Prosper à l’œuvre – Éric Chevillard

Comment écrit-on un roman ? Et plus précisément un roman policier ?
Suivez, Prosper à l’œuvre, un guide plein d’humour, proposé par Eric Chevillard qui analyse le processus créatif de Prosper Brouillon.

Devant une fenêtre, une liseuse avec la couverture du livre d'Eric Chevillard, Prosper à l'oeuvre.

Service Presse

Pourquoi Prosper Brouillon ?

Parce que c’est immense écrivain.
La preuve par 3 :

1. Prosper Brouillon est un écrivain à succès

Il a écrit Les Gondoliers, et depuis, son éditeur ne le laisserait partir à aucun prix ; plutôt doubler son à-valoir à la première demande.

2. Prosper Brouillon assure des masterclass

Forcément. Avec un tel talent…
Il y révèle ses secrets d’écrivain. On retiendra, entre autres, la leçon n° 2 :

“Leçon 2 : À qui je m’adresse ? Brève étude de marché (devis sur simple demande).”

Et devinez quoi ? Prosper Brouillon lira et corrigera vos textes, pour une modique somme supplémentaire évidemment.

3. Prosper brouillon est un expert de lucrative writing

Ce qui lui permet de rédiger des titres tous plus attractifs les uns que les autres tels que Le Cénacle des enfants gothiques ou Une dernière chance pour l’amour.

Quelles leçons retenir de Prosper Brouillon ?

La leçon de style

Prosper Brouillon n’aime pas les phrases simples :

“La rivière serpentait dans la vallée, arrosant les petits villages qui ponctuaient ses rives.”

Non, ça ne va pas. Plutôt :

“La rivière accomplissait des voluptueux méandres dans la vallée, arrosant les petits villages qui ponctuaient ses rives.”

Encore mieux :

“À l’instar d’un serpent, la rivière accomplissait des voluptueux méandres dans la vallée, arrosant les petits villages qui ponctuaient ses rives.”

En y réfléchissant, le mot « rivière » ne serait-il pas un peu plat ?
Pourquoi ne pas écrire simplement “la rivière serpentait” suggère son éditeur. Preuve, s’il en fallait, que ce dernier n’y connaît rien en écriture…

La leçon sur les personnages

  • Tout d’abord, le commissaire divisionnaire Chamoulot.
  • Ensuite, son adjoint Brignon dont le grand-père était nazi.
  • Finotte, Antillaise et profileuse
  • Et pour mettre un peu de fantaisie le perroquet Tata.

Il fait tout comme il faut, travaille sur son protagoniste et sur les autres personnages, tous aussi fascinants les uns que les autres.

La leçon sur l’intrigue

Prosper Brouillon a le nom de son premier personnage, le reste suivra.

Et le roman d’Éric Chevillard ?

Le style

Vous préférerez certainement le style de l’auteur à celui de son personnage :

“Il vit dans son monde, et même dans la lune de celui-ci.”

Le livre ouvre sur des citations d’auteurs connus que je vous laisse découvrir et apprécier. Le roman débute par ce paragraphe :

Prosper Brouillon se tourne et se retourne dans son lit. Impossible de trouver le sommeil. Ça ne va pas, ça ne va pas, ça ne va pas, maugrée-t-il.

L’humour

Prosper Brouillon est dépourvu d’humour, mais pas son créateur qui fait de lui un homme courageux, réveilleur de conscience, en lutte avec les nazis, l’inceste et ses voisins :

“Faut arrêter avec votre musique”

L’illustrateur du roman

Les illustrations de Jean-François Martin ajoutent au plaisir de la lecture

Mon avis en résumé sur Prosper à l’oeuvre

Ce que j’ai aimé

  • L’humour
  • Le petit nombre de pages, on n’a pas le temps de se lasser
  • L’impertinence, la parodie

Ce que j’ai regretté (mais peut-être pas vous)

  • la facilité du propos

Si vous préférez un livre sérieux sur l’écriture, je vous recommande De l’idée au crime parfait d’Elizabeth George.

Mes notes

Univers narratif3,0/5
Personnages4,0/5
Intrigue3,5/5
Style5,0/5
Humour5,0/5
Moyenne4,1/5

Écrivains de fiction

L’île introuvable
Jean Le Gall

A l'arrière plan, une île, au premier plan, la couverture du livre de Jean Le Gall, L'île introuvable
“Des années plus tard, ils mettront du passé dans le présent.”

L’anomalie
Hervé Le Tellier

A l'arrière plan, deux avions d'Air France, au premier-plan, la couverture du livre d'Hervé Le Tellier, L'anomalie
« Ce sera finalement un titre bref, un seul mot. Hélas, L’Anomalie était déjà pris. »

Le mystère Henri Pick
David Foenkinos

En arrière-plan, un livre et au premier plan, la couverture du livre de David Foenkinos, Le mystère Henri Pick
Une idée de départ séduisante

Info-livre : Prosper à l’œuvre par Éric Chevillard

Couverture du livre d'Eric Chevillard, Prosper à l'oeuvre

Editeur  : Noir Sur Blanc (Les Editions)
ISBN  : 978-2-88250-589-7
Pages : 150
Date de parution : 17 octobre 2019

Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)
Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)

J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.

Rédactrice NetGalley

Articles: 593
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
J'adorerais avoir votre avis. Dites-le-moi en commentaire.x