Ils vont tuer Robert Kennedy — Marc Dugain

Le titre du livre de Marc Dugain : Ils vont tuer Robert Kennedy m’avait fascinée. Malheureusement, si j’ai aimé en apprendre davantage sur Robert Kennedy, je n’ai pas été convaincue par la théorie du roman, trop paranoïaque à mon goût (et un brin irréaliste).

En arrière-plan, un homme réfléchit et au premier plan, la couverture du livre de Marc Dugain, Ils vont tuer Robert Kennedy
Robert Kennedy est assassiné le six juin 1968

Que se passe-t-il ?

L’œuvre est composée de deux parties qui se déroulent en alternance.

Mark O’Dugain (sic) tombe amoureux à soixante ans d’une de ses élèves. Il se méfie, Lorna ne serait-elle pas une agente de la CIA chargée de le surveiller ? Il faut dire que notre professeur enquête sur la mort de ses parents qu’il pense être liée à l’assassinat de Robert Kennedy. C’est la partie la plus captivante, même si elle s’étire sur des pages avant que la vérité soit révélée. Le dénouement est inattendu, mais pas vraiment surprenant, un twist déjà vu dans d’autres livres et qui fait regretter de s’être intéressé à l’intrigue : tout ça pour ça ?

Un narrateur différent nous raconte que Robert F. Kennedy déjeunait tranquillement chez lui lorsqu’il a reçu un appel du directeur du FBI, J. Edgar Hoover : on a tiré sur le président. Quelques heures plus tard, Robert Kennedy apprenait que son frère, John Kennedy, était mort.

Le narrateur déroule les faits qui, je l’avoue, ne m’ont pas passionnée, peut-être parce que je me suis résignée depuis longtemps à ne jamais connaître la vérité. Il y a la thèse officielle : Lee Harvey Oswald était le seul tireur, il a abattu le président. L’homme le plus puissant du monde assassiné par un tireur isolé, de quoi s’interroger. Parmi les faits énoncés par Marc Dugain, certains sont vérifiables, d’autres, sujets à caution — j’ai beaucoup utilisé Wikipédia lors de cette lecture. Mais peu importe, le narrateur penche pour l’hypothèse du complot, il va tellement loin dans cette théorie que ça en devient non crédible et ridicule.

Les boutons bleus comportent des liens affiliés, c’est-à-dire que si vous achetez après avoir cliqué sur ces liens, je toucherai une commission (sans coûts supplémentaires pour vous).

Quels sont les thèmes ?

  • Histoire contemporaine
  • Les assassinats des frères Kennedy, John et Robert
  • Une enquête sur des morts mystérieuses (en parallèle de celle des Kennedy)

Où et quand ?

Aux États-Unis, des années 1960 à nos jours.

Qui sont les personnages ?

Mark O’Dugain
Il a consacré sa thèse à l’assassinat de Robert Kennedy et a saisi l’occasion d’enquêter sur la mort de ses parents.

John Kennedy
Toujours « bien coiffé » (regardez les photos), le président bénéficiait d’une belle image avant qu’elle soit sérieusement écornée par des révélations ultérieures.

Robert Kennedy
À trente-cinq ans, il a été nommé procureur général des États-Unis et engage une lutte contre la pègre. Après la mort de son frère, il s’intéresse de plus près aux pauvres et aux droits civiques. Il décide de se présenter à la présidentielle, il est assassiné le six juin 1968, deux mois après Martin Luther King. Le nouveau président américain est Richard Nixon.

Robert Kennedy
Robert Kennedy

Robert Kennedy est montré dans l’œuvre de Marc Dugain comme un homme pieux, déterminé à défendre les faibles et très attaché à son frère John. Sa part d’ombre est également décrite.

Comment est-ce écrit ?

L’écriture manque de fluidité.

 Incipit :

« Avant que notre relation amoureuse ne débute, Lorna avait une façon inquiétante de me fixer pendant les cours. Je ne comprenais pas ce qui suscitait l’intérêt de cette beauté pour un sexagénaire abîmé. Quelque chose ne collait pas entre cette grande femme blonde aux traits délicats et un homme comme moi. »

Citation :

« Essayer quelque chose pour tous ceux qui sont tombés de ce nuage inconsistant qu’est le rêve américain ou qui ne l’ont même jamais approché, exclus sans appel d’une idéologie de la réussite qui masque sa condition essentielle : être blanc, calculateur et sans pitié. Bobby a été sauvé par la façon dont son père l’a négligé, oubliant de réprimer cette sensibilité dont il pressent qu’elle va convertir ses propres interrogations en une quête du bien. »

Mon avis en résumé

Ce que j’ai aimé :

  • En savoir plus sur Robert Kennedy

Ce que j’ai regretté (mais peut-être pas vous) :

  • La dérive paranoïaque

Mes notes

Univers narratif3,0/5
Personnages3,0/5
Intrigue2,0/5
Écriture3,0/5
Moyenne2,8/5
Plus de détails sur le système de notation

Sur l’histoire contemporaine

Mon traître
Sorj Chalandon

En arrière-plan, un trèfle et au premier plan, la couverture de Sorj Chalandon, Mon traitre
Conflit en Irlande du Nord

V13 — Chronique judiciaire
Emmanuel Carrère

En arrière-plan un marteau de justice, au premier plan, la couverture du livre d'Emmanuel Carrère, V13 Chronique judiciaire
Le procès des attentats du 13 novembre 2015

Info-livre : Ils vont tuer Robert Kennedy par Marc Dugain

Couverture du livre de Marc Dugain, Ils vont tuer Robert Kennedy

Editeur : Folio
ISBN : 978-2-07-282432-6
Pages : 446
Date de parution : 18/04/2019

Restons en contact : inscrivez-vous à la newsletter

En savoir plus sur l’utilisations des données

Cet article vous a-t-il été utile ? Notez-le !
[Total: 0 Moyenne : 0]
Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)
Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)

J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.

Rédactrice NetGalley

Articles: 582

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.