Étranges rivages — Arnaldur Indriðason

Étranges rivages d’Arnaldur Indridason est à ce jour le livre que je conseillerais de lire avant de découvrir l’Islande, bien que ce roman soit un peu noir à mon goût. J’y ai pourtant trouvé tout ce qui en fait un tourne-page, ainsi que de saisissantes descriptions de l’Islande au milieu du siècle dernier.

En arrière-plan, une tempête de neige et au premier plan, la couverture du livre d'Arnaldur Indriðason, Etranges rivages
Tempêtes meurtrières

Que se passe-t-il ?

Erlendur s’est réfugié dans l’ancienne ferme abandonnée de ses parents. Lors d’une promenade, il rencontre un chasseur qui rappelle à son souvenir l’histoire de Matthildur, disparue dans une tempête de neige en janvier 1942. Ce jour-là, des soldats britanniques avaient été pris dans cette tempête, mais morts ou vivants, ils ont tous été retrouvés, pas Matthildur. Erlendur n’a de cesse d’interroger les témoins de cette histoire pour découvrir la vérité.

En parallèle, un homme est en train de mourir de froid. Si l’on devine assez vite de qui il s’agit, il faudra attendre la fin du livre pour comprendre ce qu’il fait là.

Analyse : plus qu’un roman policier, Étranges rivages est un roman noir, très très noir. Des scènes sont pénibles. Ce n’est pas une enquête à proprement parler. Erlendur interroge des témoins jusqu’à ce qu’ils lui disent ce qu’ils savent, ce qu’ils ont fait. Comme ils sont réticents, la tension est toujours présente.

La narration est maîtrisée, malgré de nombreuses histoires et de multiples personnages. Les surprises et les rebondissements sont bien là, qui en font un livre que je n’ai pas lâché.

Où et quand ?

Probablement entre 2004 et 2007, date de la construction de l’usine d’aluminium de Reyðarfjörður. Erlendur doit remonter dans le passé. L’occasion pour le lecteur d’en savoir plus sur la vie en Islande.

L'usine d'aluminium de Reyðarfjörður
L’usine d’aluminium de Reyðarfjörður

Analyse
L’Islande est aujourd’hui un pays riche et touristique, mais c’est quelque chose de récent. De nombreux territoires sont isolés, et même les Islandais n’y vivent pas.

Qui sont les personnages ?

Erlendur
S’il s’intéresse aux disparitions, c’est parce qu’il a lui-même vécu un pareil évènement quand il était enfant.

Matthildur
Elle a disparu en allant voir sa mère.

Hrund
La sœur de Matthildur, aujourd’hui très âgée, réserve un accueil mitigé à Erlendur. Mais ses indications lui seront précieuses.

Comment est-ce écrit ?

Incipit :

« Il n’a plus froid, au contraire, une étrange vague de chaleur lui envahit le corps. Lui, qui pensait que toute chaleur l’avait déserté, il a l’impression qu’elle se diffuse dans ses bras et ses jambes, jusqu’à ses mains et ses pieds, et brusquement son visage semble s’enflammer. »

Citation :

« Il savait que si le froid forcissait encore et si le vent se levait, balayant les flocons, il ne pourrait plus vraiment rester dans la ferme abandonnée. La maison était ouverte à tous les vents, elle s’emplirait de neige et des congères s’y formeraient sous l’effet des courants d’air. Cela reviendrait alors exactement à s’installer dehors, à la belle étoile, vulnérable. »

Analyse
Une écriture efficace qui augmente la noirceur de l’histoire.

Mon avis en résumé

Ce que vous aimerez :

  • La description de la vie en Islande
  • Une narration bien maîtrisée
  • Une écriture efficace

Ce que vous regretterez (ou pas) :

  • Une histoire très noire

Mes notes

Univers narratif5,0/5
Personnages4,0/5
Intrigue5,0/5
Écriture4,0/5
Moyenne4,5/5
Plus de détails sur le système de notation

À vous maintenant

Vous l’avez lu ? Donnez-moi votre avis en commentaires. Pensez à activer la cloche pour recevoir un mail avec les réponses à votre commentaire.

Ce livre vous tente ? Achetez-le d’occasion grâce au lien ci-dessous. Lien affilié, c’est-à-dire que si vous achetez après avoir cliqué sur ce lien, je toucherai une commission (sans coûts supplémentaires pour vous).

Des conditions climatiques extrêmes

Blizzard
Marie Vingtras

Couverture du livre de Marie Vingtras, Blizzard sur fond de tempête de neige
De nos jours en Alaska.

Mort sur le transsibérien
C.J. Farrington

Au premier plan, la couverture du livre de C.J. Farrington, Meurtre sur le transsibérien
A l’arrière-plan, le trajet actuel du transsibérien.

Info-livre : Étranges rivages par Arnaldur Indriðason

Couverture du livre d'Arnaldur Indriðason, Etranges rivages

Editeur : Points
ISBN : 978-2-7578-4302-4
Pages : 354
Date de parution : 02/05/2014

Restons en contact : inscrivez-vous à la newsletter

En savoir plus sur l’utilisations des données

Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)
Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)

J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.

Rédactrice NetGalley

Articles: 593
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
J'adorerais avoir votre avis. Dites-le-moi en commentaire.x