Lisez Le cœur de Kiev d’Andreï Kourkov, entre absurde et noirceur, même si l’intrigue est un peu anémique. En 1919, Samson enquête sur la mort d’un cochon. Ses investigations dans cette période méconnue de l’Histoire ukrainienne sont un prétexte à évoquer la ville sous domination soviétique.

En arrière-plan, une casquette soviétique et au premier plan, la couverture du livre d'Andreï Kourkov, Le cœur de Kiev
Sous domination soviétique

Comment débute le livre ?

Dans le commissariat où Samson travaille, un tchékiste, Abiazov, les a rejoints. Il prend évidemment le commandement et emmène Samson se renseigner au sujet, du sang a été signalé devant une remise. C’est du sang de cochon. L’anecdote pourrait s’arrêter là, mais pas à Kiev, pas à cette époque. Le propriétaire de l’animal est conduit au commissariat pour être interrogé ; eh oui, il est interdit de faire commerce de viande.

Telle est l’investigation sur laquelle nous entraîne Andreï Kourkov. Samson aura bien du mal à la boucler tant il va être détourné de cet objectif ; en effet, la colocataire de Samson, Nadejda, disparaît et des objets sont volés au sein du commissariat.

Qu’en ai-je pensé ?

Moins loufoque que Le pingouin, plus sombre, mais absurde tout de même. J’ai beaucoup apprécié la scène où Samson et son ami suivent un stage d’interrogatoire avec des consignes qu’ils appliqueront, scrupuleusement, mais sans enthousiasme démesuré. Plus absurde qu’effrayant. Ce qui est angoissant est dans le non-dit, parce que les membres du commissariat ne sont jamais heureux quand leurs prisonniers sont emmenés rue des Jardins, siège de la Tchéka. Et puis la fin m’a serré le cœur.

Où et quand ?

  • À Kiev en avril 1919, dans une période instable

Contexte historique

En mars 1918, le traité de Brest-Litovsk reconnaît l’indépendance de l’Ukraine. Les forces allemandes occupent Kiev, mais l’Allemagne est vaincue en novembre 1918. L’Ukraine est de nouveau indépendante, cependant les combats reprennent et l’Armée rouge revient finalement à Kiev. Entre la reprise de la ville (mars 1919) et janvier 1920, l’agglomération perdra environ 170 000 habitants à cause des massacres, épidémies et famines.

Quel est le thème ?

  • Kiev sous domination soviétique

Quels sont les personnages ?

Samson
Un résumé du roman précédent, L’oreille de Kiev, figure en tête du livre. Samson a eu l’oreille tranchée, mais elle lui permet toujours d’entendre. Au début du récit, Samson vit avec une colocataire, Nadejda, dont il est amoureux.

Nadejda
En tant qu’employée aux services des statistiques, elle doit recenser les cheminots, mais ils s’y opposent. Ils sont puissants et dangereux.

Kholodny
Le coéquipier de Samson est un prêtre défroqué, pas toujours facile à comprendre. Peut-être pas la peine d’essayer.

Abiazov
Membre de la Tchéka (Commission extraordinaire panrusse pour la répression de la contre-révolution et du sabotage), il est aussi dur avec les autres qu’avec lui-même et s’attend plus ou moins à finir comme ses victimes.

En arrière-plan, apparaissent de mystérieux Chinois qui ne parlent pas ukrainien, mais qui sont proches de Samson et lui sauvent la mise (et réciproquement).

Comment est-ce écrit ?

Incipit :

« L’air, en ce début de soirée d’avril, était empli des voix étouffées des passants. Des bribes de mots et de phrases se mêlaient sous la brise légère en un plaisant et harmonieux brouhaha. Comme toute musique de la nature et de la vie humaine, on ne pouvait l’absorber que par les oreilles. Et ce breuvage avait un goût léger. »

Citation :

« Bien, un peu d’ordre ! aboya le conférencier. Poursuivons, camarades ! Pour les retardataires, je répète : un interrogatoire se mène par le biais d’une action à la fois psychologique et physique sur le suspect dans le but d’obtenir de celui-ci informations et preuves nécessaires à l’enquête. »

Mon avis en résumé

Ce que j’ai aimé :

  • La description de Kiev en 1919, sous domination soviétique
  • En apprendre plus sur cette période historique méconnue.
  • L’absurde de certaines scènes

Ce que j’ai regretté (mais peut-être pas vous) :

  • La faiblesse de l’intrigue

À vous maintenant

Vous l’avez lu ? Donnez-moi votre avis en commentaires. Pensez à activer la cloche pour recevoir un mail avec les réponses à votre commentaire.

Ce livre vous tente ? Achetez-le neuf grâce au lien ci-dessous. Lien affilié, c’est-à-dire que si vous achetez après avoir cliqué sur ce lien, je toucherai une commission (sans coûts supplémentaires pour vous).

Mes notes

Univers narratif5,0/5
Personnages3,0/5
Intrigue3,0/5
Écriture4,0/5
Moyenne3,8/5
Plus de détails sur le système de notation

Sous domination soviétique

L’archipel d’une autre vie
Andreï Makine

En arrière-plan, l'étoile soviétique et au premier plan, la couverture du livre d'Andreï Makine, L'archipel d'une autre vie.
« À cet instant de ma jeunesse, le verbe “vivre” a changé de sens. »

Disputes au sommet
Ismail Kadaré

Photos de Mandelstam, Pasternak et Staline, couverture du livre de Ismail Kadaré, Disputes au sommet
« Et moi, je peux vous dire que vous êtes un très mauvais camarade, camarade Pasternak. »

Info-livre : Le cœur de Kiev par Andreï Kourkov

Couverture du livre d'Andreï Kourkov, Le cœur de Kiev

Editeur : Liana Levi
ISBN : 979-10-349-0818-9
Pages : 352
Date de parution : 05/10/2023

Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)
Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)

J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.

Rédactrice NetGalley

Articles: 593
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
J'adorerais avoir votre avis. Dites-le-moi en commentaire.x