Brèves de solitude — Sylvie Germain

Brèves de solitude ressemble plus à un exercice de style qu’à un roman. Un ouvrage qui a peut-être passionné davantage l’écrivain que le lecteur. Il est vrai que j’apprécie peu les structures éclatées même si l’écriture est exceptionnelle.

En arrière-plan, des oiseaux sur une fontaine, au premier plan, la couverture de Sylvie Germain, Brèves de solitude
Dans le square, chaque personnage observe les autres et s’en fait une idée.

L’univers narratif

Le point commun qui réunit tous les personnages est un square, puis les appartements ou le quartier, les mêmes personnages y sont confinés, chacun le vivant à sa façon, mais la solitude est là, d’où le titre Brèves de solitude.

Les personnages

Raconter des tranches de vie de plusieurs personnages même s’ils partagent un point commun présente un inconvénient : certains personnages sont attachants et j’aurais aimé continuer l’histoire avec eux, d’autres sont falots et je me suis un peu ennuyée.

#Joséphine
Une vieille dame fait des mots croisés sur son banc. Elle lève souvent la tête pour observer ceux ou celles qui l’entourent, avec acuité et pas forcément d’empathie. Mais Joséphine vaut mieux que la promesse de ce premier contact avec le lecteur.

#Lui
Il est épuisé, a faim, ne sait pas où aller. Il essaie de dormir, guette les sandwichs ou les friandises que les autres jettent.

#Xavier
Xavier se souvient d’un de ses élèves en cours d’art plastique. Un élève différent, harcelé par les autres et qui a choisi d’en finir avec la vie, au sein même du lycée.

#Stella et madame Georges
Madame Georges supporte avec patience Stella, son auxiliaire de vie, une expression qui l’énerve : auxiliaire de vie ! Elle rêve du jour où son fils et sa belle-fille viendront la voir. Elle pourra alors lui donner congé.

L’intrigue

Dans le square, chaque personnage observe les autres et s’en fait une idée. Plus tard, le lecteur les retrouve chez eux et s’en fera une autre idée, peut-être.

Beaucoup de thèmes sont abordés dans cet ouvrage, j’ai déjà évoqué le harcèlement scolaire. Le drame des personnes âgées isolées dans leur maison de retraite est mentionné, ainsi que celui des jeunes filles vendues. Beaucoup trop de thèmes pour qu’ils marquent, à l’exception du sans-abri (Lui), peut-être parce que plus de chapitres lui sont consacrés, de très courts chapitres, mais qui reviennent régulièrement.

Le style

Le style de Sylvie Germain est magnifique, mais d’une certaine façon, cela accroît la difficulté de lecture : encore quelque chose auquel il faut prêter attention.

Incipit :

« À la voir assise au milieu du banc, immobile, épaules étroites et tête haut levée, drapée dans une étole à motifs géométriques, une main posée sur la poignée de son parapluie-canne, la bandoulière de son sac plaquée à l’oblique sur sa poitrine comme le cordon d’un ordre honorifique, on dirait une petite reine à la gloire révolue qui affronte son déclin avec placidité, ses yeux vert bronze fixés sur son destin dont elle assume la dureté. »

Citation :

« Pourquoi l’enfant lui a-t-il tiré la langue d’un air hargneux ? Parce qu’il est noir ? Parce qu’il est mal habillé, les traits défaits par la fatigue ? L’a-t-il trouvé laid ? Et la femme, pourquoi lui a-t-elle souri ? Un beau sourire, mais pour dire quoi ? Pour lui signifier que l’enfant a vu juste, qu’il a eu raison de grimacer en le voyant, que c’était drôle ? Ou par pitié ? »

Mon avis en résumé

Ce que vous aimerez :

  • Une écriture magnifique
  • De beaux personnages
  • Le confinement en est l’un des thèmes

Ce que vous regretterez (ou pas) :

  • Trop de personnages
  • Trop de thèmes abordés

Mes notes

Univers narratif3,5/5
Personnages3,5/5
Intrigue3,0/5
Style5,0/5
Moyenne3,8/5

Info-livre : Brèves de solitude par Sylvie Germain

couverture de Sylvie Germain, Brèves de solitude

Editeur : Albin Michel
ISBN : 978-2-226-45824-7
Pages : 211
Date de parution : 13/01/2021

Partagez cet article
Image par défaut
Catherine Perrin
J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.
Publications: 249

2 commentaires

  1. Petit survol en piqué sur des tableaux tout simples d’instants de vies au hasard d’une promenade
    Des tableaux composés intéressants nous invitant à partager les colorations sur mode doux-amer des états d’âme et des situations en présence
    Mais laisse néanmoins comme un sentiment d’un certain moment de solitude .tant l’on ne saurait trop s’impliquer soi-même dans cette lecture et découvertes
    Un peu déroutant

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.