Messieurs, encore un effort — Elizabeth Badinter

Messieurs, encore un effort… d’Elizabeth Badinter est un petit livre riche en questionnements sur la position de la femme et de la mère, en France, mais aussi en Asie. À lire parce que c’est une invitation à réfléchir. Et aujourd’hui plus que jamais.

En arrière-plan, un homme fait la vaisselle et au premier plan la couverture du livre d'Elizabeth Badinter, Messieurs, encore un effort
« en finir au plus vite avec la persistante inégalité des sexes au sein de la famille. »

Masse critique Babelio – Livre offert

Sous l’angle de la dénatalité

Certes, la dénatalité est une bonne chose d’un point de vue écologique, mais elle conduira inéluctablement à l’effondrement de notre système économique. On le découvre déjà avec le régime des retraites.

Le risque pour les femmes est que leurs droits soient remis en cause. Cela s’est vu dans le passé, cela se voit encore, par exemple aux États-Unis, où les États sont désormais libres d’autoriser l’avortement ou non. Et certains l’ont interdit.

Certains économistes pensent que l’immigration peut sauver la situation. Hélas, les problèmes d’intégration ont entraîné une montée de l’extrême droite.

Sans surprise, et Elizabeth Badinter annonce la solution dès l’introduction : « en finir au plus vite avec la persistante inégalité des sexes au sein de la famille. » Bien évidemment, je ne peux qu’être d’accord avec ce dernier postulat, mais je trouve ce raccourci un peu facile, d’autant qu’Elizabeth Badinter donne à réfléchir dans la suite du livre sur d’autres thèmes.

Que nous disent les chiffres ?

En 2021, la France avait un solde naturel, entre natalité et mortalité, positif de 0,9 pour 1000 habitants (0,5 en 2022). Ce qui n’était pas le cas pour l’Allemagne (-2,7) ou l’Italie (-5,1). Et c’est encore pire en Asie où selon les prévisions « un tiers des femmes de l’Asie de l’Est resteront sans enfant ».

D’où vient cette différence ?

Plus les stéréotypes de genre sont forts dans un pays, plus la natalité est faible. En Italie, seules les mauvaises mères laissent leurs enfants à la crèche, en Corée du Sud, les mères sont sous pression familiale et sociétale parce qu’elles doivent tout abandonner pour s’occuper de leurs enfants. J’ai trouvé dommage qu’Elizabeth Badinter n’aille pas plus loin dans cette voie, même si changer des mentalités n’a jamais été facile.

Il m’a manqué quelque chose

Encore une fois, travailler à l’égalité entre les sexes me paraît plus qu’une évidence. Mais je ne crois pas que ce soit la seule chose à faire. La charge mentale qui pèse plus sur les femmes que sur les hommes est une injustice. Répartissons-la, oui, mais faisons-la aussi diminuer. Les enfants naissent au moment où leurs parents construisent leur carrière, quand ils ont trentaine d’années. Ne serait-il pas temps de considérer qu’une carrière peut commencer à quarante ans et non à trente ? Là encore, il s’agit d’un changement de mentalité, autant dire que ce n’est pas gagné !

J’ai évoqué ce qui m’avait le plus marquée

Messieurs, encore un effort, est un petit livre (96 pages), mais dense. Vous y trouverez beaucoup de réflexions passionnantes. Si vous vous intéressez au féminisme, ou tout simplement au sort des femmes, lisez-le.

Mon avis en résumé

Je ne suis pas toujours d’accord avec Elizabeth Badinter, mais après tout, pourquoi devrais-je l’être ? L’important, c’est de réfléchir. Et que vous soyez féministe ou non, d’accord ou pas avec ses analyses, il constitue une lecture indispensable.

Ce que j’ai aimé

  • Un livre dense qui apporte de quoi réfléchir

Ce que j’ai regretté (mais peut-être pas vous)

  • Un raccourci facile entre dénatalité et inégalité des sexes.

Ma note

Parce qu’il faut le lire : 5/5

Lecture assez facile

À vous maintenant

Vous l’avez lu ? Donnez-moi votre avis en commentaires. Pensez à activer la cloche qui se situe avant le bouton Publier le commentaire pour recevoir un mail avec les réponses à votre commentaire.

Acheter neuf

Ce livre vous tente ? Achetez-le neuf grâce au lien ci-dessous. Lien affilié, c’est-à-dire que si vous achetez après avoir cliqué sur ce lien, je toucherai une commission (sans coûts supplémentaires pour vous).

Autres livres sur le féminisme

Pleine et douce
Camille Froidevaux-Metterie

En arrière-plan, un bébé fille et au premier plan, le livre de Camille Froidevaux-Metterie, Pleine et douce
Roman

Info-livre : Messieurs, encore un effort par Elizabeth Badinter

Couverture du livre d'Elizabeth Badinter, Pleine et douce

Editeur : Coédition Flammarion/Plon
ISBN : 978-2-08-044775-3
Pages : 96
Date de parution : 24/04/2024

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter

En savoir plus sur l’utilisation des données

Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)
Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)

J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.

Rédactrice NetGalley

Articles: 609
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires