La trilogie écossaise : L’île des chasseurs d’oiseaux — Peter May

Dans les années 1990, Peter May a travaillé en Écosse, dans les îles Hébrides. Il y tournait une série télévisée. Ce sont ces séjours qui lui ont inspiré La trilogie écossaise.

Dans les années 1990, Peter May a travaillé en Écosse, dans les îles Hébrides. Il y tournait une série télévisée.
Ce sont ces séjours qui lui ont inspiré La trilogie écossaise, L’île des chasseurs d’oiseaux est le premier tome.

Liseuse avec le livre de Peter May, L'île des chasseurs d'oiseaux avec en fond un bateau qui se dirige vers une île.

L’univers narratif

Sur l’île de Lewis, au nord de l’Écosse aux maisons en pierres noires (blackhouse).
La vie y est rude et les traditions encore bien ancrées, même si elles ne plaisent pas à tout le monde.

Les personnages

#L’inspecteur Fin MacLeod
Il est né sur l’île de Lewis qu’il a quitté pour faire ses études à l’université de Glasgow. Il n’y était jamais revenu.

#L’inspecteur Georges Gunn
Policier sur l’île, il accueille Fin, lui explique les évolutions — ou les non-évolutions — de l’île.

#Artair (Arthur) Macinnes
Ami d’enfance et voisin de Fin. Lorsque Fin le retrouve, Artair n’a plus rien du petit garçon asthmatique qu’il connaissait.

#Marsaili (Marjorie) Morrison
Le premier jour d’école, Marsaili vole au secours de Fin qui ne parle que le gaélique. Elle traduit pour lui ce que dit l’enseignante.

#Murdo et Ange Macritchie
Les deux terreurs de l’école où Fin, Artair et Marsaili sont scolarisés.
Les Macritchie, grands et costauds, brutalisent les plus faibles.

L’intrigue

Sur l’île de Lewis, le mode opératoire d’un meurtrier présente de troublantes coïncidences avec celui sur lequel l’inspecteur FinMacleod a enquêté à Édimbourg. Il est donc envoyé sur l’île pour vérifier s’il pourrait s’agir du même assassin.
Sur l’île de Lewis. Où il n’avait pas mis les pieds depuis dix-sept ans.

Le style

Incipit :

« Il était tard et la chaleur était étouffante. Fin avait du mal à se concentrer, oppressé par l’obscurité de son bureau qui le maintenait enfoncé dans son siège, comme une immense paire de mains, noires et douces. »

Citation :

« Quelquefois, la trace des gens sur cette terre reste longtemps après leur disparition. »

Mon avis en résumé

Ce que vous allez aimer :

  • L’île de Lewis et ses traditions
  • L’atmosphère oppressante

Ce qui peut vous agacer (… ou pas) :

  •  Trop de rebondissements qui finissent par lasser
  • La narration non linéaire

Mes notes

Univers narratif5,0/5
Personnages4,0/5
Intrigue2,0/5
Ecriture4,0/5
Moyenne3,8/5

Info-livre : L’île des chasseurs d’oiseaux par Peter May

Couverture du livre de Peter May, L'île des chasseurs d'oiseauxEditeur : Actes Sud
ISBN : 978-2-330-00133-9
Pages : 424
Date de parution : 02/11/2011

Partagez cet article
Image par défaut
Catherine Perrin
J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.
Publications: 198

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.