Les garçons qui brûlent — Eva Björg Ægisdóttir

Les garçons qui brûlent, Eva Björg Ægisdóttir, déroule avec finesse une investigation chez des Islandais sans histoire. Les enquêteurs sont attachants et les rebondissements nombreux. Une lecture plaisir.

En arrière-plan, des maisons islandaises, au premier plan, la couverture du livre d'Eva Björg Ægisdóttir, Les garçons qui brûlent
Un garçon à la vie banale, qu’a-t-il bien pu lui arriver ?

Service Presse

Que se passe-t-il ?

Sweinn réalise qu’il y a le feu chez les voisins. Il essaie de défoncer la porte. En vain. Les secours découvrent le corps calciné d’un jeune homme, Marinó. Il était seul dans la maison, ses parents et sa sœur jumelle étant absents. Le médecin légiste détecte que Marinó a été tué par des somnifères, et non par l’incendie.

Une première piste qui ne donne rien, puis d’autres. Elma et Sævar enquêtent ensemble sur des jeunes sans histoires et leurs parents. Au tiers du livre, une deuxième recherche vient se greffer sur la première. Pour les policiers islandais, leur pays est trop petit pour qu’il n’y ait aucun lien. Mais enquêter sur des gens banals ? Pas simple.

J’ai aimé réfléchir avec Elma, et suivre les rebondissements du roman, découvrir les personnages au fur et à mesure, voir le puzzle se construire avec subtilité.

Les boutons bleus comportent des liens affiliés, c’est-à-dire que si vous achetez après avoir cliqué sur ces liens, je toucherai une commission (sans coûts supplémentaires pour vous).

Où et quand ?

De nos jours, à Akranes, une petite ville sur la côte ouest de l’Islande.

Akranes
Akranes

Qui sont les personnages ?

Ils ne sont d’abord que des prénoms, ils prennent de l’épaisseur au fur et à mesure de la lecture.

Les enquêteurs

Elma
Au début du roman, elle a un secret que le lecteur est seul à connaître — elle attend un bébé, mais ne souhaite pas en parler tout de suite. Ça ne l’empêche pas d’enquêter.

Sævar
Le deuxième enquêteur est plus en retrait. On ne fait connaissance avec lui qu’au travers des yeux d’Elma.

La victime

Marinó
Un garçon à la vie banale, qu’a-t-il bien pu lui arriver ? Ses amis et ses parents sont aussi des gens sans histoires, enfin sans trop d’histoires, elles sont révélées petit à petit, avec beaucoup de subtilité.

Comment est-ce écrit ?

Incipit :

« Lorsque la pluie cesserait, l’odeur risquait d’alerter quelqu’un. C’est pour cette raison qu’il avait appelé et répété qu’il voulait impérativement déplacer le corps. »

Citation :

« Cela faisait un mois aujourd’hui qu’elle avait remarqué quelque chose de différent en elle, et trois semaines et cinq jours qu’elle en avait eu la confirmation. D’ici sept mois, sa vie entière serait bouleversée. »

Mon avis en résumé

Ce que j’ai aimé :

  • La subtilité de l’enquête
  • Les nombreux rebondissements
  • Elma

Un des meilleurs livres du moment (2023)

Mes notes

Univers narratif5,0/5
Personnages4,0/5
Intrigue5,0/5
Écriture 4,5/5
Moyenne4,6/5

Le détail en plus

La langue islandaise n’est pas simple et les noms propres ne peuvent pas être traduits (souvenez-vous de l’éruption de l’Eyjafjallajökull en 2010). Par bonheur pour le lecteur français, les Islandais n’ont pas de nom de famille. Ils ont leur prénom, éventuellement suivi du nom de leur père avec le suffixe son (fils de), dóttir (fille de) ou bur (enfant de). Ce qui facilite la lecture.

Info-livre : Les garçons qui brûlent par Eva Björg Ægisdóttir

Couverture du livre d'Eva Björg Ægisdóttir, Les garçons qui brûlent

Editeur : La Martinière
ISBN : 979-10-401-1422-2
Pages : 432
Date de parution : 07/04/2023

D’autres romans policiers nordiques

L’horizon d’une nuit
Camilla Grebe

Une famille en arrière-plan, la couverture du livre de Camilla Grebe, L'horizon d'une nuit.
« Le samedi 16 décembre 2000, ma vie changea pour toujours. »

Les chiens de Riga
Henning Mankell

A l'arrière-plan, le Monument de la Liberté de Riga, au premier plan, couverture du livre de Henning Mankell, Les chiens de Riga
A l’arrière-plan, le Monument de la Liberté de Riga.

Crédit photo
Akranes : Helgarun sous licence CC BY-SA 3.0

Cet article vous a-t-il été utile ? Notez-le !
[Total: 0 Moyenne : 0]
Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)
Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)

J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.

Rédactrice NetGalley

Articles: 582

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.