Comment font les gens ? — Olivia de Lamberterie

Un de mes flops de la rentrée littéraire 2022. Même si j’ai retrouvé la jolie patte de l’auteur et si j’ai pris plaisir à lire la deuxième partie de Comment font les gens ? je ne suis pas sortie convaincue de cette lecture.

A l'arrière-plan, deux femmes dans un café parisien, au premier plan la couverture du livre d'Olivia de Lamberterie, Comment font les gens
L’auteur aborde tous les thèmes du moment…
Photo de l’arrière plan : Anna Urlapova

Service Presse

Que se passe-t-il ?

Vous le saurez plus tard, une fois que le livre sera bien entamé. Même si je n’ai pas eu trop de mal à deviner, ce faux mystère empêche de comprendre le début.

La lecture du premier tiers a été une épreuve et j’aurais sans doute abandonné ce style lourd et confus si ce n’avait pas été un Service Presse. Et puis, j’ai pris plaisir à ma lecture, malgré un sujet vu et revu : la journée pourrie d’une femme active soutenue par ses vieilles copines.

L’auteur aborde tous les thèmes du moment, de façon plus ou moins superficielle. J’ai aimé, en revanche, qu’elle s’interroge sur nos évolutions. Quel fossé entre les ados d’aujourd’hui et ceux de ma génération !

Après avoir terminé ce livre, il subsiste une question : Olivia de Lamberterie avait-elle vraiment quelque chose à dire ? Difficile de ne pas faire la comparaison avec son précédent livre, Avec toutes mes sympathies, ouvrage qui m’avait touchée (je n’ai pas été la seule) alors que celui-ci ne restera sans doute pas dans ma mémoire.

Où et quand ?

A Paris, de nos jours.

Qui sont les personnages ?

#Anna
À la cinquantaine, elle est éditrice. Ses valeurs sont mises à mal par sa nouvelle cheffe.

Anna est entourée par une galerie d’autres personnages, tous portraiturés à grands traits. Le lecteur les aperçoit, n’a pas le temps de s’attacher à eux, que déjà une autre anecdote suit.

Comment est-ce écrit ?

J’ai détesté l’écriture du premier tiers avant de retrouver la patte agréable de l’auteur. Bien sûr, j’ai repéré les allusions à des livres ou à des titres, mais avec moins de plaisir que dans son premier ouvrage : la surprise n’était plus là.

Incipit :

« — J’aime bien quand le soleil se lève, pas vous ?
— Mais oui, c’est très joli, approuve Anne avec son sourire d’à quoi bon.
Dans ce café, un mois trop doux de décembre, la phrase de cette femme à l’ouest remettait sa tristesse à sa place, rien de grave. Anna achètera des fleurs, se répète que rien n’est grave, comme, petite fille, elle se forçait à penser à la tragédie d’Anne Franck avant le contrôle de physique — quelle est la vitesse d’un solide tombant de dix mètres de haut —, ignorant que cette interrogation hanterait son existence, intime châtiment. »

Citation :

« … elle a lu à haute voix et dans son intégralité Vipère au poing à la petite en larmes “je ne comprends pas pourquoi elle est si méchante, la maman”, et elle se demandait pourquoi un imbécile de fonctionnaire avait décidé de mettre ce vieux rogaton d’Hervé Bazin au programme, si ce n’est pour dégoûter à jamais les enfants de la lecture. »

Qu’est-ce que j’en pense ?

Une déception. Peut-être suis-je un peu injuste, mais aurais-je lu Comment font les gens ? si je n’avais pas été aussi séduite par son précédent ouvrage ?

Ce que vous pourriez aimer :

  • Une histoire de femmes
  • Un joli style (dans les deux derniers tiers)

Ce que vous pourriez regretter (ou pas) :

  • Un premier tiers ennuyeux
  • Est-ce que l’auteur avait quelque chose à dire ?

Mes notes

Univers narratif3,0/5
Intrigue1,0/5
Personnages3,0/5
Écriture3,3/5
Moyenne2,6/5

Info-livre : Comment font les gens par Olivia de Lamberterie

Couverture du livre d'Olivia de Lamberterie, Comment font les gens

Editeur : Stock
ISBN : 978-2-234-08835-1
Pages : 272
Date de parution : 17/08/2022

Les femmes dans la littérature

Nos espérances
Anna Hope

A l'arrière-plan, une cabine téléphonique londonienne, au premier plan, la couverture du livre d'Anna Hope, Nos espérances
« C’est samedi, samedi c’est le jour du marché. C’est la fin du printemps ou le début de l’été. »

Le jeune homme
Annie Ernaux

En arrière-plan, des mains qui courent sur un clavier, et au premier plan, la couverture du livre d'Annie Ernaux, Le jeune homme
Un livre d’Annie Ernaux est toujours un évènement.

Partagez cet article
Catherine Perrin
Catherine Perrin

J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.

Publications: 373

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.