Les furtifs — Alain Damasio

J’ai savouré beaucoup de pages, je me suis un peu ennuyée pour certaines, mais heureusement, une nouvelle idée, un rebondissement inattendu relançait l’intérêt et je recommençais à savourer Les furtifs.

En arrière plan des traces et au premier plan, le livre d'Alain Damasio, Les furtifs.

Un gros livre de sept cents pages, quand même, totalement fascinant.

Au sommaire de cet article

L’univers narratif

En 2040, l’État français a fait faillite. Certaines villes ont été rachetées, Paris par LVMH, Lyon par Nestlé et Orange par… Orange bien sûr. Suivant leurs forfaits, standard, premium ou privilège, les Orangeois ont accès à une partie ou à toute la localité. Ils portent une bague où sont enregistrées toutes leurs données personnelles.

Beaucoup de gens se satisfont de cette vie où tout est conçu pour leur confort, confort échangé contre la liberté.
Les opposants à ce système rivalisent d’énergie et de créativité : des îles sont construites sur le Rhône, les toits sont aménagés et bien d’autres alternatives, que vous aurez plaisir à découvrir. Leur objectif : que les habitants se réapproprient leur ville.

Mais que sont les furtifs ?

Difficile à savoir, tout au moins au début de l’histoire. Rapides, capables de se fondre dans la matière, on ne les voit jamais. Et si on les aperçoit, ils se suicident en ne laissant d’eux qu’une statue en céramique. Impossible, donc, d’effectuer des études scientifiques.
L’armée n’ayant, pour preuve, que des statuts en céramique, la question même de leur existence se pose.

Les personnages

#La meute d’Arshavin
Arshavin, est à la tête du Récif (Recherche, Études, Chasse et Investigations Furtives), plusieurs meutes de chasseurs travaillent pour lui. Parmi les meutes, celle de Lorca, Agüero, Saskia et Nèr.

#Sahar
Épouse de Lorca, elle est proferrante. Elle enseigne de façon plus ou moins clandestine aux exclus du système.
Elle ne croit pas à l’existence des furtifs. Ce n’est qu’une légende urbaine.

#Toni Tout-fou
Un jeune graffeur, ami de Lorca et de Sahar et opposant à la ville.

Ces six personnages racontent l’histoire chacun à leur tour, de paragraphe en paragraphe. Un graphisme spécifique est attaché à chacun d’eux, une fois que c’est compris, la lecture devient plus fluide.

L’intrigue

La fille de Lorca, Tishka, quatre ans a disparu il y a deux ans. Persuadé que la disparition est liée aux furtifs, Lorca rejoint l’armée et apprend à les chasser.
Lors de la scène d’ouverture, il passe son examen final, qui consiste à attraper un furtif même s’il est invisible aux yeux des humains.
Examen réussi. Il intègre alors la meute de Agüero, Saskia et Nèr. Assez vite, Saskia propose une autre solution que les tuer : communiquer avec eux.

Le style

Chaque narrateur a son propre style, sa façon de voir les choses.

Lorca

« Arshavin a un petit hoquet rieur surpris. À ce moment-ci de l’examen final, après soixante-dix-neuf semaines de formation où il m’a tout appris, il ne s’attendait pas de ma part, à une aussi potache provocation. Ça m’a échappé. Son bras est toujours tendu vers la porte close, vitrée dans sa partie supérieure, afin de m’inviter à entrer dans la salle. »

Sahar

« Lorca avait beaucoup de qualités ; il n’a jamais eu celle de la patience. Il bouscule le premier milicien et se jette sur ceux qui me tiennent. La bagarre éclate aussitôt, sans que je n’y comprenne rien. Je suis quelqu’un de complètement étranger à la violence, je n’en ai même pas peur, je crois ; je n’y comprends juste rien, ça me dépasse. »

Saskia

« Nous étions si près… De la borne, j’entendais presque en son direct la pulsation du frisson, ce battement clair et musical qui se dilatait et ralentissait, prenait une tonalité de métal et revenait vers le bois, alternativement avec des riffs soudains en entrelacs, inexplicables, qui sonnaient comme une intro de rock gothique. »

Certains narrateurs sont plus difficiles à comprendre

Nèr

« En mécanidés, je prends tout. Mes quatre surchiens : Boxer/Dober/Sloughi/Botweiler. Tous les intechtes aussi, la série, intégrale. Mon furet, s’il faut. Faudra strier le plafond, et très vite. Niveau lux, ce sera tactique pour clarter la salle de concert. »

Agüero

« Je pourrais tenter un tir. D’ici, je suis dans la raquette. La seringue va esquiver le panneau de basket et frapper derrière. Cierto. Le souci c’est le pylône. Tu vas te nicher derrière, hein ? Au pire, si j’avance, tu voles jusqu’à la grappe et tu te tankes dans une bulle. »

Toni Tout-fou

« Que j’ai réchappé de la milice, alors que j’avais rodave dans l’appart et filé juste avant, ça a été de la choune. Mais j’ai pas pu revenir dans mon squat. Toni forbidden. Les klistés ont raflé sévère suite au BrightLife, partout dans l’underground. »

La typographie

Alain Damasio utilise la typographie pour différencier ses narrateurs. Il va plus loin en intégrant de la typoésie dans le livre. Rendez-vous p 431.

Plusieurs entrées possibles dans ce livre

C’est un roman de science-fiction, d’anticipation, d’aventure, d’amour, sur la relation entre humains et non humains, un roman politique aussi et je dois en oublier.
Ce roman est tellement dense qu’il est impossible d’en faire le tour, sans négliger quelque chose d’important.
Il fait partie des romans dont on aime que l’auteur nous en dise plus.

Mon avis en résumé

Ce que vous aimerez :

  • L’intrigue
  • La densité
  • La typographie utilisée dans un roman

Ce que vous pouvez regretter (ou pas) :

  • Des longueurs

Ma note

Coup de cœur

Note globale : 5/5


Info-livre : Les furtifs par Alain Damasio

Couverture du livre d'Alain Damasio, Les furtifsEditeur : La Volte
ISBN : 978-2-37049-074-2
Pages : 687
Date de parution : 18/04/2019

Partagez cet article
Image par défaut
Catherine Perrin
J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.
Publications: 221

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.