans Les dés, Ahmet Altan retrace l’éducation virile à l’extrême d’un jeune garçon, Ziya. Incapable de penser par lui-même, de réfléchir ou de remettre en cause quoi que ce soit, il restera toute sa vie, enfermé dans une cage, faite de vengeance, de meurtre et de jeux.
Ma note : 4,3/5

Couverture du livre de Tom Noti, Juste pour Dara

Juste pour Dara — Tom Noti – 10/10/2023 – La Trace

Tom Noti fait partie de ces rares auteurs qui ont une écriture envoûtante. Il apporte aussi de l’originalité à ses histoires comme personne. Aucun écrivain n’a traité le thème de Juste pour Dara de cette façon. Un auteur à découvrir absolument.
Ma note : 4,3/5

Couverture du livre de Julien Aime, Les chats ont neuf vies, moi j'en aurai deux

Les chats ont neuf vies, moi j’en aurai deux — Julien Aime – 02/03/2023 – Archipel (L)

Les chats ont bien de la chance, avec neuf vies, ils peuvent se tromper. Mais quand on n’en a qu’une, il vaut mieux ne pas la rater, à moins que… L’intrigue du livre de Julien Aime, Les chats ont neuf vies, moi, j’en aurai deux, tourne autour d’une agence qui propose à Julie et Ugo de disparaître pour renaître.
Ma note : 4,2/5

Couverture du livre de Ken Follett, Les armes de la lumière

Les armes de la lumière — Ken Follett – 05/10/2023 – Robert Laffont

Un nouveau roman historique de Ken Follett, ça ne se rate pas, surtout quand il se déroule à Kingsbridge. C’est l’assurance d’un bon moment de lecture, même si aucun n’a jamais été à la hauteur des Piliers de la terreLes armes de la lumière ne fait pas exception.
Ma note : 4,1/5

Recevez une fois par mois :

  • Les actualités des auteurs et des éditeurs
  • Les chroniques du site.
  • Un article thématique inédit

Et en bonus pour votre inscription, une nouvelle inédite.

Votre adresse email ne sera partagée avec personne. Voir notre politique de confidentialité.

Autres livres 2023 chroniqués sur le site

Harlem ShuffleColson Whitehead – 04/01/2023 Albin Michel – Dernier livre de Colson Whitehead

Harlem Shuffle parle surtout de cambriolage, de vengeance, un peu du commerce à Harlem dans les années 1960. Si vous aimez que le personnage principal soit un demi-malfrat, ce livre devrait vous plaire.
Ma note : 3,8/5

Couverture du livre de Colson Whitehead, Harlem Shuffle

Les malvenusAudrey Brière – 03/02/2023 – Seuil

Les malvenus sont les enfants abandonnés recueillis par sœur Marie. Devenus adultes, ils recèlent tous des mystères qui seront dévoilés au fur et à mesure. Un bon moment de lecture et un premier roman policier prometteur pour Audrey Brière.
Ma note : 3,8/5

Couverture du livre d'Audrey Brière, Les malvenus

Perspective (s) — Laurent Binet – 16/08/2023 – Grasset – Dernier livre de Laurent Binet

Nul doute que Perspective (s) constitue un exploit littéraire. L’histoire avance au gré de lettres écrites par plusieurs personnes, dans un style que l’on reconnaît comme celui des siècles passés. Mais est-ce que le roman policier de Laurent Binet a fait le bonheur de la lectrice que je suis ? Pas tout à fait.
Ma note : 3,8/5

Couverture du livre de Laurent Binet, Perspective(s)

Pleine et douce — Camille Froidevaux-Metterie – 05/01/2023 – Sabine Wespieser Editeur – Premier roman

Pleine et douce n’est pas qu’un roman, il est un moyen de parler de choses dont on parle peu, bref, tout sauf un moment de détente. Il y a de très bonnes choses, de moins bonnes, d’autres discutables, mais qui ne doivent en rien empêcher de le lire pour le thème très fort du livre.
Ma note : 3,8/5

Couverture du livre de Pleine et douce — Camille Froidevaux-Metterie, Pleine et douce

Rose nuit — Oscar Coop-Phane – 23/08/2023 Grasset

Rose nuit est un livre construit autour de trois personnages qui ne se rencontreront jamais bien qu’ils soient liés par l’économie contemporaine, une structure que j’apprécie peu. Le roman d’oscar Coop-Phane réserve pourtant de bonnes surprises.
Ma note : 3,8/5

Couverture du livre d'Oscar Coop-Phane, Rose nuit

Suite inoubliable — Akira Mizubayashi – 17/08/2023 Gallimard

Parce que Suite inoubliable de Akira Mizubayashi a trop de points communs avec Âme brisée, je n’ai pas eu la surprise émerveillée du premier livre lu. Mais la lecture est fluide et agréable, malgré certains défauts.
Ma note : 3,8/5

Couverture du livre d'Akira Mizubayashi, Suite inoubliable

GazolineEmmanuel Flesch – 04/01/2023 – Calmann-Lévy

J’ai été captivée par le début de Gazoline, par la façon dont Emmanuel Flesch présente le village et les personnages. Mon intérêt est malheureusement vite retombé, peut-être parce que retrouver la vie quotidienne d’un village, même en 1988, n’est pas ce que je cherche dans une lecture.
Ma note : 3,6/5

Couverture du livre d'Emmanuel Flesh, Gazoline, au premier plan

L’ancien calendrier d’un amour – Andreï Makine – 11/01/2023 – Grassset – Dernier livre d’Andreï Makine

Andreï Makine est un de mes auteurs préférés, mais rares sont les écrivains à maintenir, livre après livre, la même qualité. L’ancien calendrier d’un amour n’est pas celui par lequel il faut commencer.
Ma note : 3,6/5

Couverture du livre d'Andreï Makine,

L’accusation — Aïcha Béchir – 23/08/2023 – JC Lattès

Bien que le pitch de départ, l’accusation d’apologie du terrorisme à l’encontre d’une enseignante soit trop peu développé à mon goût, Aïcha Béchir est incontestablement une autrice à suivre, et ce malgré une narration confuse.
Ma note : 3,5/5

Couverture du livre d'Aïcha Béchir, L'accusation

Les sources – Marie-Hélène Lafon – 05/01/2023 – Buchet-Chastel

Quelle mouche a piqué Marie-Hélène Lafon de raconter une histoire, certes très actuelle, mais qui tourne court à la fin du premier chapitre ? Heureusement restent sa description de la vie dans une ferme du Cantal et son merveilleux style. Malgré cela, Les sources est un livre qui ne m’a pas entièrement convaincue.
Ma note : 3,5/5

Couverture du livre de Marie-Hélène Lafon, Les sources

Reykjavik – Ragnar Jónasson – Katrín Jakobsdóttir – 06/10/2023 – La Martinière

Reykjavik n’est pas le roman policier de Ragnar Jónasson que je préfère à cause de la seconde partie un peu laborieuse. Une lecture peu exigeante qui permet tout de même de passer un bon moment.
Ma note : 3,5/5

Couverture du livre de Ragnar Jónasson et Katrin Katrín Jakobsdóttir, Reykjavik

Ce que je sais de toi — Éric Chacour – 24/08/2023 – Philippe Rey

Je suis décidément peu sensible aux exploits littéraires si l’intrigue, surtout si les personnages ne sont pas à la hauteur. Ce que je sais de toi d’Éric Chacour a piqué ma curiosité et je m’en souviendrai sans doute, mais je l’ai lu sans plaisir excessif.
Ma note : 3,4/5

Couverture du livre d'Eric Chacour, Ce que je sais de toi

La révolte des filles perdues — Dorothée Janin – 23/08/2023 – Stock

S’il y a une quantité presque infinie de livres sur la Deuxième Guerre mondiale, les années qui suivent sont souvent oubliées. C’est le grand intérêt du livre de Dorothée Janin, La révolte des filles perdues, de comprendre un peu mieux les hiérarchies de valeurs de cette année-là.
Ma note : 3,3/5

Couverture du livre de Dorothée Janin, La révolte des filles perdues

Le portrait d’Humphrey Back — Bénédicte Rousset – 13/06/2023 – La Trace

Que feriez-vous si vous receviez un tableau de grande valeur, votre tableau préféré ? Le garderiez-vous pour le contempler à loisir ? Ou bien le vendriez-vous pour que votre père puisse se soigner et que votre mari ait la vie dont il rêve ?
Ma note : 3,3/5

Couverture du livre de Bénédicte Rousset, Le portrait d'Humphrey Back

L’épaisseur d’un cheveu — Claire Berest- 23/08/2023 – Albin Michel

La quatrième de couverture annonce : Étienne tuera sa femme dans trois jours. Pas de suspense, donc, mais peut-être quelque chose à comprendre ? Eh bien non, L’épaisseur d’un cheveu de Claire Berest est un livre banal sur un phénomène effrayant.
Ma note : 3,1/5

Couverture du livre de Claire Berest, L'épaisseur d'un cheveu

Le baiser de la tulipe noire — Maxime Fontaine — Bertrand Puard – 02/11/2023 – Fleuve Noir

Depuis le dernier roman policier de Fred Vargas, il s’est écoulé six ans. Autant dire que la sortie de Sur la dalle faisait figure d’évènement. J’ai dû attendre longtemps avant de l’emprunter à la médiathèque, attente qui, hélas, n’en valait pas la peine. Mais où est donc passé le charme des livres de Fred Vargas ?
Ma note : 3,0/5

Couverture du livre de Maxime Fontaine et Bertrand Puard, Le baiser de la tulipe noire

Sur la dalle — Fred Vargas – 17/05/2023 – Flammarion

Depuis le dernier roman policier de Fred Vargas, il s’est écoulé six ans. Autant dire que la sortie de Sur la dalle faisait figure d’évènement. J’ai dû attendre longtemps avant de l’emprunter à la médiathèque, attente qui, hélas, n’en valait pas la peine. Mais où est donc passé le charme des livres de Fred Vargas ?
Ma note : 3,0/5

Couverture du livre de Fred Vargas, Sur la dalle

Terminus Malaussène – Daniel Pennac – 05/01/2023 – Gallimard

Le livre ouvre sur un chapitre d’anthologie, Pépère terrorise Kébir, en lui reprochant de ne pas avoir fait le ménage dans l’escalier. Hélas, la suite est moins intéressante.
Ma note : 3,0/5

Couverture du livre de Daniel Pennac, Le cas Malaussène, tome 2, Terminus Malaussène

Avant la forêt — Julia Colin – 25/08/2023 – Aux Forges de Vulcain

Clairement, je ne suis pas la cible du livre, Avant la forêt de Julia Colin, et je ne suis pas certaine d’être objective quant aux personnages qui m’ont peu intéressée. En revanche, pourquoi cette narration étrange qui change à l’intérieur des chapitres et qui rompt la lecture ?
Ma note : 2,9/5

Couverture de Julia Colin, Avant la forêt

Partir quand même – Yiyun Li – 16/02/2023 – Belfond

Un unique personnage fascinant, peu ou pas d’intrigue, des relations étranges et peu compréhensibles, c’est ce que j’ai ressenti à la lecture de Partir quand même
Ma note : 2,9/5

Couverture du livre de Yiyun Li, Partir quand même

J’ai 8 ans et je m’appelle Jean Rochefort — Adèle Fugère – 17/08/2023 – Buchet-Chastel

Je ne sais trop que penser de J’ai 8 ans et je m’appelle Jean Rochefort, si ce n’est que rien n’a retenu mon attention. Lisez la suite pour découvrir si ce roman peut vous plaire.
Ma note : 2,4/5

Couverture du livre d'Adèle Fugère, J'ai 8 ans et je m'appelle Jean Rochefort

Recevez une fois par mois :

  • Les actualités des auteurs et des éditeurs
  • Les chroniques du site.
  • Un article thématique inédit

Et en bonus pour votre inscription, une nouvelle inédite.

Votre adresse email ne sera partagée avec personne. Voir notre politique de confidentialité.

Parutions 2023, sélectionnées, non encore lues ou chroniquées

(Par ordre alphabétique)

Amours et autres obsessions – Liane Moriarty – 08/02/2023 – Albin Michel
Extrait de la quatrième de couverture : L’amour, c’est comme la tombola : pas facile de tirer le bon numéro. Question de chance ou de… lucidité ? Prenez une hypnothérapeute en quête de stabilité sentimentale, amoureuse d’un père célibataire harcelé par une ex prête à tout pour ne pas être oubliée, y compris à traquer sa rivale.

Deux innocents – Alice Ferney – 01/03/2023 – Actes Sud
Extrait de la quatrième de couverture : Claire enseigne à L’Embellie, établissement associatif où l’on tente de mettre sur les rails de la vie active des jeunes gens en grande difficulté. Elle s’épanouit au contact de ces élèves sans filtre, dont le coeur est l’organe dominant.

Goldman – Ivan Jablonka – 18/08/2023 – Seuil
Extrait de la quatrième de couverture : Jean-Jacques Goldman n’est pas seulement un grand nom de la chanson. Il est aussi un enfant d’immigrés juifs devenu la personnalité préférée des Français, un artiste engagé après la mort des utopies, un artisan au coeur des industries culturelles, un homme en rupture avec les codes virils.

Le garçon du dehors – Jeanine Cummins – 04/05/2023 – Philippe Rey
Extrait de la quatrième de couverture : Le roman d’apprentissage poignant d’un garçon irlandais de la communauté des gens du voyage dans les années 1950, par l’autrice au succès international d’American Dirt Irlande, 1959. Christopher Hurley, onze ans, est un traveller, un membre de la communauté des gens du voyage irlandais, les Pavees. Une vie d’errance, à voyager de ville en ville, offrant leurs services de rétameurs ou travaillant aux champs.

Le labyrinthe des égarés – Amin Maalouf – 04/10/2023 – Grasset
Extrait de la quatrième de couverture : Une guerre dévastatrice vient d’éclater au cœur de l’Europe, qui ravive les pires traumatismes du passé ; des menaces de cataclysme nucléaire sont constamment agitées, alors qu’on les croyait définitivement écartées ; un bras de fer planétaire se déroule, opposant l’Occident à la Chine et à la Russie…

Les gardiens de la maison – Shirley Ann Grau – 02/03/2023
Extrait de la quatrième de couverture : Prix Pulitzer 1965, publié en France la même année et inexplicablement jamais réédité depuis, un roman social, engagé, aux accents féministes.

Quarante voleurs en carence affective – Boris Cyrulnik – 06/09/2023 – Odile Jacob
Extrait de la quatrième de couverture : « Pendant les années de guerre, j’ai été privé de toute relation. Après la guerre, j’ai été placé dans une institution. Dans ce désert affectif, où la plupart des enfants s’éteignent, j’ai réussi à m’évader en découvrant les mondes animaux. Comme il n’y avait personne à rencontrer, je m’échappais par une déchirure du grillage pour aller parler au chien du voisin. Il m’accueillait avec joie quand je lui racontais mes malheurs. Ce chien m’a beaucoup aidé. Mes seules relations humaines, je les avais avec des bêtes. »

Triste tigre – Neige Sinno – 17/08/2023 – P.O.L
Extrait de la quatrième de couverture : J’ai voulu y croire, j’ai voulu rêver que le royaume de la littérature m’accueillerait comme n’importe lequel des orphelins qui y trouvent refuge, mais même à travers l’art, on ne peut pas sortir vainqueur de l’abjection.

Rééditions

Le grand secret – Barjavel – 16/02/2023 – Les Presses de la cité
Extrait de la quatrième de couverture : Le Grand Secret, c’est l’histoire d’un couple séparé par un extraordinaire événement, puis réuni dans des circonstances que jamais un homme et une femme n’ont connues.

Recevez une fois par mois :

  • Les actualités des auteurs et des éditeurs
  • Les chroniques du site.
  • Un article thématique inédit

Et en bonus pour votre inscription, une nouvelle inédite.

Votre adresse email ne sera partagée avec personne. Voir notre politique de confidentialité.

Vous n’avez pas trouver que lire en ce moment ? Alors…

Toujours rien ? D’autres pages vous intéresseront.

Les autres pages du site

Pour connaître les meilleurs ventes de la semaine

Rendez-vous sur le site Edistats

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

5 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Dallas Mckena

Blackwater me tente tellement ^^
J’adore ce genre d’article car j’ai pu découvrir des romans dont je n’avais pas entendu parler et qui ont l’air bien sympa. Ma wishlist s’est encore bien agrandie 🙂

Olivier

Bonjour Catherine, puisque vous avez lu Dune, je vous recommande mon dernier coup de coeur en Science-Fiction : la trilogie de Liu Cixin (traduit du chinois) “Le Problème à trois corps”, suivi de “La Forêt Sombre” et “La Mort Immortelle”. J’ai parfois eu un peu de mal à m’y retrouver parmi cette multitude de personnages aux noms et prénoms chinois, mais j’ai été stupéfait par ce feu d’artifice d’idées scientifiques et philosophiques, saupoudré de poésie, qui ne raconte pas moins que la rencontre entre l’humanité et une civilisation extra-terrestre, depuis nos jours jusqu’à la fin de l’humanité et de l’univers, de façon quasiment crédible, avec des personnages magnifiques, des rebondissements inattendus, des énigmes, des contes, une incursion dans l’histoire… Cette oeuvre, que Netflix va adapter en série, pourrait bien dépasser le succès de Star Wars ou de Game of Thrones (dans un autre genre).

Madeleine DONZEL

A propos de
” un jeu sans conséquence”
Jocelyne Teng.
Librinova
Une oeuvre, tout en justesse,
intrigue fort bien menée qui vous tient en
haleine
Avec, dans un style clair, un texte qui plaque à merveille au réel, les réalités des évolutions des personnages mis en présence dans leur quotidien,
On suit pas à pas, et avec grand intérêt les méandres psychologiques subtilement observés de ces 3 personnes, l’une campée et très bien analysée autour de laquelle gravitent deux femmes devant s’affronter.
Cela jusqu’à la fin du récit, attendue impatiemment du reste, celle-ci clôturant l’ouvrage avec une rigueur admirable.
En clair, mon coup de coeur pour l’extrême simplicité, à retenir, avec laquelle Jocelyne Teng a traité un sujet délicat.
A suivre pour le relire.