L’ami arménien — Andreï Makine

Je ai lu L’ami arménien d’une traite et en une soirée, emportée par l’intrigue, les personnages, l’univers narratif et le style bien sûr. Ou peut-être par l’alchimie mystérieuse entre tous ces éléments, une alchimie dont il va être difficile de rendre compte.

En arrière-plan, quelqu'un regarde un paysage de Sibérie, au premier plan, la couverture du livre d'Andréï Makine, L'ami arménien
En Sibérie…

Service Presse

L’univers narratif
Les personnages
L’intrigue
Le style
Mon avis en résumé
Mes notes
Info-livre
D’autres livres se passant en Russie ou en Sibérie

L’univers narratif

En Sibérie, un village sur les bords de l’Enisseï, pendant la période soviétique.

Les personnages

#Le narrateur
Il est orphelin et l’on sait peu de choses de lui si ce n’est qu’il se rend de l’orphelinat à l’école et qu’il est habitué à la violence de son monde.

#Vardan
Vardan est arménien. Avec sa mère Chamiram, il vit dans un quartier appelé le « Bout du diable », où se sont réfugiées provisoirement des familles arméniennes venues pour soutenir des proches qui attendent un procès. Ils n’ont pas choisi par hasard ce lieu où personne ne veut habiter ; les loyers sont bon marché, mais surtout, le quartier est proche de la prison où leurs proches croupissent. Tout au long de l’histoire, on ignorera pour quels proches Vardan et Chamiram ont fait un long voyage du Caucase jusqu’en Sibérie.

#Gulizar
Une jolie arménienne qui fascine le narrateur. Tous les jours, elle rend visite à son époux et lui apporte quelque chose pour améliorer sa vie.

#Sarven
Grand et placide, Sarven est le leader de la petite communauté. C’est à sa table que les arméniens se regroupent, pour échanger des nouvelles ou discuter.

L’intrigue

Vardan est trop étrange pour les élèves de l’école ; ils l’agressent. Fasciné par l’adolescent, le narrateur prend sa défense. De là va naître une amitié qui le marquera à tout jamais. Le narrateur apprend la vie, l’Arménie, l’amitié. Les deux amis cherchent un trésor, du moins c’est ce que le narrateur croit.

Le style

Incipit :

« Il m’a appris à être celui que je n’étais pas. Dans ma jeunesse, j’exprimais ainsi ce que la rencontre avec Vardan m’avait fait découvrir de mystérieux et de paradoxal derrière le manège du monde. »

Citation :

« Le plus souvent, c’est la silhouette élancée de Gulizar qui remontait la rue en direction du rempart de terre puis, longeant les cubes de propagande, s’engageait sur le chemin menant à l’entrée de la prison. Les conversations à la table de Sarven s’interrompaient, les hommes opinaient en silence à leurs pensées, mines graves, fronts baissés. »

Mon avis en résumé

Ce que vous aimerez :

  • L’amitié entre Vardan et le narrateur
  • L’étrange atmosphère
  • Les émotions que ce livre dégage

Mes notes pour L’ami arménien

Univers narratif5,0/5
Personnages5,0/5
Intrigue5,0/5
Style5,0/5
Moyenne5,0/5

Info-livres

Couverture du livre d'Andreï Makine, L'ami arménien

Editeur : Grasset
ISBN : 978-2-246-82657-6
Pages : 213
Date de parution : 06/01/2021

Autres livres se passant en Russie ou en Sibérie

Partagez cet article
Image par défaut
Catherine Perrin
J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.
Publications: 221

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.