Dans La danseuse, les souvenirs s’entremêlent avec subtilité. Entre visages flous du passé et personnages énigmatiques, Patrick Modiano m’a entraînée dans une promenade dans le temps que j’ai trouvée trop courte. Du pur Modiano.

En arrière-plan, des chaussons de danse et au premier plan, la couverture du livre de Patrick Modiano, La danseuse
…à la fois brumeux et précis…

Que se passe-t-il ?

Le narrateur se remémore une danseuse qu’il a rencontrée il y a longtemps — on ne saura pas son nom. Autour d’elle, d’autres gens aux visages flous, sauf celui de son fils Pierre. Il croise un homme, de ce temps-là, qui lui dit que non, ce n’est pas lui, il se trompe, mais qui lui donne quand même son numéro téléphone. Pas certain que cet homme a été recommandable. Qu’importe.

Comme d’habitude, on n’aura pas toutes les réponses, celles qui sont essentielles tout de même. Comme d’habitude, je me suis laissée prendre à la musique de Modiano. Comme d’habitude, c’est à la fois brumeux et précis. Et ma seule réserve concerne la longueur du livre, j’aurais bien continué cette promenade dans le temps.

Quels sont les thèmes ?

  • Souvenirs
  • Temps passé

Que sait-on des personnages ?

Pas grand-chose, bien sûr j’ai construit des images, la danseuse, son fils, le narrateur qui entre en littérature en améliorant un texte dont on ne sait pas grand-chose non plus. Et, un maître de ballet, aussi exigeant que bienveillant, des personnages absents, pas forcément recommandables. Très brièvement, le lecteur croise Jean-Pierre Bonnefous, Rudolf Noureev, Boris Kniasseff.

Comment est-ce écrit ?

Tout est là, dans l’écriture de Patrick Modiano. Ou vous vous laissez séduire à chaque œuvre, ou vous abandonnez.

Incipit :

« Brune ? Non. Plutôt châtain foncé avec des yeux noirs. Elle est la seule dont on pourrait retrouver des photos. Les autres, sauf le petit Pierre, leurs visages se sont estompés avec le temps. D’ailleurs, c’était un temps où l’on prenait beaucoup moins de photos qu’aujourd’hui. »

Citation :

« Dans l’immédiat, je voudrais ne pas m’égarer sur des chemins de traverse, mais suivre une route bien droite qui me permettrait d’y voir plus clair. Il faut marcher à pas comptés pour déjouer le désordre et les pièges de la mémoire. »

Vous résistez à ce style ? Pas moi.

À vous maintenant

Vous l’avez lu ? Donnez-moi votre avis en commentaires. Pensez à activer la cloche pour recevoir un mail avec les réponses à votre commentaire.

Ce livre vous tente ? Achetez-le neuf grâce au lien ci-dessous. Lien affilié, c’est-à-dire que si vous achetez après avoir cliqué sur ce lien, je toucherai une commission (sans coûts supplémentaires pour vous).

Ma note

Impossible d’appliquer mon barème à Modiano, prix Nobel de littérature, parce qu’il est un écrivain unique, hors classification. 5/5 donc. Mais à vous de juger.

D’autres auteurs ont travaillé sur les souvenirs

Paris est une fête
Ernest Hemingway

Paris en arrière-plan, couverture du livre d'Ernest Hemingway, Paris est une fête
Un temps révolu, celui des Américains venus vivre à Paris

Les années
Annie Ernaux

En arrière-plan, un sablier et au premier plan, la couverture du livre d'Annie Ernaux
Une autobiographie impersonnelle

Info-livre : La danseuse par Patrick Modiano

Couverture du livre de Patrick Modiano, La danseuse

Editeur : Gallimard
ISBN : 978-2-07-303674-2
Pages : 95
Date de parution : 05/10/2023

Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)
Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)

J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.

Rédactrice NetGalley

Articles: 593
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
J'adorerais avoir votre avis. Dites-le-moi en commentaire.x