L’embuscade — Emilie Guillaumin

Entrer dans le milieu très fermé de l’armée française, c’est une occasion inespérée. L’embuscade nous fait vivre le quotidien d’une femme de militaire qui vient d’apprendre la disparition de son mari. Le livre débute comme un témoignage, mais ce n’en est pas un, il s’agit bien d’un roman avec quelques rebondissements et une fin un peu outrée même si j’ai apprécié cet hommage aux hommes et aux femmes qui risquent leur vie pour notre sécurité.

En arrière plan, véhicules des Forces armées françaises, au premier plan, couverture du livre d'Emilie Guillauminn L'embuscade
Véhicules des Forces armées françaises

Service Presse

L’intrigue

Les enfants dorment encore lorsque Clémence ouvre la porte à cinq personnes, dont trois militaires. Le colonel Biaggi lui apprend que « l’adjudant Cédric Delmas a perdu la vie lors d’une embuscade dans le cadre de sa mission au Levant. »
Clémence choisit de ne pas annoncer la mort de leur père aux enfants, repoussant ainsi la réalité. Accompagnée des militaires, elle rencontre les autres veuves, se rend à la morgue, assiste aux funérailles de ceux qui ont disparu en même temps que Cédric. Elle apprend une nouvelle surprenante.

L’univers narratif

Près de Bordeaux, à proximité d’un régiment de forces spéciales, aux Invalides (où ont lieu les funérailles) et dans un campement militaire en Syrie.

Les personnages

#Clémence
Femme de militaire, elle nous fait entrer dans son quotidien, l’absence qu’il faut gérer, l’attente du retour, les communications irrégulières pendant les missions (irrégulières et sans informations précises) et l’inquiétude.
Ses relations avec sa mère qui ne comprend pas qu’elle ait épousé un militaire sont difficiles :

« Le monde civil ne comprenait pas toujours. Je ne comptais plus le nombre de fois où mes collègues de travail avaient émis l’idée que notre histoire d’amour était une histoire d’abandon. »

#Cédric
Bon époux, bon père, militaire prêt au sacrifice ultime, il serait l’homme idéal s’il n’y avait son goût pour les risques extrêmes, aux dépens néanmoins de sa famille.
Il nous est décrit par les autres personnages, Clémence, ses collègues, son colonel, ce qui explique peut-être cette apparente perfection.

Autour de Clémence gravitent les autres veuves, des parents et des militaires bien sûr.

Le style

Le rythme de L’embuscade est parfois un peu lent, même si l’auteur en profite pour nous décrire en détail les réactions et les pensées de Clémence.

Incipit :

« Coincé dans son trou, l’adjudant Delmas a tout juste le temps de baisser la tête. La roquette vient de passer près de ses camarades et termine sa course derrière lui en explosant sur un petit monticule. »

Citation :

« Les corps de nos maris sont arrivés le lendemain matin de Syrie. Ils avaient voyagé de nuit dans un avion de transport de matériel militaire, un appareil semblable à celui dans lequel ils avaient embarqué avec une trentaine d’autres soldats deux mois auparavant. »

Mon avis en résumé

Ce que vous aimerez :

  • L’évocation de la vie quotidienne d’une femme de militaire
  • La description des funérailles
  • L’hommage aux hommes et aux femmes qui risquent leur vie pour nous protéger.

Ce que vous regretterez (ou pas) :

  • Le livre hésite entre document et roman
  • La fin un peu outrée

Mes notes

Univers narratif5,0/5
Intrigue3,0/5
Personnages4,0/5
Style3,0/5
Moyenne3,8/5

Autres livres sur la guerre au Levant

L’homme qui riait sous les bombes
Benoît Christal

En arrière-plan, un hélicoptère de l'armée américaine, au premier plan, la couverture du livre de Benoît Christal, L'homme qui riait sous les bombes
Benoit Christal est parti d’un fait réel

Entre deux mondes
Olivier Norek

A l'arrière plan, une tente. Au premier plan, la couverture du livre d'Olivier Norek, Entre deux mondes
Les enfants heureux doivent imaginer leurs monstres, planqués sous leur lit…

Info-livre : L’embuscade par Emilie Guillaumin

Couverture du livre d'Emilie Guillauminn, L'embuscade

Editeur : HarperCollins France
ISBN : 979-10-339-0900-2
Pages : 292
Date de parution : 25/08/2021

Partagez cet article
Image par défaut
Catherine Perrin
J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.
Publications: 231

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.