Les dés — Ahmet Altan

En arrière plan, une mosquée à Istanbul et au premier plan, la couverture du livre d'Ahmet Altan, Les dés
En Turquie, au début du siècle dernier

Dans Les dés, Ahmet Altan retrace l’éducation virile à l’extrême d’un jeune garçon, Ziya. Incapable de penser par lui-même, de réfléchir ou de remettre en cause quoi que ce soit, il restera toute sa vie, enfermé dans une cage, faite de vengeance, de meurtre et de jeux.

Que se passe-t-il ?

Ziya est né avec un côté sombre et la formation de son frère aîné n’arrange rien : « un homme ne pleure pas », très tôt. Puis, arrive la définition d’un « homme d’honneur », il doit non seulement défendre son honneur, mais également celui de sa famille et du peuple tcherkesse.

Ce concept de virilité aussi extrême que toxique le conduit à penser que rien n’est au-dessus de son honneur et surtout pas la vie humaine.

Quand son frère Arif Bey est assassiné, il n’y a pour lui qu’une issue : tuer son meurtrier. Grâce à son jeune âge, il échappe à la condamnation à mort.

Où et quand ?

En Turquie, au début du siècle dernier.

Carte postale d'une mosquée à Istanbul
Istanbul au début du siècle dernier

Quels sont les thèmes ?

  • Éducation virile
  • Meurtres
  • Vengeance

Qui sont les personnages ?

Ziya
Pour la plupart des gens, la vie et la mort sont les deux côtés d’une même médaille, mais pas Ziya, pour qui il n’y a qu’une alternative : tuer ou être tué. S’il tue, il aura défendu son honneur. S’il est tué, eh bien, il aura fait ce qu’il devait faire.

Par manque d’éducation, et d’intérêt vis-à-vis de ce qui l’entoure, il n’a aucune idée de ce que peut être un honneur autre que le sien propre. Il est narcissique et bouffi d’orgueil. Et parce qu’il fascine et effraie à la fois, il pense que tuer encore lui amènera la reconnaissance et la gloire.

Une chose cependant comble sa vie : le jeu parce qu’il ressent un court moment la même chose que quand il tue.

Hakkî
Il est l’autre frère aîné de Ziya, il n’est pas entièrement convaincu par l’éducation d’Arif, malheureusement, ça ne le rachètera pas. Ne connaissant que cette vie, il n’aura qu’un seul choix, sauver son honneur.

Nora
Parce que Ziya est enfermé dans sa carapace d’homme d’honneur, la rencontre avec Nora n’a pas vraiment lieu. D’ailleurs, Nora la souhaitait-elle vraiment cette rencontre ?

Tahirê Hanîm
Elle est fascinée par le meurtrier Ziya, ce qui le flatte bien sûr parce qu’il est incapable de comprendre l’ambiguïté d’un tel comportement.

Comment est-ce écrit ?

Incipit :

« La formation d’une âme comme celle de Ziya, né au monde avec sa part de ténèbres, nécessitait une personnalité qui sorte de l’ordinaire, une admiration dont la violence et le sang traçaient les contours, et des coups durs. »

Citation :

« Il désirait se battre. Il désirait tuer quelqu’un. Il désirait s’arracher aux vagues, il voulait la paix. Quand les dés roulaient, il se calmait ; quand ils s’arrêtaient, la colère revenait. »

Mon avis en résumé

Ce que j’ai aimé :

  • Un personnage hors du commun
  • L’écriture

Retrouvez tous les livres de la rentrée littéraire 2023.

Mes notes

Univers narratif3,0/5
Personnages5,0/5
Intrigue4,5/5
Écriture4,5/5
Moyenne4,3/5
Plus de détails sur le système de notation

Lecture un peu exigeante

À vous maintenant

Vous l’avez lu ? Donnez-moi votre avis en commentaires. Pensez à activer la cloche qui se situe avant le bouton Publier le commentaire pour recevoir un mail avec les réponses à votre commentaire.

Ce livre vous tente ? Achetez-le neuf grâce au lien ci-dessous. Lien affilié, c’est-à-dire que si vous achetez après avoir cliqué sur ce lien, je toucherai une commission (sans coûts supplémentaires pour vous).

Des familles dysfonctionnelles

En finir avec Eddy Bellegueule
Édouard Louis

A l'arrière-plan, un ballon de foot et au premier plan, la couverture du livre d'Edouard Louis, En finir avec Eddy Bellegueule
Les autres garçons ont une voix grave, jouent au foot et sortent avec des filles.

Les sources
Marie-Hélène Lafon

Une fermière en arrière-plan, et au premier plan, la couverture du livre de Marie-Hélène Lafon, Les sources
Marie-Hélène Lafon s’est-elle aventurée sur un thème dans l’air du temps, mais qu’elle a du mal à maîtriser ?

Info-livre : Les dés par Ahmet Altan

Littérature turque

Couverture du livre d'Ahmet Altan, Les dés

Editeur : Actes Sud
ISBN : 978-2-330-18407-0
Pages : 208
Date de parution : 04/10/2023

Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)
Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)

J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.

Rédactrice NetGalley

Articles: 602
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires