Magellan — Stefan Zweig

En 1517, naviguer autour du monde était, à juste titre, un exploit. De nos jours, habitués aux voyages faciles et pratiquement sans danger, on peut se demander quel genre d’homme était capable de braver l’inconnu, pour gloire et argent, évidemment, mais qui, se faisant, faisait progresser le savoir. Stefan Zweig, dans sa biographie de Magellan, répond parfaitement à la question.

En arrière-plan, la Victoria, au premier plan, la couverture du livre de Stefan Zweig, Magellan
En arrière-plan, la Victoria, détail d’une carte d’Ortelius (1590)

Au sommaire de l’article

Qui était Magellan ?

Un immense navigateur, certes, mais encore ? Magellan (1480 – 1521) est le premier explorateur à avoir fait le tour du monde en bateau grâce à une découverte cruciale, celle du détroit qui sépare le continent sud-américain de la grande île Terre de Feu, passage entre l’Atlantique et le Pacifique.

Pourquoi faire le tour du monde ?

Ce n’était pas l’idée de départ ; d’ailleurs, qui aurait financé une telle folie ? En revanche, ouvrir la route des épices en empruntant le premier un chemin que Magellan croyait connaître, c’était gloire et fortune assurées.

En réalité, Magellan est parti avec des cartes inexactes et les techniques de l’époque, sans oublier des capitaines de navire qui le méprisaient. Les déceptions, aventures et révoltes n’ont donc pas manqué tout au long de la navigation. Trois siècles plus tard, Les naufragés du Wager de David Grann décrit une aventure similaire.

Quel genre d’homme peut réaliser un exploit pareil ?

C’est le point fort de cette biographie de Stefan Zweig qui passe du temps à cerner l’homme et a expliqué comment il a surmonté presque toutes les difficultés (l’une d’elles lui sera fatale).

Magellan était obstiné (forcément), autoritaire et dur, se faisant une telle idée de sa mission qu’il n’a pas hésité à laisser femme et enfants pour partir braver des dangers inconnus pour une période tout aussi inconnue, plusieurs mois sans aucun doute, voire plusieurs années.

En mer, les autres marins faisaient bien d’éviter d’émettre le moindre doute sur la façon dont était menée l’expédition. Ceux qui sont passés outre…

L’écriture

Incipit :

« Au commencement étaient les épices. Du jour où les Romains, au cours de leurs expéditions et de leurs guerres ont goûté aux ingrédients brûlants ou stupéfiants, piquants ou enivrants de l’Orient, l’Occident ne veut plus, ne peut plus se passer “d’espiceries”, de condiments indiens dans sa cuisine ou dans ses offices. »

Citation :

« Grâce à une merveilleuse clairvoyance, l’Europe comprend tout à coup que les grands voyages et les découvertes vont transformer davantage l’univers que toutes les guerres et la grosse artillerie, qu’une époque séculaire, millénaire, le moyen âge, est révolue et qu’une autre commence, celle des temps modernes, qui pensera et créera dans des dimensions plus vastes. »

Mon avis en résumé

Ce que j’ai aimé

  • La biographie d’un grand navigateur
  • Le portrait psychologique de Magellan.

Ma note

5/5

Lecture exigeante

À vous maintenant

Vous l’avez lu ? Donnez-moi votre avis en commentaires. Pensez à activer la cloche qui se situe avant le bouton Publier le commentaire pour recevoir un mail avec les réponses à votre commentaire.

Vous procurer le livre gratuitement ou d’occasion

Téléchargez-le gratuitement sur le site Ebooks libres et gratuits. Télécharger Magellan.

Sinon, vous pouvez l’acheter d’occasion. Lien affilié, c’est-à-dire que si vous achetez après avoir cliqué sur ces liens, je toucherai une commission (sans coûts supplémentaires pour vous).

D’autres vies d’explorateur ou d’aventuriers

La porte du voyage sans retour
David Diop

A l'arrière-plan, une femme africaine, au premier , la couverture du livre de David Diop, La porte du voyage sans retour.
Le Sénégal au XVIIIe siècle

L’Or
Blaise Cendrars

En arrière-plan, un lingot d'or, au premier plan, la couverture du livre de Blaise Cendrars, L'or
Comment Johann Sutter a été ruiné par la découverte de l’Or sur ses terres.

Tombes oubliées
Preston & Child

En arrière-plan des tombes et au premier plan, la couverture du livre de Preston & Child, Tombes oubliées.
L’expédition Donner

Info-livre : Magellan par Stefan Zweig

Couverture du livre de Stefan Zweig, Magellan

Editeur : LGF/Livre de Poche
ISBN : 978-2-253-16187-5
Pages : 288
Date de parution : 07/03/2012
(initialement paru en 1838)

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter

En savoir plus sur l’utilisation des données

Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)
Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)

J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.

Rédactrice NetGalley

Articles: 609
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Caroline Leblanc

Un coup de coeur pour moi aussi. Quelle histoire !
J’avais été très émue salle de l’amirauté à Séville… 18 hommes et 1 bateau sont rentrés…