Sang rancune mon amour — Catherine Secq

Sang rancune mon amour n’est pas un livre qui surprend par son final, plutôt un livre qui raconte une enquête, ses fausses pistes jusqu’à la découverte de l’assassin. Un cosy mystery dans la lignée de Sophie Henaff ou Sophie Chabanel, une lecture qui détend entre deux ouvrages très sérieux.

A l'arrière plan, un bouquet de roses et au premier plan, la couverture du livre de Catherine Secq, Sang rancune mon amour
Un cosy mystery au sein du marché mondial des fleurs.

Une intrigue originale

Au marché de Rungis, un fleuriste constate que les somptueuses roses qui lui ont été livrées sont abîmées, invendables. Pire, les roses ont été trempées dans du sang qui a attaqué les pétales. Le même jour, le fleuriste qui fournit le Palais de l’Élysée fait la même constatation. Les enquêteurs font cap vers le rosiériste pour tenter de comprendre. Surprise ! Un employé a été découvert mort au fond d’un entrepôt.

L’univers narratif

Catherine Secq a pris soin d’ancrer son histoire dans un univers inhabituel (le marché mondial des fleurs), de se renseigner sur la vision de la Saint-Valentin qu’ont les musulmans ou les sectes sataniques. Ce qui donne une profondeur au livre.

Les personnages

J’aurais souhaité que l’auteur s’attarde davantage sur eux. Ils sont improbables (comme j’aime), mais esquissés à grand trait.

#La commissaire Bombardier
Célibataire (enfin, avec un amoureux en arrière-plan quand même), elle ne s’en laisse pas conter et n’a peur de rien, même pas d’affronter le chef d’une secte satanique dans son repère. Sympa d’apprendre à la fin, qu’elle est aussi une grand-mère aimante.

#Paul Holo
L’adjoint de la commissaire Bombardier est bègue, ce qui ralentit la lecture au moment des dialogues. Du moins au début, je m’y suis habituée rapidement. Paul Holo (?) a lui aussi excité une curiosité non satisfaite.

Le style

L’écriture est impeccable, parfaitement adaptée à l’histoire.

Incipit :

 « Puisqu’il ne peut plus l’aimer, il la détestera de toute son âme, chaque seconde, chaque minute, chaque jour un peu plus. Ce sera sa façon à lui de l’aimer encore. »

Citation :

 « Donc, d’après toi, si je résume bien, Doka serait un bisexuel, adepte de Satan et pratiquant les arts martiaux. Quel cocktail explosif ! Remarque, cet homme est tellement antipathique ! Et, toujours d’après toi, les tatouages sur ses bras seraient des symboles sataniques ? »

À propos de Doka, autre personnage improbable

En bonus, Catherine Secq nous raconte la genèse de ce personnage, une façon agréable de prolonger la lecture.

Mon avis en résumé

Ce que vous aimerez :

  • L’intrigue originale
  • L’écriture impeccable

Ce que vous regretterez (ou pas) :

  • Ne pas en savoir plus sur les enquêteurs

Mes notes

Univers narratif4,0/5
Personnages4,0/5
Intrigue5,0/5
Écriture  4,5/5
Moyenne4,4/5

Autres cosy mysteries

Mort sur le transsibérien
C.J. Farrington

Au premier plan, la couverture du livre de C.J. Farrington, Meurtre sur le transsibérien
A l’arrière-plan, le trajet actuel du transsibérien.

Rendez-vous avec le mystère
Julia Chapman

En arrière-plan, une petite ville qui pourrait être Bruncliffe, au premier plan, la couverture du livre de Julia Chapman, Rendez-vous avec le mystère
Peut-être Bruncliffe ressemble-t-elle à cette ville ?

Info-livre : Sang rancune mon amour par Catherine Secq

couverture du livre de Catherine Secq, Sang rancune mon amour

Editeur : Librinova
ISBN : 979-10-262-5552-9
Pages : 248
Date de parution : 05/06/2020

Partagez cet article
Image par défaut
Catherine Perrin
J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.
Publications: 270

2 commentaires

  1. Merci sincèrement Catherine pour cette chronique inspirée, argumentée, organisée et que j’apprécie. Si vous lisez le livre suivant “Une mort paradisiaque”, votre souhait d’en savoir plus sur Paul Holo sera, je l’espère, exaucé. Bien à vous.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.