Prenez-moi pour une conne — Guillaume Clicquot

Idéal pour un moment de détente, cette histoire de vengeance, parfaitement racontée par Guillaume Clicquot. Prenez-moi pour une conne, s’exclame Orane de Lavallière.

En arrière-plan, un couple dos à dos et au premier plan, couverture du livre de Guillaume Clicquot, Prenez-moi pour une conne
Le lendemain du mariage de sa fille, Orane de Lavallière apprend que son mari la quitte.

Service Presse

Que se passe-t-il ?

Le lendemain du mariage de sa fille, alors qu’elle s’apprête à accueillir ses invités pour finir les reste, Orane de Lavallière apprend que son mari la quitte. Ce mufle abandonne une femme de 58 ans qui a tout sacrifié pour lui. Comble de la goujaterie, c’est par e-mail qu’il lui annonce la nouvelle.

Orane est en colère, qui ne le serait pas ? Elle noie d’abord son chagrin dans l’activité, crée une bibliothèque avant de faire une dépression nerveuse. En fervente catholique, elle refuse tout ce qui ressemble à une thérapie, même si ses rencontres informelles avec Françoise Vantalon lui font du bien. Mais ce qui lui ferait vraiment du bien, ce serait de…

À partir de là, une foule de questions vient à la tête du lecteur et ce serait dommage de vous en priver, surtout si vous aimez les vengeances jubilatoires (pas forcément morales, d’ailleurs). Si vous préférez une vengeance plus noire, vous la trouverez chez Céclile Coulon, Une bête au paradis.

Les boutons bleus comportent des liens affiliés, c’est-à-dire que si vous achetez après avoir cliqué sur ces liens, je toucherai une commission (sans coûts supplémentaires pour vous).

Où et quand ?

De nos jours en Normandie et à Paris

Qui sont les personnages

Orane
Elle n’a jamais travaillé, bien qu’elle ait fait des études d’histoire, et doit se reconstruire. Ce qui reste de son mariage avec Xavier, c’est qu’il l’a prise pour une conne. Pas que lui, ses amis, voire ses propres enfants. Le genre de personne dont on ne se méfie pas (voir la famille Pelletier dans Le Grand Monde).

Xavier de Lavallière
Le prototype du sexagénaire qui abandonne sa femme pour une plus jeune. Beau, intelligent, mais aimant par-dessus tout rabaisser les autres

Françoise Valbonne
J’aurais aimé en savoir un peu plus sur elle. Je devine que sa propre histoire en résonnance avec celle d’Orane mais je n’en ai pas appris plus.

Comment est-ce écrit ?

Incipit :

« Vous aimez les films d’horreur ? Les monstres et les tueurs en série ? Les assassins embusqués ? Les meurtriers sanguinaires ? Les créatures visqueuses et les machines à tuer ? La vue des armes que l’on fourbit vous fait frissonner d’aise ? Vous aimez voir le sang couler et les cadavres voler ? Alors, bienvenue dans ce monde où une seule voie prévaut : manger où être mangé.
C’est avec ce commentaire que débute mon dimanche soir, Xavier, mon amour. C’est le prélude d’un documentaire en replay sur Arte, Fascinants insectes de Lothar Frentz. »

Citation :

« Je viens à peine de m’apercevoir que tu t’étais offert ce bolide deux places flambant neuf quand tu as rencontré Annabelle. J’aurais dû me méfier. C’est amusant d’ailleurs. Maintenant, à chaque fois que je vois ce modèle de voiture, c’est un vieux sur le retour qui la conduit et chaque fois je me dis : En voilà un qui trompe sa femme, s’il ne l’a pas encore plaquée. »

Mon avis en résumé

Ce que j’ai aimé :

  • Une vengeance jubilatoire
  • Un personnage de fervente catholique, mais peut-être pas tant que ça.
  • Un livre dont on tourne les pages, sans pouvoir s’arrêter.

Un des meilleurs livres du moment (2023)

Mes notes

Univers narratif4,0/5
Personnages4,5/5
Intrigue5,0/5
Écriture 4,0/5
Moyenne4,4/5
En savoir plus sur le système de notation

Info-livre : Prenez-moi pour une conne par Guillaume Clicquot

Couverture du livre de Guillaume Clicquot, Prenez-moi pour une conne

Editeur : Fayard
ISBN : 978-2-213-72599-4
Pages : 321
Date de parution : 03/05/2023

Histoires de trahison et de vengeances

Couleurs de l’incendie
Pierre Lemaitre

Les trois couvertures de la trilogie Pierre Lemaitre, Au-revoir là-haut, Couleurs de l'incendie, Miroir de nos peines
Le très attendu troisième tome est paru en janvier 2020.

Mon traître
Sorj Chalandon

En arrière-plan, un trèfle et au premier plan, la couverture de Sorj Chalandon, Mon traitre
Le trèfle est le symbole de l’Irlande

Restons en contact : inscrivez-vous à la newsletter

En savoir plus sur l’utilisations des données

Cet article vous a-t-il été utile ? Notez-le !
[Total: 0 Moyenne : 0]
Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)
Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)

J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.

Rédactrice NetGalley

Articles: 582

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. Bonjour! C’est la 2ème fois que j’entends parler de ce livre en quelques jours et j’avoue que, même si sa sortie m’est totalement passée à côté, les retours que j’en vois me donner très envie. Je vais vite tenter de me le procurer. Merci pour le partage;