De sang-froid — Truman Capote

De sang-froid est un roman non fictionnel ou selon son auteur un roman-vérité. C’est la dernière œuvre de Truman Capote qui ne se remettra jamais de son écriture ou de son succès.
Un livre incontournable de la littérature américaine.

Couverture du livre de Truman Capote, De sang-froid. En arrière plan une clôture qui court le long d'une prairie (Kansas)

Son amie d’enfance, Harper Lee, auteur du livre Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur, l’accompagna dans ses recherches.

Les sources du roman

Le 16 novembre 1959, le New York Times se fait écho d’un fait divers effrayant et titre : « Un riche fermier et trois membres de sa famille massacrés ». Meurtre sans mobile apparent.
À partir de ce fait divers, Truman Capote décide d’écrire un roman qui se tiendra au plus près de la réalité. Il se rend sur les lieux du drame, Holcomb.
Son enquête durera six ans.

La ville d’Holcomb

Situé au Kansas, un des États de la Bible Belt où règne un protestantisme rigoureux, Holcomb est une petite ville sans histoire avec des « gens bien », produits de leur époque. Le crime va pourtant éveiller peurs et commérages.

La famille Clutter, les victimes

Herb Clutter, le chef de famille a travaillé dur pour devenir un des fermiers les plus puissants de sa ville. Il est un méthodiste juste et honnête, intransigeant aussi, qui ne supporte pas que ses employés boivent. Il raisonne sa fille Nancy : elle ne pourra pas épouser son petit ami parce qu’il est catholique.
Le journal de Nancy auquel l’auteur a eu accès permet d’approcher au plus près de la personnalité de l’adolescente et de ses proches.

Les meurtriers

Deux repris de justice que Truman va rencontrer à plusieurs reprises et pour lesquels il va se prendre d’amitié. Il va leur obtenir plusieurs sursis et assistera à leur pendaison. Il écrira à son ami, Cecil Beaton :

« Perry et Dick ont été pendus mardi dernier. J’étais là parce qu’ils me l’avaient demandé. Ce fut une épreuve atroce. Dont je ne me remettrai jamais complètement. Je vous en parlerai un jour, si vous pouvez le supporter. »

L’enquêteur principal

Alwin Dewey a été chargé de l’enquête. En 2012, de nouveaux éléments ont montré que certains événements importants du livre étaient faux.

Alwin Dewey aurait eu de tels doutes à propos du premier indice qui conduirait à l’arrestation des assassins (une chance improbable, il est vrai) qu’il aurait mis suffisamment de temps à réagir pour qu’ils commettent un second meurtre.
Il est donc possible que dans son récit, Truman Capote ait favorisé l’homme qui lui avait permis d’avoir accès aux dossiers de l’enquête (le journal de Nancy) ou aux meurtriers avec lesquels il s’est longuement entretenu.

Le style

Incipit :

« Le village de Holcomb est situé sur les hautes pleines à blé de l’ouest du Kansas, une région solitaire que les autres habitants du Kansas appellent “là-bas”. »

Citation :

« Mon ami Willie-Jay en parlait souvent. Il disait que tous les crimes ne sont que des variétés de vol. Le meurtre aussi. Quand on tue un homme, on lui vole sa vie. J’imagine que je suis un drôle de voleur. Tu vois, Don, je les ai vraiment tués. »

Mon avis en résumé

Même si cette œuvre ne colle pas d’aussi près à la vérité que son auteur le proclamait, il reste un livre qui a approché de très près la psychologie des meurtriers, pas fous au sens de la loi du Kansas, des hommes capables de faire la différence entre le bien et le mal, mais sérieusement dérangés du cerveau.
Indirectement, il parle également d’un romancier qui s’est approché de très près de criminels à moitié cinglés. Est-ce cela, ou le succès du livre qui a empêché Truman Capote d’écrire par la suite ?
Il est à noter que le titre, De sang-froid, ferait allusion au meurtre ainsi qu’à l’exécution des coupables.

Ma note

Note globale 5,0/5


Info-livre : De sang-froid par Truman Capote

Couverture du livre de Truman Capote, De sanf-froidDe sang-froid est paru en 1966 aux Editions Gallimard. On le trouve aujourd’hui en livre de poche.

Editeur : Gallimard (Folio)
ISBN : 2-07-036059-8
Pages : 506
Date de parution : 09/03/2006

Partagez cet article
Image par défaut
Catherine Perrin
J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.
Publications: 231

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.