Le secret de la reine soldat — Lorraine Kaltenbach

Parler de Sissi revient à m’agiter un chiffon rouge sous le nez, je ne résiste pas à lire le livre même si tout a déjà été dit. L’année dernière, Nelly Alard a enquêté sur Elissa Landi, la supposée petite-fille de Sissi. Cette année, c’est au tour de nous proposer une biographie de Marie, sœur de Sissi : Le secret de la reine soldat.

A droite et en haut les photos d'Elizabeth, impératrice d'Autriche et de sa soeur Mathilde. En dessous, photo de Marie, la reine soldat. A gauche de l'image, la couverture du livre de lorraine Kaltenbach, Le secret de la reine soldat.
Marie, la reine soldat et deux de ses sœurs.

Service Presse

Cette année, Lorraine Kaltenbach écrit sur la sœur d’Elizabeth, Marie-Sophie qui, elle aussi, était réduite à quelques lignes dans les biographies de l’impératrice d’Autriche.
Un comportement héroïque et des amours illégitimes. C’est tout.

Le siège de Gaëte

Le livre commence à décrire le courage de Marie-Sophie, dix-neuf ans, quand l’armée de Garibaldi a envahi le royaume des Deux-Siciles. Elle est restée présente au côté de son époux François II en soutenant les combattants. J’ai regretté que le contexte, l’unification de l’Italie, ne soit pas précisé. Lorsque j’ai obtenu les informations, je me suis étonnée que la duchesse Ludovica ait tellement voulu marier sa fille au futur roi d’un royaume aussi turbulent. Une autre époque, il est vrai, même princesse, une femme comptait pour du beurre.

Marie-Sophie s’ennuie

Après la chute de Gaëte, les époux ont trouvé refuge à Rome. C’est là qu’Emmanuel de Lavaÿsse est venu défendre le pape et la chrétienté, parce que Victor Emmanuel de Savoie entend bien s’emparer, du royaume terrestre.
Les deux jeunes gens se rencontrent, quelques mois plus tard Marie-Sophie retourne en Bavière où elle met au monde une petite fille, dans le plus grand secret.

Daisy

Elle était la cousine de l’arrière-grand-mère de l’auteur qui part à la recherche du peu de traces qu’elle a laissé dans l’histoire. Daisy, hélas, est morte de la tuberculose, à vingt-trois ans. Elle était née Marie Louise Elizabeth Mathilde Henriette, de père et de mère inconnue. Son père parvint à la reconnaître avant de mourir, elle prit alors le nom de Lavaÿsse-Châteaubourg.

Le style

Incipit :

« Hélène, mon arrière-grand-mère a longtemps ignoré que Daisy était la nièce cachée de Sissi. Enfant, elle regardait sa cousine sans étonnement, sans chercher à deviner son secret. Tout ce qu’elle voulait savoir, c’était la date et l’heure de son arrivée à la gare, toute proche, de Revel. »

Citation :

« À six heures, le bâtiment était parti, emportant vers Gaëte le dernier fils régnant d’Henri IV et de saint Louis. Le voyage avait été lugubre. Les fugitifs n’avaient rien à manger. Marie-Sophie s’était retirée dans une cabine et endormie sur un sofa. François, après avoir arpenté anxieusement le pont, était venu jeter son manteau sur elle, puis il était retourné guetter les tours élancées de la forteresse qui déjà paraissait dans le lointain, comme une citadelle bâtie au milieu des flots. »

Mon avis en résumé

Ce que vous aimerez :

  • Aller plus loin que les quelques lignes consacrées à Marie-Sophie dans les biographies de Sissi
  • Un personnage féminin fort
  • Les recherches entreprises par l’auteur

Ce que vous regretterez (ou pas) :

  • L’absence de rappel du contexte
  • Le peu d’émotion qui se dégage de cette histoire tragique

Ma note

3,5/5

Info-livre : Le secret de la reine soldat par Lorraine Kaltenbach

Couverture du livre de Lorraine Kaltenbach, Le secret de la reine soldat.

Editeur : Rocher (Editions du)
ISBN : 978-2-268-10482-9
Pages : 288
Date de parution : 17/02/2021

Partagez cet article
Image par défaut
Catherine Perrin
J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.
Publications: 221

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.