L’arbre du pays Toraja — Philippe Claudel

L’arbre du pays Toraja de Philippe Claudel mêle méditations et réflexions sur la vie et la mort. Les événements déclenchent des questionnements sur l’existence, le temps qui passe, l’âge qui arrive. Même si la progression narrative n’a rien de captivant, j’ai aimé ce livre à l’écriture fluide et aux thèmes universels.

En arrière-plan, un arbre et au premier plan, la couverture du livre de Philippe Claudel, L'arbre du pays Toraya
Réflexions sur la vie et la mort

Que se passe-t-il ?

Les Toraja vivent sur l’île de Sulawesi (Indonésie). La mort fait tellement partie de la réalité pour cette tribu, qu’ils consacrent plusieurs jours, voire plusieurs semaines aux funérailles. Celles des enfants sont très particulières.

Le ton est donné, la mort est présente dans ce roman. Le meilleur ami du narrateur, celui à qui il racontait tout, ses espoirs, ses projets, vient de mourir.

Il ne se déroule pas grand-chose dans ce livre, c’est pourquoi je ne peux vous en dire plus sans trop en dévoiler. Événements et réflexions sont indissociables. Et ce qui se produit est intense, déclenche les raisonnements de l’auteur.

Quels sont les thèmes ?

  • La vie et la mort
  • L’âge qui arrive
  • Le temps qui passe

Où et quand ?

De nos jours en France

Qui sont les personnages ?

Le narrateur
Il a une cinquantaine d’années, est cinéaste. Il réfléchit sur son prochain film, La fabrique intérieure (scénario séduisant). Il est divorcé, mais continue d’avoir des relations avec son ex-femme.

Eugène
Le meilleur ami du narrateur est gravement malade et le lecteur sait dès le début qu’il va mourir.

Guest stars
Milan Kundera et Michel Piccoli

Comment est-ce écrit ?

L’écriture est fluide, ce qui rend la livre facile à lire, malgré les nombreuses réflexions et digressions.

Incipit :

« Sur l’île de Sulawesi vivent les Toraja. L’existence de ce peuple est obsessionnellement rythmée par la mort. Lorsqu’un l’un deux vient à mourir, l’organisation de ses funérailles occupe des semaines, des mois, parfois des années. »

Citation :

« Dans le XXe siècle dont je suis issu, les civilisations ont engagé leur savoir dans deux voies majeures et contradictoires : la recherche d’instruments d’extermination de plus en plus efficaces, et l’amélioration de conditions d’existence et de préservation de l’espèce humaine. Ils l’ont fait dans les deux cas grâce au secours de la science : physique et chimie pour les productions létales, médecine et pharmacopée afin de maintenir l’homme le plus longtemps en vie et dans le meilleur état possible. »

Mon avis en résumé

Ce que j’ai aimé :

  • Une écriture très fluide
  • Les thèmes

À vous maintenant

Vous l’avez lu ? Donnez-moi votre avis en commentaires. Pensez à activer la cloche pour recevoir un mail avec les réponses à votre commentaire.

Ce livre vous tente ? Achetez-le d’occasion grâce au lien ci-dessous. Lien affilié, c’est-à-dire que si vous achetez après avoir cliqué sur ce lien, je toucherai une commission (sans coûts supplémentaires pour vous).

Mes notes

Mi-roman, mi-essai ; mon barème ne convient pas. De façon subjective, je lui donne la note de 4,0/5.

Sur la vie et la mort

Vivre avec nos morts
Delphine Horvilleur

En arrière plan, un arbre de vie, au premier plan, la couverture du livre de Delphine Horvilleur, Vivre avec nos morts
Un arbre de vie

Avant que j’oublie
Anne Pauly

En arrière plan, une rose sur une tombe ; au premier plan, la couverture du livre d'Anne Pauly, Avant que j'oublie
« Le soir où mon père est mort… »

Info-livre : L’arbre du pays Toraja par Philippe Claudel

Couverture du livre de Philippe Claudel, L'arbre du pays de Toraja

Editeur : LGF/Livre de Poche
ISBN : 978-2-253-06933-1
Pages : 224
Date de parution : 01/02/2017

Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)
Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)

J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.

Rédactrice NetGalley

Articles: 593
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
J'adorerais avoir votre avis. Dites-le-moi en commentaire.x