Le silence — Dennis Lehane

Le silence de Dennis Lehane est un roman noir, plein de rebondissements. Il nous entraîne dans un quartier irlandais de Boston à l’époque où sévissait la ségrégation. Un livre exceptionnel.

En arrière-plan, un dessin de Boston, au premier plan, la couverture du livre de Dennis Lehane, Le silence
Un roman noir

Que se passe-t-il ?

Mary Pat vit avec Jules, sa fille. Celle-ci se prépare pour sortir avec son petit copain Rum et des amis. Mary Pat n’est pas ravie que Jules ait succombé au charme factice de Rum — il a autant de conversation qu’un jambon cuit. D’ailleurs, Jules n’aurait jamais dû grandir dans ce quartier, mais c’est trop tard.

Le lendemain, Jules n’est pas rentrée, et le soir non plus. Elle a disparu et les portes se ferment une à une devant Mary Pat, c’est le silence.

Les mentalités du quartier de Mary Pat sont admirablement décrites. Les habitants ne possèdent rien, sauf la solidarité et la pseudo-protection d’une bande de malfrats. Cette façon de vivre, c’est la seule chose qu’ils ont à défendre et c’est bien ce qu’ils entendent faire.

Le roman est sombre, mais Mary Pat finira par trouver quelque chose d’important sur ses croyances. Et j’ai compris, dans ce livre, beaucoup de choses que je n’avais pas saisies auparavant. J’ai aimé cette fiction, très réaliste, sans qu’il y ait de passages ultra-violents. Dennis Lehanne n’en a pas besoin pour nous faire vivre une brutalité pourtant bien présente.

Le silence est aussi un roman qui réserve surprises et rebondissements.

Quels sont les thèmes ?

  • Racisme
  • Vie d’un quartier américain

Où et quand ?

À South Boston (aux États-Unis) que ses habitants appellent Southie, où réside une forte communauté d’Irlandais. En 1974, un juge fédéral a décidé de mettre fin à la ségrégation en transportant des élèves d’un lycée noir dans un lycée majoritairement blanc et réciproquement (par bus, d’où le nom busing).

South Boston en 2008
South Boston en 2008

Cet arrêt a entraîné manifestations et violence. Dennis Lehanne nous plonge dans les rassemblements de blancs refusant le busing. Ils ne comprennent pas ce choix : les riches expliquent aux pauvres comment ils doivent vivre ? De plus, les auteurs du plan résident dans des banlieues et ne sont donc pas touchés.

Qui sont les personnages ?

Mary Pat Fennessy
Elle n’a jamais quitté le quartier et en a joué le jeu jusqu’à ce que sa fille, Jules, disparaisse. Mary Pat est une teigneuse, liée à sa façon de vivre, raciste, sans aucun doute, mais par-dessus tout, elle aime sa fille. Attachante Mary Pat que l’on suit même sans l’approuver.

Bobby « Michael » Coyne
Bobby est policier. Il ignore la disparition de Jules parce que ça ne se fait pas dans le quartier de Mary Pat d’impliquer la police. On s’adresse plutôt à la bande de Marty Butler.

Bobby enquête sur la mort inexpliquée d’un jeune noir, dont la voiture est tombée en panne dans un quartier de blancs. Bobby n’est pas raciste, mais il est flanqué d’un équipier, Vincent, qui fait frémir.

Est-ce que les deux investigations vont se rejoindre ? Oui, forcément.

Comment est-ce écrit ?

Incipit :

« La panne de courant se produit un peu avant l’aube et tous les habitants de la cité Commonwealth se réveillent en nage. Dans l’appartement des Fennessy, les ventilateurs de fenêtre sont restés bloqués et des gouttes de sueur perlent sur le frigo. »

Citation :

« Il y a bien plus de gens dans ce monde qu’il n’y a de parts de chance, alors ou bien vous êtes au bon endroit au bon moment, à la seconde même où la chance fait son apparition — une seule fois et pour ne plus jamais revenir. Ou bien vous n’y êtes pas. Et dans ce cas…
C’est des choses qui arrivent.
C’est comme ça et pas autrement.
Qu’est-ce qu’on peut y faire. 
»

Mon avis en résumé

J’aime particulièrement les romans, policiers ou non, qui décrivent une toute une société. Michael Connelly en est un des exemples les plus frappants (Une vérité à deux visages).

Ce que j’ai aimé :

  • La description d’une façon de vivre
  • Les personnages de Mary Pat et Bobby
  • Le réalisme
  • La précision de l’écriture

Mes notes

Univers narratif5,0/5
Personnages5,0/5
Intrigue5,0/5
Écriture5,0/5
Moyenne5,0/5
Plus de détails sur le système de notation

Lecture exigeante

À vous maintenant

Vous l’avez lu ? Donnez-moi votre avis en commentaires. Pensez à activer la cloche qui se situe avant le bouton Publier le commentaire pour recevoir un mail avec les réponses à votre commentaire.

Acheter neuf

Ce livre vous tente ? Achetez-le neuf grâce au lien ci-dessous. Lien affilié, c’est-à-dire que si vous achetez après avoir cliqué sur ce lien, je toucherai une commission (sans coûts supplémentaires pour vous).

Des romans noirs qui m’ont appris quelque chose

Entre fauves
Colin Niel

A l'arrière plan, un chasseur, au premier plan, la couverture du livre de Colin Niel, Entre Fauves
Trois histoires différentes, racontées en alternance.

Entre deux mondes
Olivier Norek

A l'arrière plan, une tente. Au premier plan, la couverture du livre d'Olivier Norek, Entre deux mondes
Les enfants heureux doivent imaginer leurs monstres, planqués sous leur lit…

Info-livre : Le silence par Dennis Lehane

Couverture du livre de Dennis Lehane, Le silence

Editeur : Gallmeister
ISBN : 978-2-35178-322-1
Pages : 448
Date de parution : 27/04/2023

Crédit photo
South Boston en 2008 – Attribution: James Hertan sous licence CC BY 3.0

Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)
Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)

J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.

Rédactrice NetGalley

Articles: 605
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires