Civilizations – Laurent Binet

Civilizations m’a laissée sur ma faim.
Pourtant virtuosité et culture historique sont au rendez-vous.
Alors ?

Couverture du livre de Laurent Binet, Civilizations et trois photos, Charles Quint, Atahualpa et de la caravelle Santa Maria
Et si les Vikings avaient apporté le fer aux incas…

Article mis à jour le 01/11/2019

Qu’est-ce qui se passe avec ce livre ? Pourquoi ça fonctionne presque mais pas tout à fait ?

Au sommaire de cet article

Parce que Civilizations est une uchronie ?

L’auteur imagine qu’à un nœud de l’histoire, les choses se sont passées autrement que dans la réalité, et ce qu’il en découle. Et c’est là que prend place toute la virtuosité de l’auteur, sauf que tout le monde n’a pas autant de connaissances. A cause de vagues souvenirs, il m’a été difficile d’apprécier le tour que donne l’auteur à l’Histoire (oui, avec un grand H).

C’est pourquoi je vais vous parler plus longuement des personnages.

Qui sont tous ces personnages ?

Ils ont réellement existé

Ceux qui ont changé le monde dans notre réalité

#Christophe Colomb

C’est le 12 octobre 1492 que Christophe Colomb débarque avec trois caravelles, la Pinta, la Niña et la Santa Maria, dans une île des Bahamas. Il tenait un journal de bord dont une copie nous est parvenue grâce à Bartolomé de las Casas. Lorsqu’il revient en Europe, il emmène avec lui des Indiens (appelés ainsi puisqu’il croyait être allé en Inde).

Dans la fiction, les Indiens apprécient peu qu’ils enlèvent les leurs et comme Freydis était déjà passée par là, ils ne se laissent pas faire.

Dessin des trois caravelles de Christophe Colomb
Les trois caravelles de Christophe Collomb

# Martin Luther

Né en 1483, il a d’abord été frère Augustin théologien avant d’initier le protestantisme.
Le commerce des indulgences, achat de la rémission totale ou partielle devant Dieu de la peine temporelle encourue à cause d’un péché, a été pour beaucoup dans son désir de redresser l’Eglise. Ses 95 thèses auraient été accrochées à la porte de l’Eglise de la Toussaint à Wittenberg.

 

Les deux premières thèses :

1. En disant : Faites pénitence, notre Maître et Seigneur Jésus-Christ a voulu que la vie entière des fidèles fût une pénitence.
2. Cette parole ne peut pas s’entendre du sacrement de la pénitence, tel qu’il est administré par le prêtre, c’est-à-dire de la confession et de la satisfaction.

Il considérait les papistes et les turcs comme des incarnations de l’Antéchrist, le judaïsme un crime à éradiquer.
Et je ne vous parle pas des sorcières qu’il vouait au bûcher. Bref, un joyeux drille pour qui tolérance devait être un gros mot.

Ceux qui ont changé le monde dans la Civilizations ?

#Freydis Eiriksdottir

Fille d’Erik le Rouge et dotée d’un fichu caractère, elle a pris part à plusieurs combats.
Dans la fiction, au lieu de retourner au Groenland, elle mène une expédition plus au Sud et arrive en Amérique.

#Atahualpa

Né aux environs de 1500 (on n’est pas trop certain) et mort le 26 juillet 1533 (apparemment, ça on est sûr, et pour cause).
Il y a bien eu une guerre fratricide entre Huascar Capac et Atahualpa après un statu quo résultant du partage des territoires. Finalement Atahualpa a fait assassiner son demi-frère en 1532 mais pas de chance, les espagnols étaient déjà là et l’ont fait exécuter. Fin de l’empire inca.
Dans la fiction, Atahualpa fuit en Europe

Portait d'Atahualpa
Portrait d’Atahualpa

Les personnages secondaires

#Charles Quint

Né en 1500 en Belgique, il est mort le 21 septembre 1558 au monastère de Yuste.
Lorsque son père Philippe le Beau meurt, il devient duc de Bourgogne. Puis il pousse un peu sa mère sur le côté, histoire de devenir roi d’Espagne. Sous son règne, le Mexique, l’Amérique Central et le Sud des Etats-Unis sont conquis par les espagnols. Cette nouvelle Espagne approvisionne le roi en métaux précieux.
A la mort de Maximilien d’Autriche, son grand-père, il est le candidat naturel à sa succession. Il affronte Henri VIII (Angleterre) et François 1er (France).
Ce qu’il souhaite c’est prendre la tête de l’Empire de la Chrétienté. Il est couronné empereur élu du Saint Empire Romain Germanique en 1519 à Aix La Chapelle pendant que l’Empire Ottoman progresse.

Dans la fiction, il est rapidement fait prisonnier par Atahualpa

#François 1er (1494-1547)

Rival du précédent, à qui il fait la guerre quatre fois. Fait prisonnier à la défaite de Pavie, il échange sa liberté contre la captivité de ses deux fils. Sympa. Il ne tiendra pas sa promesse, ce qui conduira à une nouvelle guerre.
Et bien sûr, les autres souverains s’en mêlent, pourtant François 1er échouera à concrétiser une alliance avec le roi d’Angleterre Henri VIII, sans doute à cause de l’excès d’opulence avec laquelle il l’a reçu au camp du Drap d’Or.

Dans la fiction, l’arrivée d’Atahualpa ne va pas arranger les choses, loin de là, même si la mort du roi de France est traitée avec un humour caustique.

#Lorenzino de Médicis

Né en 1514, il a pris part à de multiples complots et a assassiné Alexandre de Médicis en l’attirant dans un piège.

Dans la fiction, il utilise le même piège pour commettre un autre meurtre.

#Les généraux d’Atahualpa

Quizquiz
Chalcuchimac
Rumiñahui

Et pendant ce temps, d’autres personnages…

Que devient Miguel de Cervantès ? L’humanité ne va pas se passer de Don Quichotte ? J’ai bien peur que si. En tout cas, il rencontre un drôle de soldat, peintre à ses heures, surnommé le Grec dans lequel je n’ai pas reconnu Domínikos Theotokópoulosa, dit Le Greco

Ces personnages, mieux que pourrait le faire un paragraphe supplémentaire vous ont décrit l’univers narratif.

Un univers narratif très riche.

Alors ?

A cause du style ?

L’auteur réécrit le journal de Christophe Colomb, rédige des chroniques, invente une correspondance entre Erasme et Thomas More. Avec virtuosité.

L’incipit :

“Il y avait une femme qui s’appelait Aude la Très Sage, fille de Ketill au nez plat, qui avait été reine.”

Donc…

Personnages, uchronie, façon de traiter l’histoire, tout est parfait mais…

Ce qui m’a manqué, outre une connaissance fine de l’histoire, c’est un angle. Bien sûr de temps en temps, Laurent Binet joue les Montesquieu (Les lettres persanes) mais ça fait quand même un petit moment que les travers de l’époque ont été dénoncés.
Alors, quel est le message de Civilizations ? S’il y en a un, il m’a complètement échappé.

Mon avis en résumé

Ce que vous allez aimer

  • L’uchronie
  • La virtuosité de l’auteur
  • Sa fine connaissance de l’époque

Ce qui peut vous agacer

  • La nécessité de connaître l’histoire de cette époque
  • Le manque d’angle original : Tout ça pour ça ?

Pour aller plus loin

Influences

Dans la documentation utilisé par Laurent Binet pour écrire Civilizations, figure le livre de Jared Diamond, De l’inégalité entre les sociétés (Prix Pulitzer 1998).
(Propos tenus à l’émission La Grande Librairie le 30/10/2019)

Distinctions

Laurent Binet a reçu plusieurs distinctions pour ces romans précédents :

Prix Goncourt du premier roman 2010 et prix des lecteurs du Livre de poche 2011 pour HHhH.
Prix du roman Fnac ; prix Interallié 2015 pour La Septième Fonction du langage.

Civilizations  a remporté le Grand Prix du Roman de l’Académie Française 2019

Il a fait partie de la sélection Rentrée littéraire Fnac 2019 (Prix remporté par Bérengère Cournut pour De pierre et d’os)

Mes notes

Univers narratif
Personnages
Intrigue
Style

Moyenne

5,0/5
4,0/5
3,0/5
4,0/5

4,0/5

Info-livre : Civilizations par Laurent Binet

Couverture du livre de Laurent Binet, CivilizationsEditeur : Grasset
ISBN : 978-2-246-81309-5
Pages : 384
Date de parution : 14/08/2019

J’ai lu ce livre grâce à Netgalley

Badge Lecteur professionnel

Partagez cet article
Image par défaut
Catherine Perrin
J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.
Publications: 221

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.