Bain de minuit à Buckingham — S. J. Bennett

Bain de minuit à Buckingham coche toutes les cases du cosy mystery : pas de violences explicites, enquêteur très très improbable et humour délicieux.

A l'arrière-plan, un garde devant Buckingham, au premier plan, couverture du livre de S.J. Bennett, Bain de minuit à Buckingham
« Tu nous as aussi dit qu’elle avait joué au ballon avec le prince Georges à Pâques et prêté ses chaussures à Kate à la suite d’un incident. »

Service Presse

L’intrigue

Un tableau que Sa Majesté Elizabeth II aimait beaucoup réapparaît dans une exposition après avoir disparu. Elle charge Rozie, sa secrétaire particulière, de le récupérer.
Une femme de chambre est retrouvée morte, accidentellement, dans la piscine. Accidentellement ? Admettons.

L’intrigue de Bain de minuit à Buckingham est classique et parfois confuse : ce n’est pas là qu’il faut chercher le plaisir de la lecture, mais dans l’univers narratif et les personnages.

L’univers narratif

Le palais de Buckingham et ses interminables couloirs, sa structure désordonnée qui oblige les collaborateurs de la reine à faire des miracles. Et je ne parle pas de certains plafonds qui menacent de s’écrouler, tout le monde travaille dur afin de faire accepter le budget rénovation par le Parlement.
L’histoire se déroule en 2016, Theresa May a été nommée Premier ministre pour négocier le Brexit. Aux États-Unis, la campagne électorale oppose Hilary Clinton et Donald Trump.

J’ai adoré suivre les collaborateurs de Buckingham dans les couloirs du palais ou la promenade de la reine avec ses chiens.

Les personnages

#La reine Elizabeth II
Les cosy mysteries nous ont, certes, habitués à des enquêteurs improbables, mais j’avoue que la reine d’Angleterre — encore elle ? —, cela m’avait paru un peu « too much ». En réalité, c’est une idée de maître. D’abord parce que le personnage est tellement connu que je n’ai eu aucun mal à l’imaginer promener ses chiens ou recevoir un des membres du palais. Ensuite parce que le devoir de réserve de Sa Majesté nous vaut quelques scènes savoureuses.

#La famille royale
L’auteur nous présente un prince Philippe de quatre-vingt-quinze ans qui travaille toujours (il songe seulement à prendre sa retraite) et qui taquine souvent son épouse qu’il appelle cabagge (chou) et une princesse Anne rigide (elle déteste quand quelqu’un arrive en retard, même si ce quelqu’un est la reine elle-même), mais attachée à sa mère.

#Rozie
Sa Majesté ne pouvant pas mener l’enquête elle-même, elle en charge Rozie, une jeune femme un peu trop parfaite. Heureusement, son supérieur, le terriblement snob, mais efficace Sir Simon est là pour nous faire sourire.

Le style

Incipit :

« Sir Simon n’était guère féru de natation. Bien sûr, mille ans plus tôt, quand il était élève pilote, les exercices en mer l’avaient souvent amené à passer des heures dans l’eau. En cas de besoin, il aurait même pu s’extraire d’un hélicoptère sombrant dans l’océan Atlantique. Mais il ne lui serait jamais venu à l’idée de faire des longueurs dans une piscine couverte. Hélas, alors qu’il approchait le grand âge de 54 ans, son tour de taille avait quelques centimètres de trop et son médecin avait poussé les hauts cris en voyant son taux de cholestérol. Il allait devoir faire d’autres sacrifices que celui de son bouton de pantalon. »

Citation :

« — Tu ne savais pas que Rozie était allée à Saint-Barth en compagnie d’aristos avec lesquels elle a sympathisé au Palais ?
— Euh, tu l’as peut-être mentionné, répondit tante Bea avec un sourire sarcastique. Peut-être quarante mille fois.
— Mais non.
— Si. Tu nous as aussi dit qu’elle avait joué au ballon avec le prince Georges à Pâques et prêté ses chaussures à Kate à la suite d’un incident.
— Mamaaan !
Mais Grace ignora les protestations de sa fille pour se concentrer sur sa prise de bec sororale. »

Mon avis en résumé

Ce que vous aimerez :

  • Une plongée dans la vie (presque) quotidienne du palais de Buckingham
  • Les personnages
  • L’humour

Ce que vous regretterez (ou pas) :

  • Une intrigue conventionnelle et confuse

Mes notes

Univers narratif5,0/5
Personnages5,0/5
Intrigue3,0/5
Écriture4,0/5
Moyenne4,3/5

Autres cosy mysteries

Sang rancune mon amour
Catherine Secq

A l'arrière plan, un bouquet de roses et au premier plan, la couverture du livre de Catherine Secq, Sang rancune mon amour
Un cosy mystery au sein du marché mondial des fleurs.

Mort sur le transsibérien
C.J. Farrington

Au premier plan, la couverture du livre de C.J. Farrington, Meurtre sur le transsibérien
A l’arrière-plan, le trajet actuel du transsibérien.

Info-livre : Bain de minuit à Buckingham par S. J. Bennett

Couverture du livre de S.J. Bennett, Bain de minuit à Buckingham

Editeur : Presses de la Cité
ISBN : 978-2-258-19474-8
Pages : 425
Date de parution : 13/01/2022

Partagez cet article
Catherine Perrin
Catherine Perrin

J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.

Publications: 373

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.