Une bête au paradis – Cécile Coulon

J’ai écouté Cécile Coulon à la Grande Librairie.
Je suis allée l’entendre lors d’une rencontre organisée par la librairie à côté de chez moi.
Je n’ai pas résisté, j’ai acheté Une bête au paradis.

En arrière plan, une porcherie, au premier plan, la couverture du livre de Cécile Coulon, Une bête au paradis
“La grange est strictement tenue…”

Si vous avez aimé La vraie vie d’Adeline Dieudonné, également publié chez l’Iconoclaste (goût que vous partageriez avec Cécile Coulon), ce livre est fait pour vous.

Si le titre Une bête au paradis vous intrigue, les explications arrivent dès les premières pages.

Que se passe-t-il ?

Louis qui aime Blanche. Blanche qui aime Alexandre. Alexandre qui ne se contente pas d’une vie au village.

Le drame est annoncé dès le prologue. La tension monte tout au long du livre sans que l’on puisse pourtant anticiper la suite.

Quatre jeunes gens, trois qui sont cognés par la vie, deux héritiers et une seule ferme.

Les boutons bleus comportent des liens affiliés, c’est-à-dire que si vous achetez après avoir cliqué sur ces liens, je toucherai une commission (sans coûts supplémentaires pour vous).

Quels sont les thèmes ?

  • Ruralité
  • Vengeance

Où et quand ?

Une ferme, indiquée par un écriteau : Vous êtes arrivés au Paradis.

La grange est strictement tenue. Devant, un tracteur et une petite voiture bleue sont rangés là et nettoyés régulièrement. De l’autre côté de la cour, des poules, des oies, un coq et trois canards entrent et sortent d’un cabanon en longueur percé d’ouvertures basses.

Qui sont les personnages ?

Blanche, Gabriel, Louis, trois personnages qui sont entrés dans la vie en se confrontant à des drames et qui ont trouvés refuge chez Emilienne.

…elle avait tiré ces petits des antres de chagrin où ils s’étaient enfoncés, Louis cogné par son père, Blanche et Gabriel cognés par la mort de leurs parents.

#Emilienne
La grand-mère de Blanche et de Gabriel ne parle pas beaucoup, elle agit pour éduquer, protéger et soigner. Lorsque Louis se réfugie chez elle après une raclée de son père :

Emilienne ne dit rien. Elle lui remit violemment le nez en place, soigna les lèvres, et retira les vêtements du jeune homme, dont les jambes, le dos et le ventre étaient marquées de tâches violacées virant au jaune paille.

#Blanche
Orpheline, elle a été élevée par sa grand-mère, Emilienne. Comme elle, sa vie tourne autour de la ferme. Mais ne vous fiez pas à son apparente tranquillité.

#Louis
Battu par son père que sa mère n’empêchait pas d’agir, il a été recueilli, soigné et aimé par Emilienne. Il fait partie de la maison, mais pas de la famille ; Emilienne a eu besoin de lui quand elle a dû s’occuper de ses petits-enfants.
Il aime Blanche qui le regarde à peine.

#Gabriel
Le petit frère de Blanche, loin d’avoir le fort caractère de sa sœur et de sa grand-mère.

Et puis, Blanche rencontre Alexandre.

#Alexandre
Il est beau, plein de charme et séduit tout le monde même Blanche, qui, plus brillante, accepte de l’aider pour qu’il obtienne de meilleures notes.
Alexandre ne vient pas de la terre, son père travaille à la gare et sa mère est femme de ménage. Il enrage de voir que les terrains qui longent la maison n’appartiennent pas à sa famille. Ambitieux, il veut partir, quitter le village.

Comment est-ce écrit ?

Il est beaucoup dans la tension du livre. Dès l’incipit du livre, dès la première phrase, on sait qu’on entre dans le lieu d’un drame.

De chaque côté de la route étroite qui serpente d’un champ vert épais, un vert d’orage et d’herbe, des fleurs, énormes, aux couleurs pâles, aux tiges vacillantes, des fleurs poussent en toute saison.

Et la fin du prologue, ne laisse aucune place aux doutes :

Car si aucun animal n’habite plus cette arène de planches et de terre, une bête s’y recueille chaque matin.
Blanche.

Mon avis en résumé sur Une bête au paradis

Ce que j’ai aimé

  • Le style
  • L’atmosphère très particulière, glaçante.
  • L’histoire très sombre

Ce que j’ai regretté (mais peut-être pas vous)

  • L’histoire très sombre
  • L’intrigue, assez banale

Mes notes

Univers narratif
Personnages
Intrigue
Style

Moyenne

4,0/5
3,5/5
3,5/5
5,0/5

4,0/5

Pour aller plus loin

L’auteur

Cécile Coulon est née en 1990 et a déjà une belle carrière d’écrivain derrière elle. Elle a publié son premier livre à 16 ans chez Revoir, puis plusieurs livres chez Viviane Hamy qu’elle a fini par quitter. Elle a écrit Une bête au paradis sans éditeur. Elle a rencontré Julia Pavlovitch éditrice chez l’Iconoclaste qu’elle choisit. Pour la première fois, son livre est publié à la période de la rentrée littéraire.
Propos recueillis lors de la rencontre organisée par la librairie Vivement Dimanche le 01/10/2019


Quant à Julia Pavlovitch, qui a aussi édité La vraie vie d’Adeline Dieudonné, elle est une des cinq nominées du Trophée de l’Edition 2019.

La genèse du livre

Cécile Coulon s’est inspirée d’une ferme du Limousin, la ferme des châtaigniers qu’elle a connue enfant.
Elle a voulu raconter une histoire dont les personnages ne sortent jamais des limites de la ferme. Blanche est une prisonnière volontaire de la ferme du Paradis.

Je voulais aussi installer cette idée qu’une bête n’est pas forcément un animal et qu’un animal n’est pas forcément une bête .

Distinctions

Une bête au Paradis a remporté le Prix Littéraire du Monde 2019
Il a fait partie de la première sélection du prix Interallié 2019 (remporté par Karine Tuil pour Les choses humaines)
Il a fait partie de la première sélection du Grand Prix de l’Académie du roman 2019 (remporté par Civilizations de laurent Binet)

Des personnages à qui ne pas se fier

Le Grand Monde
Pierre Lemaitre

A l'arrière-plan, l'hôtel Majestic à Saïgon dans les années 1940, couverture du livre de Pierre Lemaitre, Le Grand Monde
La famille Pelletier

Prenez-moi pour une conne
Guillaume Clicquot

En arrière-plan, un couple dos à dos et au premier plan, couverture du livre de Guillaume Clicquot, Prenez-moi pour une conne
Orane de Lavallière

Info-livre : Une bête au paradis par Cécile Coulon

Couverture du livre de Cécile Coulon, une bête au paradis

Editeur : Grasset
ISBN : 978-2-246-81309-5
Pages : 384
Date de parution : 14/08/2019

Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)
Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)

J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.

Rédactrice NetGalley

Articles: 605
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires