Le roi et l’horloger — Arnaldur Indridason

Le roi et l’horloger d’Arnaldur Indridason décrit les relations complexes entre un humble artisan, qui prend soin de garder la tête baissée, et un roi à moitié fou ; sur fond de richesses danoises et de misère islandaise.

En arrière-plan, une horloge et au premier plan, la couverture du livre d'Arnaldur Indridason, Le roi et l'horloger
Au XVIIIe siècle au château de Christiansborg.

Que se passe-t-il ?

Un vieil artisan horloger, Jon Sivertsen, est appelé à réparer une pendule au palais. Une fois sa tâche accomplie, il demande à regarder une fabuleuse horloge construite par Isaac Habrecht1. Fasciné, il sollicite l’autorisation de la restaurer, ce qui lui est accordé. Il se lance avec passion dans l’œuvre de sa vie, mais un visiteur inattendu, le roi Christian VII le dérange, fâché de ne pas être au courant. Il permet néanmoins à l’artisan de continuer son travail. Lorsque les deux hommes se reverront, et parce que le roi lui pose des questions, Jon l’informe que son père a été décapité, et sa gouvernante noyée, sur ordre du père du monarque. Christian VII, furieux de l’insolence de son sujet, n’a de cesse de connaître toute l’histoire. Elle va résonner, bien plus que l’artisan ne pouvait l’imaginer.

Le fait de savoir, très vite, le sort de Sigurdur (le père de Jon) et de Gudrun rend le récit poignant ; chaque tentative des accusés de se sortir d’affaires est forcément un échec. La seule possibilité pour eux aurait été de s’enfuir. Bizarrement, je n’y avais pas pensé, prise par l’intrigue et aussi parce que l’Islande était un pays isolé, ce qui ne devait pas faciliter une fuite. Mais les arguments d’Arnaldur Indridason m’ont convaincue du contraire. Pourquoi ne sont-ils pas partis ?

Les boutons bleus comportent des liens affiliés, c’est-à-dire que si vous achetez après avoir cliqué sur ces liens, je toucherai une commission (sans coûts supplémentaires pour vous).

Où et quand ?

Le roman se déroule au XVIIIe siècle au château de Christiansborg à Copenhague (Danemark). L’histoire racontée par Jon a eu lieu quelques années plus tôt en Islande.

Le palais de Christiansborg - gravure
Le palais de Christiansborg

La cloche d’Islande de Halldór Laxness se déroule en Islande à la même époque.

Quels sont les thèmes ?

  • Puissants et pauvres gens
  • Abus de lois scélérates pour cause d’avidité
  • L’Islande au XVIIIe siècle

Qui sont les personnages ?

Jon Sivertsen
Il a pris ce nom en arrivant au Danemark. Bien qu’il éprouve le plus grand respect pour le roi, il ne connaît pas les codes de la cour. Sa détermination à sauver la mémoire de ceux qu’il aime le rend souvent imprudent. Ce n’est qu’à la fin du roman qu’il comprend pourquoi le roi tient absolument à entendre cette histoire.

Christian VII
Il est instable mentalement, ce qui rend sa communication avec Jon irrégulière. Mais la relation entre un artisan naïf, déterminé, et un roi imprévisible est admirablement décrite.

Sigurdur et Gudrun
Parce que Jon veut demeurer au plus près de la vérité, il reste très factuel et on en apprend peu sur leurs personnalités. Ce n’est que peu de temps avant leur trépas que j’ai commencé à mieux les cerner.

Comment est-ce écrit ?

Incipit :

« Le temps s’était arrêté. Le chef-d’œuvre façonné à la gloire de Dieu et de la Vierge Marie deux cents ans plus tôt n’avait, de mémoire d’homme, jamais sonné les heures du jour et de la nuit, ni indiqué les phases de la lune ou la course des planètes. Ce butin de guerre acquis lors d’un conflit oublié depuis longtemps reposait sur une épaisse couche de poussière dans une remise du palais royal de Christiansborg, les monarques et leurs règnes avaient passé sans que le temps reprenne sa course. »

Citation :

« — En tout cas, tu devrais faire preuve d’un peu plus de modération quand tu décris le bailli et sa femme reprit le roi d’un ton grave, balayant d’un revers de main ses tentatives de justifications.
— Quand j’ai commencé à raconter cette histoire, je me suis promis de m’en tenir à la stricte vérité, Sire, répondit Jon. Il me semble n’avoir pas trahi ma promesse. »

Mon avis en résumé

Ce que j’ai aimé :

  • Les relations complexes entre le roi et l’horloger
  • Les personnages de Jon et de Christian VII
  • L’histoire dans l’histoire racontée de façon différente.

Ce que j’ai regretté (mais peut-être pas vous) :

  • Le texte est parfois difficile à lire.

Un des meilleurs livres du moment (2023), nouveautés livres de poche (2024)

Mes notes

Univers narratif5,0/5
Personnages5,0/5
Intrigue5,0/5
Écriture3,0/5
Moyenne4,5/5
Plus de détails sur le système de notation

Partir en Islande

Miss Islande
Auður Ava Ólafsdóttir

En arrière-plan, le Hallgrímskirkja, église luthérienne de Rykjavik et au premier plan, la couverture d'Auður Ava Ólafsdóttir, Miss Islande
Le Hallgrímskirkja, église luthérienne de Rykjavik

Le clan Snæberg
Eva Björg Ægisdóttir

En arrière-plan, un volcan et au premier plan, la couverture du livre d'Eva Björg Ægisdóttir, Le clan Snæberg
Un hôtel flambant neuf au pied d’un volcan

Info-livre : Le roi et l’horloger par Arnaldur Indridason

Couverture du livre d'Arnaldur Indridason, Le roi et l'horloger

Editeur : Métailié
ISBN : 979-10-226-1241-8
Pages : 315
Date de parution : 03/02/2023

  1. Isaac Habrecht (1544 – 1620) est un horloger suisse connu pour avoir construit des horloges astronomiques, dont celle de Strasbourg. ↩︎
Cet article vous a-t-il été utile ? Notez-le !
[Total: 0 Moyenne : 0]
Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)
Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)

J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.

Rédactrice NetGalley

Articles: 582

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.