Les sources — Marie-Hélène Lafon

Quelle mouche a piqué Marie-Hélène Lafon de raconter une histoire, certes très actuelle, mais qui tourne court à la fin du premier chapitre ? Heureusement restent sa description de la vie dans une ferme du Cantal et son merveilleux style. Malgré cela, Les sources est un livre qui ne m’a pas entièrement convaincue.

Une fermière en arrière-plan, et au premier plan, la couverture du livre de Marie-Hélène Lafon, Les sources
Marie-Hélène Lafon s’est-elle aventurée sur un thème dans l’air du temps, mais qu’elle a du mal à maîtriser ?

Que se passe-t-il ?

Elle se prépare pour le lendemain parce que toute la famille, son mari, elle et leurs trois enfants, va rendre visite aux parents. Elle sait que ce sera une journée tranquille, devant ses parents, il se tiendra, ne la frappera pas.
J’ai été happée par le début du livre, la fin de la première partie m’a donné envie d’en apprendre plus. Hélas, l’auteure fait un virage à 180° en nous infligeant un point de vue sans intérêt. La fin de ce livre très court arrive ensuite très vite, me laissant sur ma faim.

Marie-Hélène Lafon s’est-elle aventurée sur un thème dans l’air du temps, mais qu’elle a du mal à maîtriser ? L’époque aurait mérité plus de développement, on s’indignait moins, les violences aux femmes étaient très bien cachées.

Les boutons bleus comportent des liens affiliés, c’est-à-dire que si vous achetez après avoir cliqué sur ces liens, je toucherai une commission (sans coûts supplémentaires pour vous).

Où et quand ?

L’histoire se déroule dans une ferme du Cantal sur plusieurs décennies. Elle commence en 1967, après une ellipse, elle reprend en 1974, et se termine en 2021 après très longue ellipse.

Qui sont les personnages ?

Elle
Elle a suivi son mari à une heure et demie de route de là où habitent leurs familles. Elle est fière d’être patronne d’une ferme qui fabrique avec succès du Saint-Nectaire, mais voilà, la ferme est au bout du monde, personne ne passe jamais. Et puis, ils sont considérés des étrangers. Elle a eu trois enfants dont il faut s’occuper, elle a grossi, a du mal à effectuer le travail de la ferme.

Son mari
Difficile d’en parler malgré les pages qui lui sont consacrées. Je n’ai pas compris ce que l’auteur a cherché à faire, justifier ses actes ? Ils sont injustifiables.

Comment est-ce écrit ?

L’écriture est magnifique, ciselée, je me suis laissée porter par le texte.

Incipit :

« Il dort sur le banc. Elle ne bouge pas, son corps est vissé sur la chaise, les filles et Gilles sont dans la cour. Ils sont sortis aussitôt après avoir mangé, ils savent qu’il ne faut pas faire de bruit quand il dort sur le banc. »

Citation :

« La maison est tranquille, il ne remontera pas, jamais encore il n’est remonté le matin. Elle pourrait se rendormir pour une petite heure, mais il ne faut pas, elle a trop à faire. Les draps ne sentent pas bon, ils sont tachés, elle le sait, il faudrait les changer plus souvent. »

Mon avis en résumé

Ce j’ai aimé

  • Le style de Marie-Hélène Lafon

Ce que j’ai regretté (mais peut-être pas vous) :

  • Trop peu de fond dans cette histoire

Mes notes

Univers narratif5,0/5
Personnages 3,0/5
Intrigue 1,0/5
Style5,0/5
Moyenne3,5/5

Violences faites aux femmes

Le mal-épris
Bénédicte Soymier

A l'arrière plan, une femme qui porte la main à son visage. Au premier plan, la couverture du livre de Bénédicte Soymier, Le mal-épris.
Les femmes tellement souvent victimes.

Info-livre : Les sources par Marie-Hélène Lafon

Couverture du livre de Marie-Hélène Lafon, Les sources

Editeur : Buchet-Chastel
ISBN : 978-2-283-03660-0
Pages : 128
Date de parution : 05/01/2023

Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)
Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)

J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.

Rédactrice NetGalley

Articles: 593
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
J'adorerais avoir votre avis. Dites-le-moi en commentaire.x