Et le bien dans tout ça ? — Axel Kahn

L’attitude d’Axel Kahn face à la mort m’a touchée. Jusqu’au bout, il fut obsédé par le bien. Et le bien dans tout ça ? son ultime livre me parait plus que jamais d’actualité. Pour être néanmoins honnête, j’ai été déçue, malgré quelques passages qui font réfléchir.

Drapeau de l'Humanité créé par Oskar Pernefeldt et couverture du livre d'Axel Kahn, Et le bien dans tout ça ?
Drapeau de l’Humanité créé par Oskar Pernefeldt

L’homme et le bien

L’homme a besoin de l’autre pour être humain, en témoignent les récits sur les enfants sauvages — récits sur lesquels Axel Kahn a travaillé.

“La condition sine qua non de la manifestation d’un psychisme proprement humain est qu’il se soit exercé dans l’intersubjectivité d’une société de semblables, au minimum dans l’échange entre deux individus qui “s’humaniseront l’un l’autre”.”

En découle tout naturellement la définition du bien :

“Selon cette analyse, la définition du bien devient l’ensemble de ce qui prend en compte la valeur de l’autre alors que le mal est identifié par ce qui la nie, qui attente à sa sécurité, à son épanouissement et à sa dignité.”

L’auteur évoque également l’engagement, la responsabilité, se heurte à la difficulté de définir le concept de dignité, s’appuyant sur des exemples, des anecdotes ou des expériences personnelles.

Le bien et la politique

Axel Kahn revient sur le rôle de la Constitution :

“C’est que les constitutions en général, j’imagine, et les constitutions de la République française depuis 1793 en particulier sont conçues comme l’exposé des principes d’organisation de la République qui garantissent le respect des valeurs explicites qui la fondent.”

Il compare également des lois ou des projets de loi aux principes de la Constitution.
Il n’y a pas que l’homme de la rue qui n’y connaît pas grand-chose, même un président de la République peut l’ignorer. De quoi nourrir la réflexion du lecteur.
En s’appuyant sur de nombreux exemples, l’auteur montre la vulnérabilité de la démocratie (ne jamais oublier qu’Hitler est arrivé au pouvoir de façon on ne peut plus légale) et les moyens d’en contrôler les dangers.

Le progrès

En se basant sur l’existence toujours actuelle du racisme, l’auteur démontre que le Progrès qui devait engendrer un monde meilleur pour tout le monde a échoué dans certains domaines. La possibilité peut-être pas si lointaine que ça de créer des hommes améliorés (transhumanisme) ne résoudra rien :

“Dans l’histoire de l’humanité, les technologies de domination ont toujours été mobilisées, d’abord au profit des dominants.”

Se pose également la question de l’intelligence artificielle, quand l’ordinateur Deep Blue a battu le champion du monde d’échec Garry Kasparov, il n’avait rien d’intelligent, c’était juste un condensé d’intelligence humaine. Les ingénieurs lui avaient communiqué toutes les parties d’échecs connus, le tout associé à une puissance de calcul qu’aucun humain ne pourrait concurrencer. Le résultat n’a rien d’étonnant. En revanche, l’intelligence artificielle, capable d’apprendre ou l’ordinateur quantique proposeront d’autres défis. Qu’en sera-t-il de la médecine ? Des armées combattantes ? À défaut d’en avoir une idée précise, il est temps de se préparer.

Mon avis

Axel Kahn ignore les pénuries de matières premières qui nous menacent, et bien sûr les défis écologiques auxquels nous devrons faire face et qui risquent de mettre sérieusement à mal ses prospectives. Dans le chapitre Fragilités ainsi que dans le chapitre Société, il est un peu donneur de leçon, on ne peut être que d’accord avec lui, certes, mais il ne livre aucune piste qui permettrait d’atteindre un objectif “humain et raisonnable” pour des personnes handicapées ou malades, pas plus que pour la santé de la planète.

Ma note

Note globale : 3/5

Info-livre : Et le bien dans tout ça ? — Axel Kahn

Couverture du livre d'Axel Kahn, Et le bien dans tout ça ?

Editeur : Stock
ISBN : 978-2-234-09138-2
Pages : 360
Date de parution : 10/03/2021

Partagez cet article
Image par défaut
Catherine Perrin

J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.

Publications: 323

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.