Nuits d’été à Brooklyn — Colombe Schneck

Été 1991. Dans un quartier de Brooklyn, des émeutes éclatent entre deux communautés. C’est dans ce climat que Colombe Schneck raconte une histoire d’amour entre un professeur américain et une jeune Parisienne, nuits d’été à Brooklyn.

Stylo, briquet et liseuse avec le livre de Colombe Schneck, Nuits d'été à Brooklyn
Deux histoires en miroir

Service Presse

Au sommaire de cet article

Les émeutes de Crown Heights

À Crown Heights, un quartier de Brooklyn, deux communautés cohabitent difficilement : 180 000 afro-américains et 20 000 juifs. En août 1991, Gavin Cato, originaire du Guyana, est tué par une voiture, sa cousine Angela est grièvement blessée. Le conducteur Yosef Lifsh en voulant éviter des piétons a délibérément heurté un mur. La voiture ne s’est pas arrêtée.

C’est le commencement d’émeutes antisémites qui dureront plusieurs jours. Un étudiant juif de l’université de Melbourne, Yankel Rosenbaum, est poignardé au début des troubles. Il meurt quelques heures plus tard.

Les personnages fictifs

#Esther
Jeune parisienne venue faire un stage de journalisme à New York. Elle est juive, mais ne connaît rien du passé de sa famille. Ni sa mère ni sa grand-mère Mina ne lui en ont parlé :

« Comme si son enfance se résumait à des pots de confiture, qu’il n’y ait eu rien d’autre sur Kichinev en Ukraine où elle est née en 1903. »

#Frederick
Professeur de littérature et spécialiste de Flaubert, il est afro-américain.

« Son grand-père, petit-fils d’esclave, barbier à Chicago qui avait fait fortune en important des rasoirs… »

Il a passé son enfance dans le Sud de la France. Lorsque son grand-père exige que sa famille revienne aux États-Unis, c’est lui qui explique à Frederick ce que signifie être un adolescent afro-américain :

« Ne pas parler trop fort, ne pas courir dans la rue sous peine d’être en danger, s’écarter quand il voyait une femme blanche devant lui afin de ne pas l’effrayer… »

Marié avec Ruth, il a une fille, Lizzie.

L’intrigue

Esther enquête sur les émeutes. Elle rencontre Frederick et ils tombent amoureux. Ils s’acceptent l’un l’autre, mais Frederick est marié. Y a-t-il un avenir pour eux ?

L’écriture

Le livre est difficile à suivre. Le lecteur passe à maintes reprises d’époque en époque et l’auteur ne se donne pas la peine d’expliquer le rôle dans leurs communautés des personnes interrogées par Esther. De quoi gâcher une lecture.

Incipit :

« 19 août 1991, jour de l’accident
C’est un soir d’été où les enfants jouent dehors après avoir dîné »

Mon avis en résumé

Ce que vous aimerez :

  • Les deux histoires en miroir : Esther et Frederick, les émeutes entre les deux communautés.
  • L’originalité du propos

Ce qui pourra vous agacer :

  • Une narration qui rebondit d’époque en époque.

Mes notes

Univers narratif3,5/5
Personnages3,0/5
Intrigue3,5/5
Ecriture2,0/5
Moyenne3,0/5

Sur fond d’histoire contemporaine américaine

La femme révélée
Gaëlle Nohant

Une liseuse avec la couverture du livre de Gaëlle Nohant, La femme révélée
Émeutes de Chicago en 1968

Pastorale américaine
Philip Roth

Un basketteur en arrière-plan, et la couverture du livre de Philip Roth au premier plan.
Émeutes de Newark en 1967

Info-livre : Nuits d’été à Brooklyn par Colombe Schneck

Couverture du livre de Colombe Schneck, Nuits d'été à Brooklyn

Editeur : Stock
ISBN : 978-2-234-08635-7
Pages : 304
Date de parution : 26/02/2020

Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)
Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)

J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.

Rédactrice NetGalley

Articles: 609
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires