Mon désir le plus ardent — Pete Fromm

Un paysage du Wyoming en arrière-plan, couverture du livre de Pete Fromm au premier plan.
L’histoire commence sur les bords de la Buffalo Fork dans le Wyoming.
Photo arrière-plan de Hari Nandakumar sur Unsplash

Croire en sa chance, nous explique Pete Fromm dans Mon désir le plus ardent, ce n’est pas se donner les meilleures chances de réussir, c’est se donner les meilleures chances d’avoir une belle vie, les meilleures chances d’affronter les obstacles, les meilleures chances de compter pour quelqu’un.

Que se passe-t-il ?

Maddy préfère les garçons plus âgés, jusqu’au jour où elle rencontre Dalton. Tous les deux sont guides de rivière, jeunes, beaux, sportifs. Ils décident de se marier et leur mariage est une des scènes les plus émouvantes que j’ai lue. Leur désir le plus ardent, fonder une famille, mais le bébé tarde à arriver alors que Maddy atteinte d’une mononucléose ne parvient pas à guérir.
Maddy et Dalt vont affronter le pire et le meilleur ensemble. Il y a beaucoup d’ellipses dans le récit, comme si l’auteur n’avait retenu que le début des évènements, comme si ce qui l’intéressait, c’était de couvrir une vie de couple, de la rencontre à la dissolution, sans s’appesantir sur les conséquences des péripéties. J’aurais aimé que certaines scènes se prolongent. Malgré cela, le roman demeure prenant.

Où et quand ?

L’histoire commence sur les bords de la Buffalo Fork dans le Wyoming. Maddy et Dalt partent ensuite pour l’Oregon où ils créent leur entreprise.

Qui sont les personnages ?

Maddy et Dalt sont persuadés d’avoir aspiré toute la chance du monde, il n’en reste pour personne, même pas pour leurs enfants (disent-ils), et c’est ce qui les porte, ce qui nous émeut aussi.

Maddy
Je l’ai trouvée à la fois insupportable et touchante. Insupportable de vouloir tout diriger, touchante de se battre de toutes ses forces, touchante dans son amour pour Dalt.

Dalt
Dalt est le mari idéal, enfin presque. Il a ses défauts et ses défaillances, il fait des erreurs, mais son amour pour Maddy ne faiblit jamais.

Les autres personnages passent très vite, trop à mon goût.

Comment est-ce écrit ?

L’écriture est parfois un peu confuse, mais le lecteur est dans la tête de Maddy et ses pensées ne sont pas toujours logiques

Incipit :

« Les coups d’œil. Les regards ébahis. Les œillades furtives. Ils plongent Dalt dans une fureur biblique. À deux doigts du châtiment divin. Du calme mon grand, ce n’est pas pour moi. Une vieille chouette en fauteuil roulant, le bras secoué de spasmes ? Ils en ont vu d’autres. »

Citation :

« Dalt nous rejoint à nouveau en quelques bonds et tout le monde se dirige vers le rivage, mon père et Dalt de part et d’autre de ma mère, puis Dalt et moi nous installons côte à côte sur le raft sous un tonnerre d’applaudissements et de “Bon voyage !”, empoignant chacun une pagaie — encore un de ces symboles à la con chers à Dalt, mais une très mauvaise idée pour faire avancer un bateau. Beaucoup de mains se mobilisent pour nous aider à pousser le raft. Dès que nous aurons passé le premier coude, l’un de nous devra prendre les pagaies pendant que l’autre sortira les cannes pour pêcher. Jusqu’ici, nous avons évité de mentionner qui ferait quoi en premier. »

Mon avis en résumé

Ce que vous aimerez :

  • Une histoire d’amour hors norme, mais loin d’être à l’eau de rose
  • Une histoire de vie tout aussi hors norme
  • Les personnages

Ce que vous regretterez (ou pas) :

  • Ne pas en savoir plus, parfois
  • Une écriture un peu confuse

Mes notes

Univers narratif5,0/5
Personnages5,0/5
Intrigue4,0/5
Écriture 3,5/5
Moyenne4,4/5

Info-livre : Mon désir le plus ardent par Pete Fromm

Couverture du livre de Pete Fromm au premier plan

Editeur : Gallmeister – Totem
ISBN : 978-2-35178-712-0
Pages : 288
Date de parution : 02/05/2019

Amours hors normes

L’archipel d’une autre vie
Andreï Makine

En arrière-plan, l'étoile soviétique et au premier plan, la couverture du livre d'Andreï Makine, L'archipel d'une autre vie.
« À cet instant de ma jeunesse, le verbe “vivre” a changé de sens. »

Madame Hayat
Ahmet Altan

En arrière-plan, une femme qui danse, au premier plan, la couverture du livre d'Ahmet Altan, Madame Hayat
« Elle se comportait comme si elle était dotée du droit de tout vouloir et douée de la force de tout abandonner.»

Les sept mariages d’Edgar et Ludmilla

A l'arrière-plan, 7 photos de mains qui se joignent, au premier plan, la couverture du livre de Jean-Christophe Rufin, Les sept mariages d'Edgar et Ludmilla
… la vie qui s’allonge favorise non seulement les ruptures, mais aussi les retrouvailles.
Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)
Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)

J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.

Rédactrice NetGalley

Articles: 602
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires