Elma – Eva Björg Ægisdóttir

Elma d’Eva Björg Ægisdóttir est un roman policier comme je les aime. Il ne retient pas l’attention seulement à cause d’une intrigue bien construite, mais aussi par les thèmes qu’il aborde et la description de la vie dans une petite ville islandaise.

Un phare en arrière-plan et la couverture du livre d'Eva Björg Ægisdóttir, Elma
Un roman policier, mais pas seulement

Que se passe-t-il ?

Après quelques années vécues dans la police de Reykjavik, Elma vient de rejoindre le commissariat de sa ville natale. Elle s’attend à un travail tranquille, mais le corps d’une jeune femme est retrouvé près du phare. Elle est rapidement identifiée, il s’agit d’Elisabet qui a grandi à Akranes, elle avait quitté définitivement cette ville qu’elle détestait.

L’intrigue est complexe, entremêlant plusieurs histoires. L’auteur mène subtilement le lecteur sur de fausses pistes. J’ai été surprise par le coupable. Ce n’est pas la seule surprise que réserve le dénouement.

Aucun temps mort dans cette histoire aux multiples personnages. La narration qui entrecroise deux époques est parfaitement maîtrisée, je n’ai jamais été perdue.

Elma est un roman policier, mais pas seulement. Le livre s’appuie sur des réalités telles que le harcèlement scolaire, la misère sociale et les relations de couple ou les relations familiales.

Où et quand ?

De nos jours à Akranes, une petite ville de plus de 7000 habitants, proche de Reykjavik (Islande).

Les phares d'Akranes
Les phares d’Akranes

Les personnages

Elma
C’est pour de douloureuses raisons personnelles qu’elle se retrouve dans la ville de ses parents et de sa sœur. Préoccupée par la résolution d’un meurtre (dans une ville où ça n’arrive jamais), elle peine à reconstruire sa vie.

Hördur
Le supérieur d’Elma aime être apprécié de ses concitoyens et répugne à déranger les plus notables d’entre eux, ce qui n’aide pas les enquêteurs.

Sævar
Il mène l’enquête avec Elma.

Comment est-ce écrit ?

Incipit :

« Elle l’entend bien avant de le voir. Elle entend grincer sous ses pas les marches qu’il monte, prudent, une à une. Il s’efforce de progresser lentement pour ne réveiller personne — pour le moment. »

Citation :

« Il était bientôt vingt-deux heures et au-delà des lumières du phare les ténèbres lui paraissaient impénétrables. L’endroit où gisait le corps de la femme était maintenant recouvert par la marée, et le ressac fouettait les rochers, emportant avec lui tout ce qu’il restait d’indices potentiels. »

Mon avis en résumé

J’ai découvert Eva Björg Ægisdóttir avec son troisième livre Les garçons qui brûlent, le deuxième livre de la série Les filles qui mentent est un des meilleurs

Ce que j’ai aimé :

  • Une intrigue complexe
  • Des personnages profonds
  • Un dénouement surprenant

Mes notes

Univers narratif5,0/5
Personnages5,0/5
Intrigue5,0/5
Écriture4,5/5
Moyenne4,9/5
Plus de détails sur le système de notation

Lecture assez facile

À vous maintenant

Vous l’avez lu ? Donnez-moi votre avis en commentaires. Pensez à activer la cloche qui se situe avant le bouton Publier le commentaire pour recevoir un mail avec les réponses à votre commentaire.

Acheter d’occasion

Ce livre vous tente ? Achetez-le d’occasion grâce au lien ci-dessous. Lien affilié, c’est-à-dire que si vous achetez après avoir cliqué sur ce lien, je toucherai une commission (sans coûts supplémentaires pour vous).

Des romans policiers qui se passent ailleurs

Un cri sous la glace
Camilla Grebe

Stockholm en arrière-plan, la couverture du livre de Camilla Greben Un cri sous la glace au premier plan.
Profitez-en pour vous promener dans les rues de Stockholm.

En attendant le jour
Michael Connelly

A l'arrière plan, un chasseur, au premier plan, la couverture du livre de Colin Niel, Entre Fauves
Ou dans les rues de Los Angeles

Info-livre : Elma par Eva Björg Ægisdóttir

Couverture du livre d'Eva Björg Ægisdóttir, Elma

Editeur : Points
ISBN : 978-2-7578-9147-6
Pages : 397
Date de parution : 08/04/2022

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter

En savoir plus sur l’utilisation des données

Crédit photo
Le phare d’Akranes : Attribution: Diego Delso sous licence CC BY-SA 4.0

Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)
Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)

J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.

Rédactrice NetGalley

Articles: 609
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires