Un petit reconstituant — Elizabeth George

Pas vraiment à la hauteur des romans policiers d’Elizabeth George. Son dernier livre (La punition qu’elle mérite) étant paru en 2019 en France, Un petit reconstituant, publié en 2000, permet à ceux qui ne l’ont pas encore lu d’attendre le prochain. Le style de l’auteur est bien présent et, pour deux des nouvelles de l’ouvrage, le lecteur retrouve une atmosphère délicieusement british.

A l'arrière-plan un château anglais, au premier plan la couverture du livre d'Elizabeth George, Un petit reconstituant.
Pour deux des nouvelles de l’ouvrage, le lecteur retrouve une atmosphère délicieusement british

Un petit reconstituant

Noreen Tucker est insupportable, elle accapare l’attention de tout le monde en racontant ses problèmes d’hypoglycémie et en faisant des réflexions désagréables. Est-ce qu’il va lui arriver quelque chose ? Peut-être. Mais si Thomas Lynley, en compagnie de Lady Helen, se trouve présent, c’est à Adele que revient le mérite de résoudre le mystère.

Vous aurez le plaisir de retrouver, même brièvement, Lady Helen (les fans d’Elizabeth George me comprendront) ainsi que l’atmosphère des vieux châteaux anglais.

Incipit :

« Adele Manners jeta un coup d’œil à sa chambre. Le lit était fait. Ses vêtements rangés. Rien ne pouvait la trahir. »

Moi, Richard

Malcolm Cousins, professeur d’histoire, est passionné par les Princes de la Tour, il est persuadé de savoir ce qu’il leur est arrivé. En attendant de révéler au monde la vérité (et de réhabiliter Richard III), il lui faut supporter sa maîtresse Betsy en espérant la manipuler.
La bêtise de Malcolm et de sa dulcinée m’a fait anticiper une catastrophe, mais ce n’était pas celle que j’escomptais.

J’ai aimé replonger dans l’histoire de Richard III, un vrai cours d’histoire, mais la nouvelle est sans doute un peu courte pour le sujet.

Incipit :

« Malcolm Cousins grogna malgré lui. Étant donné les circonstances, ça n’était pas vraiment le bruit qu’il convenait d’émettre. Un soupir de plaisir ou même un gémissement de satisfaction aurait été nettement plus appropriés. »

La surprise de sa vie

Contrairement aux deux autres nouvelles, celle-ci se déroule aux Etats-Unis mais le protagoniste n’est pas plus intelligent que ceux de la précédente nouvelle.
L’intrigue, qui se perd dans des méandres sans intérêt, se dénoue sans surprise. C’est sans doute la moins réussie des trois nouvelles.

Incipit :

« La première fois que Douglas Amstrong consulta Thistle McCloud, il n’avait absolument pas l’intention d’assassiner sa femme. C’est seulement deux semaines après la quatrième consultation qu’il se mit à y songer. »

Mon avis en résumé

Ce que vous aimerez :

  • L’atmosphère des deux premières nouvelles
  • Retrouver Thomas Lynley et Lady Helen

Ce que vous regretterez (ou pas) :

  • Des histoires courtes et frustrantes.

Mes notes

Univers narratif4,0/5
Personnages4,0/5
Intrigues2,0/5
Écriture 4,0/5
Moyenne3,5/5

Info-livre : Un petit reconstituant par Elizabeth George

Couverture du livre d'Elizabeth George, Un petit reconstituant.

Editeur : Presses de la Cité
ISBN : 2-258-05383-8
Pages : 217
Date de parution : 19/10/2020
(Je l’ai acheté dans une recyclerie)

Partagez cet article
Image par défaut
Catherine Perrin

J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.

Publications: 339

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.