Seules les bêtes — Colin Niel

Seules les bêtes — un titre que j’ai eu du mal à expliquer — de Colin Niel est un roman noir à la narration parfaitement maîtrisée. Encore un sans-faute pour cet auteur découvert récemment.

Une brebis en arrière-plan et la couverture du livre de Colin Niel, Seules les bêtes au premier plan
De nos jours en Lozère

Que se passe-t-il ?

Alice est préoccupée, son amant, Joseph, ne veut plus d’elle, elle ne comprend pas, et n’arrive pas à discuter avec lui. Elle écoute à peine ce qui est advenu dans le village, pourtant en émoi ; une femme a disparu, sa voiture a été retrouvée, mais aucune trace d’elle, les gendarmes ont fouillé partout. La vie continue pour Alice, auprès de son mari de plus en plus mutique et qui a fini par découvrir sa liaison. Il vous faudra attendre la fin du livre pour connaître ce qui s’est passé et pour comprendre la relation entre Alice, son amant et la femme disparue. A ses personnages s’ajoutent deux autres personnages dont le rapport avec l’histoire mettra du temps à s’éclaircir. Le récit est complexe et la narration, racontée par plusieurs personnes, complète le puzzle à merveille. En revanche, le dénouement, certes surprenant, est moyennement crédible.

J’ai aimé que l’auteur m’entraîne loin de la France dans un milieu, dont vous avez peut-être eu un aperçu si vous êtes sur les réseaux sociaux.

Les boutons bleus comportent des liens affiliés, c’est-à-dire que si vous achetez après avoir cliqué sur ces liens, je toucherai une commission (sans coûts supplémentaires pour vous).

Où et quand ?

De nos jours en Lozère, mais pas seulement, vous voyagerez aussi dans un autre pays, et dans l’environnement des brouteurs (escrocs intervenant sur internet).

Lozère
Lozère

Les personnages

Alice
Elle est assistante sociale, s’occupe des agriculteurs et c’est dans la cadre de son métier qu’elle a rencontré Joseph. J’avoue que l’attirance d’Alice pour Joseph ne m’a pas tout à fait convaincue.

Joseph
Depuis la mort de sa mère, il vit seul avec ses brebis et il en souffre. Grâce aux visites d’Alice, il recommence à s’occuper de ses animaux. Mais une visite toutes les deux semaines, c’est insuffisant pour tenir la solitude éloignée.

Michel
Le mari d’Alice était ouvrier agricole chez son père. Tout naturellement, il a repris la ferme. Il a rêvé de la moderniser, mais quand le roman commence, il semble se contenter de la faire vivre comme il en a toujours été.

L’histoire est d’abord racontée par Alice, puis par Joseph, Maribé (l’amante de la femme disparue), puis par Armand, qui n’a pourtant jamais rencontré de sa vie un des protagonistes.

Comment est-ce écrit ?

Incipit :

« Les gens veulent toujours un début. Ils s’imaginent que si une histoire commence quelque part, c’est qu’elle a aussi une fin. Que l’orage a cessé, qu’ils peuvent revenir à leur routine, épargnés qu’ils ont été. Ça se tient, je dis pas. »

Citation :

« Il m’a fallu bien longtemps pour me rendre compte qu’en fait, il n’y avait rien qui avait changé. Plusieurs fois, elle est revenue chez moi et on a recommencé à faire l’amour. C’était bon de le faire, c’était pas le problème. Non, le problème c’était après, quand elle repartait. »

Mon avis en résumé

Ce que vous aimerez :

  • Un roman noir, dans le milieu agricole et dans un autre, beaucoup plus inattendu
  • L’intrigue
  • La construction parfaitement maîtrisée de la narration

En chipotant beaucoup, ce que vous regretterez (ou pas) :

  • La fin (après l’explication du pourquoi du comment)
  • Alice, difficile à comprendre

Une des meilleures éditions de poche (2023).

Mes notes

Univers narratif5,0/5
Personnages4,0/5
Intrigue5,0/5
Écriture 4,0/5
Moyenne4,5/5
En savoir plus sur le barème

Info-livre : Seules les bêtes par Colin Niel

Couverture du livre de Colin Niel, Seules les bêtes

Editeur : LGF/Livre de Poche
ISBN : 978-2-253-10762-0
Pages : 276
Date de parution : 29/03/2023

Des romans noirs dans des endroits perdus

Les secrets de Léo
Guy Boisberranger

Des vaches en arrière-plan, et la couverture du livre de Guy Boisberranger, Les secrets de Léo au premier plan.
Des personnages profonds et attachants

Le hameau des Purs
Sonja Delzongle

A l'arrière-plan, un homme effrayant, au premier plan, la couverture du livre de Sonja Delzongle, Le hameau des purs
“Les maisons ont toutes brûlé en même temps. “

Restons en contact : inscrivez-vous à la newsletter

En savoir plus sur l’utilisations des données

Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)
Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)

J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.

Rédactrice NetGalley

Articles: 593
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
J'adorerais avoir votre avis. Dites-le-moi en commentaire.x