Billy Wilder et moi — Jonathan Coe

Une écriture fluide pour évoquer un géant du cinéma à la fin de sa carrière, alors que de jeunes et talentueux réalisateurs commencent à le pousser dehors. Que faire quand le monde ne veut plus de ce que vous lui apportez ?
Billy Wilder et moi témoigne aussi de la recherche de sa famille par le réalisateur, un passage poignant.

A l'arrière-plan, la colline d'Hollywood et au premier plan, la couverture du livre de Jonathan Coe, Billy Wilder et moi
Billy Wilder, cinéaste mythique est raconté par Calista,

L’intrigue

Calista accompagne son amie Gill à un dîner avec un ami de son père, un homme déjà âgé dont le nom ne lui dit rien : Billy Wilder. Plus tard, alors que Calista est rentrée en Grèce, elle est contactée par le cinéaste pour être l’interprète de l’équipe à Corfou, où sera, en partie, tourné son avant-dernier : Fedora. Une parenthèse enchantée s’ouvre pour la jeune fille, elle ne l’oubliera jamais.

Billy Wilder et moi est, bien sûr, l’occasion d’en savoir plus sur le mythique réalisateur des films Boulevard du Crépuscule, Sept ans de réflexion ou Certains l’aiment chaud. Le récit de Billy Wilder, sous forme de script, sur son retour en Europe alors qu’il cherche sa mère est émouvant.

Le thème du livre est original : que faire quand on n’a plus rien à apporter au monde parce que des jeunes ont de nouvelles idées, plus adaptées ? C’est le cas de Billy Wilder confronté aux « jeunes barbus », Steven Spielberg, Francis Ford Coppola et autres, mais c’est aussi le cas de Calista, des années plus tard, dont les filles n’ont plus besoin d’elle et dont la musique n’est plus demandée. Le livre apporte deux réponses différentes.

L’univers narratif

À Los Angeles, Corfou ou Munich, dans des restaurants et des hôtels luxueux et sur les lieux de tournage de Fédora. L’histoire se déroule dans les années 1970 avec « la couleur orange terne des dossiers des chaises en plastique » et les robes fleuries des femmes.

Les personnages

#Calista, la narratrice
Calista se souvient du tournage de Fedora auquel elle a assisté en tant qu’interprète puis assistante de I.A.L Diamond, scénariste du film, un épisode qui a décidé de sa vie puisqu’elle est devenue compositrice de musique de film. Elle raconte cette parenthèse en parallèle avec sa vie actuelle : ses jumelles ont grandi, l’une d’elles part à Sydney et l’autre se débat avec un problème et refuse toute aide de sa mère.

#Billy Wilder
Cinéaste mythique, il est raconté par les yeux de Calista, mais aussi au travers de son amitié, indéfectible et touchante, avec I.A.L Diamond.

Le style

Le style est fluide et l’histoire de Billy Wilder recherchant sa mère racontée sous forme de script est prenante.

Incipit :

« Un matin d’hiver, il y a sept ans, je me trouvais sur un escalator. C’était l’un de ceux qui vous permettent de remonter jusqu’au niveau de la rue depuis les quais de la Piccadilly Line à la station de Green Park. »

Citation :

« À Hollywood, la guerre avait paru si loin. Bien sûr, j’avais suivi l’actualité, et je savais ce qui s’était passé. Suffisamment pour comprendre que j’avais pris la bonne décision en quittant l’Europe au moment où je l’avais fait. Certains me traitaient de pessimiste à l’époque. Eh bien, je leur dirais plus tard, ce sont les pessimistes qui ont atterri à Bervely Hills avec une piscine dans leur jardin, et ce sont les optimistes qui ont fini en camp de concentration. Alors oui, j’avais sauvé ma peau. Mais qu’en est-il du reste de ma famille ? C’était ça qui m’empêchait de dormir depuis quelques années — ou me donnait des cauchemars quand je parvenais à dormir. »

Mon avis en résumé

Ce que vous aimerez :

  • L’évocation de la vie de Billy Wilder
  • Le thème du livre
  • Le passage sous forme de script.

Ce que vous regretterez (ou pas) :

  • Une histoire parfois plate

Mes notes

Univers narratif5,0/5
Personnages5,0/5
Intrigue3,5/5
Écriture 4,0/5
Moyenne4,4/5

Un autre livre par un réalisateur célèbre

Soit dit en passant
Woody Allen

Livre de Woody Allen, Soit dit en passant. En arrière plan les lettres de Hollywood.
“ J’avais ma propre folie des grandeurs…”

Info livre : Billy Wilder et moi par Jonathan Coe

Couverture du livre de Jonathan Coe, Billy Wilder et moi

Editeur : Gallimard
ISBN : 978-2-07-292392-0
Pages : 295
Date de parution : 08/04/2021

Partagez cet article
Catherine Perrin
Catherine Perrin

J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.

Publications: 394

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.