La mort s’invite à Pemberley — PD James

Paru en 2011, La mort s’invite à Pemberley est le dernier livre de PD James, grande admiratrice de Jane Austen. Retrouver Lizzie et Darcy d’Orgueil et préjugés n’a pas été la moindre de mes motivations.

Un câteau en arrière-plan, et au premier plan, la couverture du livre de P.D. James, La mort s'invite à Pemberley
Retrouver les personnages d’Orgueil et préjugés

Les boutons bleus comportent des liens affiliés, c’est-à-dire que si vous achetez après avoir cliqué sur ces liens, je toucherai une commission (sans coûts supplémentaires pour vous).

Quels personnages du roman original ?

Ils sont pratiquement tous là : Lizzie, mariée à Darcy, Mr et Mrs Bennet qui n’ont plus qu’une fille à marier, Kitty, alors que contre toute attente Mary a épousé l’ennuyeux révérend Théodore Hopkins. Certains se manifestent par courrier et on apprend que l’amitié entre Elizabeth et Charlotte Collins s’est refroidie, sans doute à cause du franc-parler de Lizzie.
De nouveaux personnages, nécessaires à l’intrigue policière, font leur apparition.

Sont-ils fidèles à eux-mêmes ?

Pas vraiment
Lizzie s’est assagie et administre à merveille le domaine de Pemberley. Fille du détenteur de Longbourn, elle n’a eu aucun problème à devenir la maîtresse de la prestigieuse propriété. D’accord, mais j’aurais aimé voir Lizzie surmonter un peu plus de difficultés.

Darcy est fade, où sont orgueil, préjugés et snobisme ? Mais son point de vue est pris en compte avec beaucoup d’interrogations sur ses actes passés.

Alors que les autres personnages, Wickham, Lydia, les Gardiner sont conformes à l’histoire originale.

Le style est-il respecté ?

PD James a tenté de rester fidèle au style de son auteur fétiche. Le début est réussi et j’ai apprécié de retrouver sous la plume de la romancière un résumé d’Orgueils et préjugés raconté du point de vue d’un entourage jaloux du succès d’Elizabeth. Cette dernière n’a-t-elle pas convolé en justes noces avec le parti le plus convoité de la région ?

Et puis c’est un bonheur de tomber sur cette phrase :

« Il prophétisait ensuite tout un catalogue de désastres pour la famille affligée, allant du pire — le déplaisir de Lady Catherine et leur bannissement de Rosings — aux moins graves — opprobre public, faillite et mort. »

Une intrigue policière à la place d’une intrigue romantique

Rien d’étonnant puisque PD James est un auteur de roman policier.
Et très vite, les péripéties policières prennent le pas sur l’hommage à Jane Austen. L’intrigue est linéaire avec peu de fausses pistes et elle rappelle beaucoup d’autres trames. Mais quand elle évoque ce qui s’est déroulé avant, PD James renoue avec les personnages de Jane Austen et parvient à nous surprendre avec le passé de certains.

Chatsworth
Chatsworth serait le modèle de Pemberley

Mon avis en résumé

Ce que j’ai aimé :

  • Retrouver les personnages d’Orgueils et préjugés
  • L’effort fait par la romancière de se rapprocher de l’esprit et du style de Jane Austen.
  • Les révélations sur le passé de certains personnages.

Ce que j’ai regretté (mais peut-être pas vous) :

  • L’intrigue policière
  • Elizabeth et Darcy, personnages bien fades
  • La deuxième partie du livre, trop longue.

Mes notes

Univers narratif4,5/5
Personnages3,0/5
Intrigue3,0/5
Écriture4,5/5
Moyenne3,8/5
Plus de détails sur le système de notation

Info-livre : La mort s’invite à Pemberley par PD James

Couverture du livre de P.D. James, La mort s'invite à Pemberley

Editeur : Livre de poche
ISBN : 9782253164982
Pages : 408
Date de parution : 21/08/2013

Romans policiers aux temps passés

Tombes oubliées
Preston & Child

L’expédition Donner

L’Assassin de la rue Voltaire
Henri Loevenbruck

A l'arrière-plan, le couvent des Cordeliers en 1793, au premier plan, la couverture du livre d'Henri Loevenbruck, L'assassin de la rue Voltaire
A l’arrière-plan, le couvent des Cordeliers en 1793
Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)
Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)

J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.

Rédactrice NetGalley

Publications: 562

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.