Envoyée spéciale — Jean Echenoz

Voilà un livre qui plaît beaucoup ou… pas du tout. Qu’en sera-t-il pour vous ?
Cette parodie des romans d’espionnage ne m’a pas passionnée mais Envoyée spéciale a quand même d’immenses qualités dont il faut que je vous parle.

Livre de poche "Envoyée spéciale" de Jean Echenoz à côté d'une bugne et d'une orange

Que se passe-t-il ?

Le général Burgeaud et Paul mijotent quelque chose mais quoi ? Toujours est-il que Constance est enlevée et cachée au fin fond de la Creuse. Pas plus émue ou effrayée que ça, elle y entame la lecture du dictionnaire encyclopédique Quillet.

Quels sont les thèmes ?

  • Espionnage
  • Humour

Les boutons bleus comportent des liens affiliés, c’est-à-dire que si vous achetez après avoir cliqué sur ces liens, je toucherai une commission (sans coûts supplémentaires pour vous).

Où et quand ?

De nos jours, entre Paris et Pyongyang (Corée du Nord).

Qui sont les personnages ?

#Constance
Jeune femme sans beaucoup de consistance, mais qui a chanté dans le passé, avec beaucoup de succès en Corée du Nord.

#Lou Tausk
Mari de Constance et musicien. Lou Tausk est un pseudonyme, évidemment. Et bien entendu, il cache un lourd secret.

#Paul
Barbouze et beau gosse

#Le général Burgeaud
Général qui aime les cigares

Et je vais m’arrêter là tellement il y a peu à dire sur les personnages, sauf, bizarrement sur les ceux en marge de l’intrigue parce que ce sont eux qui nous surprennent.

Comment est-ce écrit ?

Tout est dans le style, le narrateur s’adresse souvent au lecteur. C’est amusant, mais pendant ce temps, le lecteur n’est pas vraiment dans l’histoire.

Incipit :

« Je veux une femme, a proféré le général. C’est une femme qu’il me faut, n’est-ce pas. »

Citations :

« Constance l’a suivi du regard, regrettant le tour pris par cette rencontre. Car décidément, fort beau type, sous son beau bleu si bien repassé, dommage. Dommage. C’est qu’elle ne peut jamais se retenir, Constance, d’avoir ce genre d’idées, nous avons bien compris qu’amoureusement, elle est insatisfaite ».

« Parlons d’argent, pendant que nous y sommes, en revenant à Lou Tausk.
D’après ce que nous savons de lui, sa situation matérielle peut nous paraître aisée mais pas plus que ça. »

Mon avis en résumé

Ce que j’ai aimé :

  • Le style
  • Une parodie des romans d’espionnage
  • L’humour

Ce qui m’a agacée (mais peut-être pas vous) :

  • Le manque de consistance des protagonistes
  • Le manque de consistance de l’intrigue
  • La Corée du Nord, façon guide touristique (enfin, un tourisme particulier quand même)

Pour un roman avec un espion plus sérieux : Pour rien au monde de Ken Follett

Mes notes

Univers narratif1,5/5
Personnages1,0/5
Intrigue2,5/5
Style5,0/5
Moyenne2,5/5

D’autres parodie

Prosper à l’œuvre
Éric Chevillard

Devant une fenêtre, une liseuse avec la couverture du livre d'Eric Chevillard, Prosper à l'oeuvre.
Parodie d’écrivain

Bullet train
Kôtarô Isaka

A l'arrière plan, le Shinkansen, au premier plan, la couverture du livre de Kotaro Isaka, Bullet Train
Parodie de gangster

Info-livre : Envoyée spéciale par Jean Echenoz

Couverture du livre de Jean Echenoz, Envoyée spéciale

Editeur : Les Editions de Minuit
ISBN : 9782707329226
Pages : 312
Date de parution : 07/01/2016

Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)
Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)

J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.

Rédactrice NetGalley

Articles: 593
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
J'adorerais avoir votre avis. Dites-le-moi en commentaire.x