Les naufragés du Wager — David Grann

À l’arrière-plan, une esquisse du Wager par le lieutenant Piercy Brett et au premier plan, la couverture du livre de David Grann, Les naufragés du Wager
À l’arrière-plan, une esquisse du Wager par le lieutenant Piercy Brett

J’ai dévoré le récit de David Grann, Les naufragés du Wager comme un roman d’aventures ou de survie en milieu hostile. Il est pourtant plus sombre, et rempli de détails qu’on ne trouve pas dans des fictions.

Rentrée littéraire 2023

Que se passe-t-il ?

Peinture représentant le naufrage du Wager
Le naufrage du Wager – 1809
Auteur inconnu

Le 18 septembre 1740, une escadre de six bateaux de guerre anglais quitte la rade de Spithead pour harceler les colonies espagnoles. Non sans mal, 2000 hommes sont embarqués, seulement 188 reviendront ; à la fois un exploit maritime et un désastre. Les navires parviennent à franchir le cap Horn, mais le Wager est séparé des autres ; il échoue alors sur une île, 140 hommes rejoignant la terre en canots.

Le récit se lit comme un roman. J’ai été surprise par le peu de moyens de cette époque pour se repérer ou estimer la vitesse d’un navire alors que les marins se lançaient dans un inconnu aux multiples dangers. J’ai aussi été fascinée par ceux qui ont survécu. Certaines ellipses « un mois plus tard » me laissaient perplexe : comment ces marins qui mouraient de faim, avaient-ils pu subsister jusque-là, tout en maîtrisant une embarcation de fortune ? Un roman d’aventures, donc, mais sombre, nous ne sommes pas chez Jules Verne.

Quels sont les thèmes ?

  • Exploit maritime
  • Naufrage
  • Mutinerie
  • Survie en milieu hostile
  • Aventures

Qui sont les protagonistes ?

David Grann a utilisé les documents laissés par nombre d’entre eux. Il arrive à nous les rendre proches.

John Byron
Il a seize ans lorsqu’il embarque sur le Wager. Il aura du mal à se décider entre la loyauté envers son commandant et son désir de survie. Il est le grand-père du poète Lord Byron.

Le canonnier John Bulkeley
Malgré des qualités exceptionnelles de chef, il n’est pas assez bien né pour être autre chose que canonnier. Et pourtant, ces qualités seront précieuses pour la survie des marins. Enfin… à condition d’être d’accord avec son commandant.

Portrait de John Byron
John Byron (1723 – 1786)
Peint par Joshua Reynolds en 1759

Le commandant Cheap
Imbu de son autorité, il aura du mal à conserver la loyauté de ses hommes.

Comment est-ce écrit ?

Incipit :

« Chaque membre de l’escadre embarquait à bord avec un coffre de marine et le poids de son histoire intime : chagrin d’amour, peine de prison passée sous silence, femme enceinte éplorée laissée sur le carreau. Ou encore soif de gloire et de richesse, peur de la mort. »

Citation :

« Contemplant l’île où le Wager s’était drossé, il remarqua qu’elle était assaillie de tous côtés par une mer écumante et déchaînée — “un tableau, selon ses propres mots, composé de lames si épouvantables qu’elles décourageaient les plus audacieux de tenter de s’en échapper avec de petits esquifs”. Il semblait n’y avoir aucune issue. »

Lord Byron, le poète, n’a pas connu son grand-père, mais il s’est parfois inspiré de son aventure :

« Que pouvaient-ils ? Cependant, la rage de la faim se fit sentir ;
en conséquence, malgré les supplications de don Juan,
son épagneul fut tué et distribué par rations. »

Don Juan

Mon avis en résumé

Ce que j’ai aimé :

  • Les détails tirés des récits
  • Un livre prenant
  • Tout ce que j’ai appris

Mes notes

Les naufragés du Wager est un livre que je recommande : 4,7/5

Si vous aimez les expéditions maritimes des temps passés, je vous recommande la biographie de Stefan Zweig, Magellan.

À vous maintenant

Vous l’avez lu ? Donnez-moi votre avis en commentaires. Pensez à activer la cloche qui se situe avant le bouton Publier le commentaire pour recevoir un mail avec les réponses à votre commentaire.

Ce livre vous tente ? Achetez-le neuf grâce au lien ci-dessous. Lien affilié, c’est-à-dire que si vous achetez après avoir cliqué sur ce lien, je toucherai une commission (sans coûts supplémentaires pour vous).

Info-livre : Les naufragés du Wager par David Grann

Couverture du livre de David Grann, Les naufragés du Wager

Editeur : Sous-sol (Editions du)
ISBN : 978-2-36468-411-9
Pages : 436
Date de parution : 25/08/2023

Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)
Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)

J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.

Rédactrice NetGalley

Articles: 602
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Caroline Leblanc

J’ai lu et dévoré son Killers of the flower moon (pour moi, meilleur que le film qu’en a tiré Scorsese) et je pense que je lirai aussi celui-ci ! Merci pour la chronique 🙂