L’historiographe du royaume — Maël Renouard

Historiographe, un mot familier, mais j’ai quand même dû consulter un dictionnaire.
Historiographe : personne chargée officiellement de rédiger l’histoire d’un roi ou d’une époque ou encore d’un royaume.

A l'arrière plan, un fort abandonné au Maroc, au premier plan, la couverture du livre de Maël Renouard, L'historiographe du royaume
Aberrahmane Eljarib a-t-il été exilé là ?

Service Presse

Au sommaire de l’article

L’univers narratif

Le roman se déroule au Maroc, commence au milieu des années 1940 (à l’époque du Protectorat français) et se termine au début des années 1970 (au commencement de la répression des opposants politiques).
On en apprend beaucoup sur l’histoire récente même si c’est une fiction.

Les principaux personnages

#Aberrahmane Eljarib
Il a fait ses études au Collège royal, dans la même classe que le futur roi. On sait peu de choses sur lui avant qu’il n’entre dans l’établissement, simplement qu’il est d’origine modeste. J’ai regretté que le narrateur n’évoque pas davantage son enfance ou ses parents. Il devient l’historiographe du royaume du Maroc.

#Hassan II
Né en 1929, il a régné de 1961 à 1999, date de sa mort.

L’intrigue

Entrer au Collège royal, c’est avoir un avenir tout tracé ; du moins, c’est ce que pense Abderrahmane. Encore faut-il avoir de bonnes relations avec son souverain. Mais qu’est-ce que cela veut dire exactement ? Être loyal suffit-il ? Il semble que non, Abderrahmane a été d’une fidélité sans faille ; le roi l’a pourtant exilé.
Une fable sur ce que signifie loyauté dans un contexte de pouvoir absolu.

Le style

Une écriture très classique, fluide ; un bonheur de lecture.

Un incipit qui résume parfaitement le roman :

« Je fus en grâce autant qu’en disgrâce. De l’un ou l’autre état les causes me furent souvent inconnues. »

Citation :

« Je restai fort longtemps avant d’être reçu. On a dit, plus tard, que les attentes infligées par le souverain à ses visiteurs suivaient une codification précise. Une attente inférieure à deux heures était tenue pour brève et signifiait que la faveur royale était à peu près intacte. Trois ou quatre heures infligées à la patience de l’hôte devaient lui faire comprendre que le roi était mécontent, mais qu’un retour en grâce demeurait possible. Au-delà de quatre heures, il était admis que le visiteur se trouvait dans l’antichambre de la disgrâce. »

Mon avis en résumé

Ce que vous allez aimer :

  • Le style de l’auteur
  • La fable sur les puissants et les comportements de leur entourage
  • L’histoire du Maroc

Ce que vous allez regretter (ou pas) :

  • Ne rien savoir sur l’enfance d’Abderrahmane
  • La fin du manuscrit qui laisse des questions sans réponses

Mes notes

Un des coups de cœur de la rentrée littéraire 2020.

Univers narratif
Personnages
Intrigue
Style

Moyenne

5,0/5
4,5/5
4,5/5
5,0/5

4,8/5

Pour aller plus loin

Ce livre m’a intriguée par le thème si spécifique et par la connaissance du narrateur des rouages internes du royaume, comme si le livre avait été écrit par quelqu’un qui avait vécu cette histoire.

Créer un personnage d’historien et de poète permettait à Maël Renouard de mettre en évidence l’histoire riche et complexe du Maroc.
Voltaire (1694 – 1778) a été brièvement historiographe de France, Chateaubriand (1768 – 1848) le fut également du roi Louis XVIII. Pour retrouver le style de ces époques, Maël Renouard s’est plongé dans les œuvres de Saint-Simon, de Voltaire et puis dans les Mille et une nuits.

Lire l’article complet sur Destimed

Et de trouver cette réaction de Tahar Ben Jelloun :

Lire la chronique de Tahar Ben Jelloun

Accueil du livre

(Mise à jour du 18/10/2020)

L’historiographe du royaume fait partie des sélections suivantes :

  • Troisième sélection du prix Goncourt
  • Deuxième sélection du prix Giono
  • Finaliste du Grand prix du roman de l’Académie française (avec Miguel Bonnefoy, pour Héritages et Etienne de Montety pour La Grande Epreuve).

Info-livre : L’historiographe du royaume par Maël Renouard


Couverture du livre de Maël Renouard, L'historiographe du royaumeEditeur : Grasset
ISBN : 978-2-246-81526-6
Pages : 336
Date de parution : 02/09/2020

Partagez cet article
Image par défaut
Catherine Perrin
J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.
Publications: 198

2 commentaires

  1. Merci beaucoup pour cet article court mais précis et qui reflète bien le bonheur de lecture que je suis en train de vivre ! Je n’ai pas encore fini. A dire aux futurs lecteurs : le début surprend, déroute par le caractère très vague du cadre spatio-temporel qui se définit peu à peu. Je suppose qu’il s’agit de nous faire entrer dans le conte, avant d’en venir à la légende et à l’Histoire. L’épisode où le narrateur est sommé de divertir le roi et ses courtisans par une anecdote, se demandant au fur et à mesure de son récit si son choix risqué ne risque pas d’entraîner une disgrâce de plus, est hilarant.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.