Cannibale — Didier Daeninckx

Que vous connaissiez la Nouvelle-Calédonie ou non, que vous ayez l’intention d’effectuer ce très long voyage ou non, lire Cannibale de Didier Daeninckx vous en apprendra davantage sur ce pays. Il entretient aussi le devoir de mémoire.

A l'arrière-plan, arrivée à Hienghène, au premier plan, la couverture du livre de Didier Daeninckx, Cannibale.
« À certains moments, le découragement s’empare de moi. »

Que se passe-t-il ?

Gocéné est ramené chez lui, dans sa tribu Tendo par un ami, mais ils sont arrêtés par deux jeunes gens armés qui refusent de laisser le véhicule aller plus loin parce que le chauffeur est blanc.

Gocéné descend alors de la voiture et raconte son histoire. En 1931, il a été emmené à Paris pour l’exposition coloniale. Les autorités françaises avaient fait de nombreuses promesses pour convaincre le chef de la tribu. Promesses oubliées dès que les jeunes kanaks ont mis les pieds sur le bateau qui les conduisaient en France.

La beauté du roman réside dans le fait que ce sont des hommes qui s’opposent (ou s’entraident) et non des peuples. Et puis aussi, une histoire d’amitié improbable, ce gendre de récits qui nous fait penser que tout est possible.

Où et quand ?

En Nouvelle-Calédonie, à la fin des années 1980 ou plus vraisemblablement en 1988 un peu avant l’accord de Nouméa.

Cannibale est étudié au collège et au lycée dans le cadre du devoir de mémoire.

Qui sont les personnages ?

#Gocéné
Un vieux sage aujourd’hui, un jeune homme exubérant et prêt à tout pour sauver sa fiancée, Minoé, pendant l’exposition coloniale.

#Francis Caroz
Ami de Gocéné, il est celui qui permet de ne pas désespérer de l’humanité.

#Wathiock et Kali
Deux jeunes kanaks, peut-être des adolescents qui ont besoin de comprendre un peu plus la vie.

Comment est-ce écrit ?

Incipit :

 « En voiture, la vitesse émousse les surprises, mais il y a bien longtemps que je n’ai plus la force de couvrir à pied les cinquante kilomètres qui séparent Poindimié de Tendo. »

Citation :

« À certains moments, le découragement s’empare de moi. Je me dis que nous ne reverrons jamais notre village, notre tribu… Alors je fais comme tu viens de le voir, je baisse les paupières… Les images viennent doucement… Fais comme moi, Badimoin… Regarde, tu vois la piste, au bord du creek ? Elle monte en lacet de Hienghène jusqu’à Tendo. »

Mon avis en résumé

Un livre incontournable qu’on se doit de lire surtout quand on vit en métropole. Pour mieux comprendre.

Ma note

Forcément 5/5

Info-livre : Cannibale par Didier Daeninckx

Couverture du livre de Didier Daeninckx, Cannibale.

Editeur : Folio
ISBN : 2-07-040883-3
Pages : 107
Date de parution : 09/11/1999

Histoire d’amitiés improbables

Apeirogon
Colum McCann

A l'arrière-plan, mur de Jérusalem, au premier plan, la couverture du livre de Colum McCann, Apeirogon
« Mais la paix est une réalité. Question de temps. »

Nos frères inattendus
Amin Maalouf

A l'arrière plan, une île. Au premier plan, la couverture du livre d'Amin Maalouf, Nos frères inattendus
Et si civilisation plus avancée que la nôtre nous envoyait des émissaires ?
Partagez cet article
Catherine Perrin
Catherine Perrin

J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.

Publications: 419

2 commentaires

  1. J’ai lu ce roman. Très admirative de la reconstitution des années 1930 et de l’expo coloniale (dont je vois les vestiges toutes les semaines, étant voisine du site !) j’ai été déçue de la partie contemporaine (années 1980) car je m’attendais à avoir plus de clés pour comprendre la Nouvelle Calédonie…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.