Bleu Calypso — Charles Aubert

Un roman policier qui vous entraîne dans des étangs où des personnages hauts en couleur vivent dans des cabanes de pêcheur. Des crimes sordides, de l’humour et de l’autodérision, voilà ce qui vous attend dans Bleu Calypso.

En arrière-plan, un poisson accroché à un fil de pêche, au premier plan, la couverture du livre de Charles Aubert, Bleu Calypso
Niels est adepte du catch and release, il relâche tous les poissons qu’il attrape

L’intrigue

Niels Hogan, comme son nom ne l’indique pas, vit à côté de Montpellier dans une cabine de pêcheur. Il a choisi cette vie d’ermite et fabrique et vend des leurres pour la pêche. Le dernier qu’il a conçu, Bleu Calypso, rencontre beaucoup de succès. Une vie calme à défaut d’être tout à fait heureuse jusqu’au jour il trouve un cadavre dans un de ses coins de pêche favori. En bon citoyen, il prévient la police. Il se croit débarrassé du problème, mais c’est sans compter la séduisante Lizzie, qui a l’intention d’enquêter et lui demande son aide. Il râle, mais finit par accepter : personne ne résiste à Lizzie.

Les aventures de Niels sont rocambolesques et amusantes, la fin est inattendue. Quoique ! Si vous avez lu TOUS les romans d’Agatha Christie, même les moins connus, vous conviendrez qu’elle nous avait déjà fait le coup.

L’univers narratif

Vous aussi, vous allez vous perdre dans des étangs aux rares cabanes de pêcheur, mais attention, le calme n’est qu’apparent.

Les personnages

Si vous aimez les personnages légèrement foutraques, mais attachants, vous allez trouver votre bonheur.

#Niels Hogan
Niels est adepte du catch and release, il relâche tous les poissons qu’il attrape, ce qui me l’a rendu infiniment sympathique. En dehors de ça, il compte quelques années et quelques kilos en trop pour jouer les beaux gosses.

#Vieux Bob
Plus proche voisin de Niels, il n’a jamais été convaincu par Niels de relâcher les poissons. Lui, les poissons, il les attrape et il les cuisine. Et Niels les mange, d’ailleurs.
Peu causants, les deux hommes ne se sont jamais raconté leur vie. On en apprendra un peu plus toutefois au fil du livre.

#Lizzie
Décrit par son père comme « une enquiquineuse de première », elle est exaspérante au début du livre et puis j’ai fini par la voir au travers du regard de Niels. Bon, d’un autre côté, il avait bien besoin d’être secoué.

#Serge Malkovitch
Officier de police judiciaire chargé de l’enquête, il commence à regarder Niels d’un sale œil. Heureusement pour notre ermite pêcheur, Malkovitch n’est pas né de la dernière pluie, ce qui ne signifie pas qu’on peut lui faire avaler n’importe quoi même si l’enquête est menée (de façon un peu brouillonne, il est vrai) par Niels et Lizzie.

L’humour

Il vient de ces personnages un peu loufoques, mais certaines scènes sont hilarantes, comme celle où Niels se met en tête d’imiter la stratégie de l’opossum.

Le style

Il est délicieux, Niels le narrateur étant très fort en autodérision.

Incipit :

« Le kayak avait une dérive idéale. Le vent du nord le poussait à un ou deux nœuds, en direction d’un vaste herbier, juste à l’entrée de la passe. Sans faire de bruit, j’ai glissé la pagaie sous le siège en toile pour qu’elle ne me gêne pas, puis j’ai saisi ma canne. »

Citation :

« Il avait le statut d’autoentrepreneur. C’était le truc à la mode. Les employeurs avaient trouvé la solution. Ils externalisaient les travailleurs. Bienvenue dans l’ère des salariés Kleenex. Certains utilisaient les termes de flexibilité ou d’outsourcing. C’est vrai que ça passait mieux avec ce vocabulaire. »

Mon avis en résumé

Ce que vous aimerez :

  • L’humour et l’autodérision
  • Les personnages, tous un peu farfelus
  • Le style

Ce que vous regretterez (ou pas) :

  • Rien

Mes notes

Univers narratif5,0/5
Intrigue4,0/5
Personnages5,0/5
Style5,0/5
Humour5,0/5
Moyenne4,8/5

Info-livre : Bleu Calypso par Charles Aubert

Couverture du livre de Charles Aubert, Bleu Calypso

Editeur : Pocket
ISBN : 978-2-266-30001-8
Pages : 336
Date de parution : 09/01/2020

Romans policiers et humour

Petiote
Benoît Philippon

A l'arrière-plan, un homme masqué, au premier plan la couverture du livre de Benoit Philippon, Petiote
« Gus se tient sur le rebord du toit »

Bullet train
Kôtarô Isaka

A l'arrière plan, le Shinkansen, au premier plan, la couverture du livre de Kotaro Isaka, Bullet Train
A l’arrière plan, le Shinkansen, aussi appelé Bullet Train
Partagez cet article
Catherine Perrin
Catherine Perrin

J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.

Publications: 394

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.