La rivière écarlate — Jacqueline Lefort

La rivière écarlate ne fait pas exception, me voilà plongée dans une région d’Auvergne, et bien sûr, avec une histoire d’amour touchante. Lire un livre de Jacqueline Lefort, c’est partir en vacances dans une région que j’aime particulièrement.

A l'arrière plan, travail du papier à la main, au premier plan la couverture du livre de Jacqueline Lefort, La rivière écarlate
Visuel à partir d’une image de la bibliothèque de l’université de Séville. Sous licence CC BY 2.0.

L’univers narratif

Dans la région d’Annonay en 1887. À Beaulieu, il ne reste plus qu’une papeterie manuelle, le moulin de Gus. Il est installé au bord de la Deûme (la rivière écarlate). Les autres papeteries utilisent déjà des machines.

Les personnages

Du côté de la famille Ménard

#Céline
Grâce aux lois Jules Ferry de 1882, elle a pu réaliser son rêve : devenir institutrice. Elle vient d’obtenir une mutation pour Mende.

#Gus
Le père de Céline a perdu sa femme quand Céline était encore enfant. Il n’a jamais voulu se remarier et a consacré toute sa vie au moulin.

#Calixte
Bras droit et meilleur ami de Gus, un personnage très attachant.

Du côté de la famille Garin-Latour

#Jean-Denis et Jacques
Bel homme, imbu de sa personne, Jean-Denis a hérité du domaine familial pendant que son frère Jacques, plus timoré, dirige la papeterie créée par leur père, Victor.

#Bertrand et Charlotte
Ce sont des enfants gâtés, mais ils sont pourtant proches de Cécile qu’ils ont beaucoup entourée quand elle a perdu sa mère

L’intrigue

Avant de prendre son poste d’institutrice à Mende, Céline revient à Beaulieu pour les mois d’été. Son père Gus a été victime d’un accident au moulin, il y a perdu trois doigts. L’accident a malheureusement une cause qui atterre la jeune fille qui apprend que son père voit de moins en moins. Pourra-t-elle laisser seule son père diriger le moulin ?
L’intrigue est pleine de rebondissements, mais les mystères sont tous résolus à la fin de la lecture.

Le style

Incipit :

« Comme chaque matin, elle quitta le minuscule logement qu’elle occupait au premier étage de l’école pour rejoindre sa salle de classe au rez-de-chaussée. C’était un rituel depuis qu’elle avait été nommée institutrice stagiaire à Perrières, petite commune rurale aux confins de l’Ardèche et du Gard, qui avait vu arriver, à l’automne dernier, une toute jeune fille d’une vingtaine d’années, censée inculquer à une poignée de petits paysans ignares des rudiments de calcul et de grammaire. »

Citation :

« Pelotonnée sur son siège, Céline s’efforçait de se remémorer elle aussi cet épisode qui avait tant marqué son père. En vain. Il ne lui évoquait rien, appartenait à cette période oubliée de sa prime jeunesse qu’elle désespérait de réveiller. Parfois elle se demandait si, inconsciemment, elle ne se protégeait pas derrière son amnésie, craignant que le traumatisme soit encore plus grand si elle connaissait les circonstances de la mort de sa mère. »

Mon avis en résumé

Ce que vous aimerez :

  • Les nombreuses intrigues
  • Les relations entre la famille Ménard et la famille Garin-Latour
  • Le terroir dans lequel le roman est ancré.

Ce que vous regretterez (ou pas) :

  • Le fiancé de Céline, un peu en retrait.

Mes notes

Univers narratif5,0/5
Personnages4,0/5
Intrigue5,0/5
Style5,0/5
Moyenne4,8/5

Info-livre : La rivière écarlate par Jacqueline Lefort

Couverture du livre de Jacqueline Lefort, La rivière écarlate

Editeur : Mot Passant
ISBN : 978-2-35792-099-6
Pages : 320
Date de parution : 16/03/2021

Autres romans sur des régions industrielles

Nord et Sud
Elizabeth Gaskell

En arrière-plan, usines de filage de coton de coton (début XIXe), au premier plan, couverture du livre d'Elizabeth Caskell, Nord et Sud
Usines de filage du coton au début du XIXe siècle

D’Ambre et de Lumière
Jacqueline Lefort

Aux confins du Velay et du Vivarais

Leurs enfants après eux
Nicolas Mathieu

Photos d'un haut fourneau, d'une moto et de bouteilles de bière. Couverture du livre de Nicolas Mathieu, Leurs enfants après eux.
Les conséquences de la désindustrialisation.
Partagez cet article
Image par défaut
Catherine Perrin
J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.
Publications: 221

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.