Une vérité à deux visages – Michael Connelly

Si vous n’avez jamais lu de livres de Michael Connelly, faut-il commencer par Une vérité à deux visages ?

Si vous êtes un admirateur de l’inspecteur Harry Bosch, ce vingt-troisième opus est-il à la hauteur des autres ?

Liseuse avec la couverture du livre de Micahel Connelly, Une vérité à deux visages. Liseuse posée sur une nappe à côté d'un luminion.

Service presse

Si vous ne connaissez pas, commencez… par le début de la série

Cette chronique d’Une vérité à deux visages qui ne vous dévoile rien du passé de l’inspecteur Harry Bosch vous donnera un aperçu de la série. Si ça vous tente, sachez que ce personnage s’est installé au fil du temps comme une des figures de détective les plus puissantes qui soient.

C’est pourquoi, vous devriez commencer par Les Égouts de Los Angeles, continuez par La Glace noire, La blonde en Béton et ainsi de suite.
Peut-être hésitez-vous à vous lancer dans une longue série. Dans ce cas, lisez Le Poète, le livre le plus connu de l’auteur (sans Harry Bosch).

Si vous êtes un fin connaisseur de Michael Connelly, suivez-moi

Vint-troisième opus. Le risque, c’est que ce soit le livre de trop.
Du moins ce serait le risque, si Michael Connelly n’en était pas l’auteur, un auteur qui n’a jamais écrit de livre médiocre.

Harry Bosch est-il toujours le même ?

Il a vieilli mais il est bien toujours le même, aussi monolithique qu’un dolmen et aussi peu tolérant avec les autres que dans ses précédentes aventures.

Il ne travaille plus au LAPD (Los Angeles Police Department) mais comme bénévole aux affaires non résolues de San Fernando.

Retrouve-t-on d’autres personnages ?

Parmi les personnages croisés dans d’autres aventures :

Jerry Edgar, ancien coéquipier qu’Harry avait perdu de vue, fait maintenant partie du Medical Board of California où il gère l’application des mesures prises par les autorités médicales.

Lucia Soto, autre ancienne co-équipière en qui Harry avait une confiance absolue, travaille toujours au LAPD. Leur relation va être mise à dure épreuve.

Harry a besoin de Mickey Haller, son demi-frère, avocat de la Défense.

Sommes-nous toujours à Los Angeles ?

Los Angeles est un personnage à part entière des livres de Michael Connelly ; les intrigues ne pourraient pas se dérouler ailleurs. Nous sommes à San Fernando, une ville encerclée par Los Angeles mais le LPAD est toujours présent. Los Angeles aussi, donc.

Oubliez les paillettes et le glamour d’Hollywood. On vous parle de vrais gens, de la vraie vie et d’une violence qu’on imagine mal.

L’intrigue est-elle originale ?

Les trois intrigues, vous voulez dire.

Intrigue 1

La moins intéressante, un cold case qui ne sera pas sans poser problème à Harry. Comment Esmeralda Tavares a-t-elle pu disparaître sans laisser de traces et en laissant derrière elle un bébé endormi ? Probablement un meurtre mais le corps n’a jamais été retrouvé ; un cas qui hante Anthony Valdez, chef de la police de San Fernando, puis Harry Bosch.

Intrigue 2

Deux pharmaciens, un père et son fils ont été assassinés, vraisemblablement exécutés. Et pour résoudre l’énigme, Harry fera quelque chose qu’il n’a jamais fait.

Se mettre en danger, évidemment, mais comment ?
Une surprise de taille pour le lecteur, bien loin des méthodes employées jusque-là par Harry.

Intrigue 3

Preston Borders, accusé du viol et du meurtre de Danielle Skyler accuse Harry d’avoir trafiqué les preuves contre lui, plus précisément d’avoir dissimulé dans son domicile un pendentif appartenant à la victime.

Ce n’est pas tout, Lucia Sotto et Alex Kennedy, adjoint au district attorney ont retrouvé une trace d’ADN sur les vêtements de la victime et cet ADN appartient à un autre homme, mort depuis.

Harry en est certain, Preston Borders est bien l’assassin. Dans ce cas, comment de l’ADN d’un autre meurtrier a-t-elle pu se retrouver sur les vêtements de la victime, enfermé dans l’inviolable service des Scellés. Qui l’a fait ? Comment ? Pourquoi ?

Le style est-il toujours efficace ?

Chaque mot est à sa place, chaque phrase fait avancer l’histoire.

Incipit :

Installé dans la cellule N°3 de la vieille prison de San Fernando, Bosch feuilletait des dossiers de l’affaire Esme Tavares dans une de ses boîtes de rangement lorsqu’il reçut un texto d’avertissement de Bella Lourdes du Bureau des inspecteurs :

LAPD et district attorney vont débarquer chez toi. Trevino leur a dit où tu étais.

Mon avis en résumé

Ce qui vous plaira

  • Retrouver l’ex inspecteur Harry Bosch
  • Des méthodes d’enquête inédites
  • Trois intrigues

Ce qui peut vous agacer

  • La lenteur du démarrage
  • Perdre de vue la première intrigue au fil des pages des pages.

Mes notes

Univers narratif5,0/5
Personnages5,0/5
Intrigue4,0/5
Style5,0/5
Moyenne4,8/5

Info-livre : Une vérité à deux visages par Michael Connelly

Couverture du livre de Michael Connelly - Une vérité à deux visagesEditeur  : Calman-Levy
ISBN  : 978-2-7021-5694-0
Pages : 419
Date de parution : 16/10/2019

Partagez cet article
Image par défaut
Catherine Perrin
J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.
Publications: 221

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.