Le flambeur de la Caspienne — Jean-Christophe Rufin

Le troisième opus des aventures d’Aurel le consul. Comme les deux premiers, Le suspendu de Conakry et Les trois femmes du consul, le troisième tome, Le flambeur de la Caspienne se lit facilement et comme les deux premiers, c’est un livre idéal pour les vacances, quand on a envie de se détendre au bord d’une piscine, une boisson fraîche à portée de main. Bref, un cosy mystery.

La mer Caspienne en arrière-plan, la couverture du livre de Jean-Christophe Rufin, Le flambeur de la Caspienne
Aurel aurait-il trouvé le poste parfait ?

L’univers narratif

Après Conakry et Maputo, Jean-Christophe Rufin nous emmène à Bakou, capitale de l’Azerbaïdjan. Il prend le temps de nous décrire les cafés qui ressemblent aux cafés français ou italiens, les immeubles en pierre et les balcons. Quand il se rend à l’ambassade, le bâtiment n’aurait pas dépareillé au Trocadéro.
Aurel aurait-il trouvé le poste parfait ?

Les personnages

#Aurel
Toujours habillé comme l’as de pique, de chemises usées et d’un manteau qui lui arrive jusqu’aux chevilles, Aurel, dans cette troisième aventure, prend davantage d’épaisseur, devient plus humain.

#Amélie
Consule et supérieur hiérarchique d’Aurel, cette sympathique jeune femme comprend qui est Aurel et devient rapidement sa complice.

# Gilles de Carteyron, le flambeur de la Caspienne
Évidemment, il y a un ambassadeur et celui-ci, au courant de la réputation d’Aurel, n’a qu’une idée en tête : qu’il dégage au plus vite de son ambassade. Et en attendant, interdiction à qui que ce soit de lui donner du travail. Ce qui n’est pas pour gêner Aurel, vous vous en doutez.

#Marie-Virginie de Carteyron
L’épouse de l’ambassadeur a été tuée accidentellement quelques jours avant l’arrivée d’Aurel. Accidentellement ? Aurel ne s’en laisse pas conter et entraîne Amélie dans son enquête.

#Les membres de l’ambassade
Tous plus farfelus les uns que les autres, voire caricaturaux.
Jean-Louis, le gendarme, dont on ne sait quoi penser, des secrétaires dont la terrifiante Mylène (pauvre Aurel) et un membre de la DGSE qu’on reconnaît à ses lunettes noires qu’il ne quitte jamais. J’ai regretté que ce dernier personnage n’ait qu’un rôle de figuration.

L’intrigue

L’intrigue ne m’a pas vraiment tenu en haleine. D’abord, les éléments tardent à arriver, ensuite j’ai deviné assez facilement. C’est plutôt dans la légèreté du ton que se trouve l’intérêt du livre. Si vous aimez les cosy mysteries, ce livre est fait pour vous.

Le style

Incipit :

« Tout était trop parfait et Aurel, habitué à la méchanceté des hommes, n’osait croire à son bonheur. »

Citation :

« La joueuse de badminton montrait l’assurance d’une jeune fille de bonne famille, d’une héritière, sûre de sa puissance et de son destin. Sur les photos de groupe où elle apparaissait, Marie-Virginie de Carteyron irradiait toujours une sorte d’assurance calme, de supériorité discrète et qui s’efforçait de ne jamais apparaître de façon trop écrasante. »

Mon avis en résumé

Ce que vous aimerez :

  • Un livre facile à lire
  • Voyager à Bakou

Ce que vous regretterez (ou pas) :

  • Le mystère se devine aisément
  • Des personnages parfois caricaturaux

Mes notes

Univers narratif4,0/5
Personnages3,5/5
Intrigue3,0/5
Style4,0/5
Moyenne3,6/5

Info-livre : Le flambeur de la Caspienne – Jean-Christophe Rufin

Couverture du livre de Jean-Christophe Rufin, Le flambeur de la Caspienne

Editeur : Flammarion
ISBN : 978-2-08-142847-8
Pages : 336
Date de parution : 17/06/2020

Autres cosy mysteries

Meurtres et Pépites de…
Joanne Fluke

En arrière plan, un fouet de pâtisserie, une grille et des cookies, au premier plan, la couverture du livre de Joanne Flucke, Meurtre et Pépites de chocolat
Un cosy mystery à déguster

La quiche fatale
M.C. Beaton

En arrière plan, une quiche et une tête de mort. Au premier plan, couverture du livre de MC Beaton, La quiche fatale
La première enquête d’Agatha Raisin

Son Espionne Royale mène..
Rhys Bowen

A l'arrière plan un château anglais et au premier plan, la couverture du livre de Rhys Bowen, Son espionne royale mène l'enquête.
“Il y a deux inconvénients à être un membre mineur de la famille royale d’Angleterre.”
Partagez cet article
Image par défaut
Catherine Perrin
J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.
Publications: 231

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.