Charlotte — David Foenkinos

Dans ce roman, David Foenkinos rend hommage à une artiste peintre, oubliée avant qu’il ne s’empare du sujet. Après la lecture de Charlotte, j’adorerais voir une exposition des œuvres de cette artiste.

Couverture du livre de David Foenkinos, Charlotte et photo de l'artiste peintre Charlotte Salomon
Sur cette photo, Charlotte Salomon parait tellement proche de nous

L’intrigue

Charlotte est un roman inspiré de l’artiste peintre Charlotte Salomon (1917 – 1943), morte à Auschwitz. Ses œuvres ont été confiées au musée juif d’Amsterdam et ne sont pas souvent visibles.
Dénoncée, elle a été gazée à Auschwitz à vingt-six ans. Charlotte a terminé sa vie encore plus mal qu’elle avait commencé. C’est une histoire émouvante et infiniment triste. Je serais surprise qu’elle ne vous touche pas.

L’univers narratif

À Berlin où, à partir de 1933 les restrictions atteignent les juifs : son père ne peut plus enseigner, sa belle-mère, cantatrice, ne peut plus se produire sur scène. Pour protéger Charlotte, ses parents l’envoient vivre dans le Sud de France, auprès de ses grands-parents maternels. D’abord en zone libre, ensuite en zone occupée.

Les personnages

#Charlotte
Charlotte n’a pas été épargnée par la vie. David Foenkinos ne fait pas mystère des doutes sur sa santé mentale, elle porte d’ailleurs un lourd héritage.

#Le narrateur
Vous sentirez son admiration pour cette jeune femme qu’il cherche à rencontrer au-delà de la mort, ce qui ajoute aux émotions de la lecture d’une vie massacrée.

Le style

Ne vous arrêtez pas à la forme. Certes, quand j’ai ouvert le livre, j’ai eu l’impression d’avoir à lire un long poème, mais il n’en est rien. Charlotte se lit comme de la prose, si ce n’est que cette forme d’écriture, nerveuse, saisit le lecteur et ne le lâche plus.

Incipit :

« Charlotte a appris à lire son prénom sur une tombe.
Elle n’est donc pas la première Charlotte.
Il y eut d’abord sa tante, la sœur de sa mère.
Les deux sœurs sont très unies, jusqu’à un soir de 1913. »

Citation :

« Le cours fini, Alfred pénètre dans la chambre de Charlotte.
Elle dessine à son bureau, mais se fige à l’arrivée de son visiteur.
Il observe la pièce dans ses moindres détails.
Ainsi, vous étudiez aux Beaux-Arts ?
Oui. »

Mon avis en résumé

Ce que vous aimerez :

  • Le choix de Charlotte Salomon
  • La quête du narrateur

Mes notes

Univers narratif5,0/5
Personnages5,0/5
Choix du sujet5,0/5
Style5,0/5
Moyenne5,0/5

Info-livre : Charlotte par David Foenkinos

Couverture du livre de David Foenkinos, Charlotte

Editeur : Folio
ISBN : 978-2-07-046923-9
Pages : 256
Date de parution : 02/05/2016

Des artistes et leurs époques

Disputes au sommet
Ismail Kadaré

Photos de Mandelstam, Pasternak et Staline, couverture du livre de Ismail Kadaré, Disputes au sommet
« Et moi, je peux vous dire que vous êtes un très mauvais camarade, camarade Pasternak. »

Billy Wilder et moi
Jonathan Coe

A l'arrière-plan, la colline d'Hollywood et au premier plan, la couverture du livre de Jonathan Coe, Billy Wilder et moi
Billy Wilder, cinéaste mythique est raconté par Calista,
Partagez cet article
Catherine Perrin
Catherine Perrin

J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.

Publications: 394

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.