La petite ritournelle de l’horreur — Cécile Cabanac

Si vous aimez les intrigues puissantes, La petite ritournelle de l’horreur de Cécile Cabanac est fait pour vous. Même si vous préférez plonger dans un univers inhabituel et bien décrit, que les personnages soient approfondis, vous aurez plaisir à lire ce livre, sans pour autant avoir le désir de renouveler l’expérience.

En arrière-plan, une maison et au premier plan, la couverture du livre de Cécile Cabanac, La petite ritournelle de l'horreur
Dans la maison, le nouveau propriétaire découvre des corps d’enfants

Que se passe-t-il ?

Pio Achenza s’attaque à la rénovation d’une maison isolée. Il est fatigué, n’en a pas envie, mais sa femme, Maria, ne lui laisse aucun répit ; ils attendent leur quatrième enfant et l’appartement est trop petit. En détruisant un mur, il fait une macabre découverte : les corps de trois enfants ont été emmurés. La commandant Sevran et son coéquipier sont chargés de l’enquête. Après avoir interrogé Pio, ils souhaitent entendre l’ancienne propriétaire, Madeleine Duflot, mais elle est morte quinze jours auparavant.

L’intrigue est excellente et je n’ai pas lâché le roman. En revanche, à force de rebondissements et d’horreur, l’histoire devient peu crédible. L’horreur est bien présente, mais l’auteur ne s’appesantit pas sur les meurtres. Même si vous n’aimez pas les livres violents (ce qui est mon cas), vous ne devriez pas avoir de difficultés à le lire.

Quels sont les thèmes ?

  • Enfance maltraitée
  • Meurtre
  • Perversités

Où et quand ?

En France, de nos jours. Ce n’est pas un roman où vous apprendrez quelque chose grâce à l’univers narratif. Ce qui compte avant tout, c’est l’intrigue.

Qui sont les personnages ?

Les policiers font leur travail, ce sont des personnes équilibrées, pas encore marquées par leur métier. Les méchants sont très très méchants. Bref, des personnages sans nuances.

Les principaux policiers

La commandant Sevran
Elle est mariée à un homme adorable William et a une petite fille de huit ans, Manon. Policière déterminée, elle n’a de cesse de découvrir la vérité.

Biolet
Le coéquipier de Sevran est marié et attend son premier enfant.

Dombard
Membre de l’équipe de Sevran, il a une fâcheuse tendance à secouer les témoins, mais c’est presque tout ce que vous saurez sur lui.

Les autres personnages

Le couple Duflot
Un couple diabolique qui maltraitait les enfants placés chez eux. Ils bénéficiaient de la complicité de l’éducatrice. Tous les trois sont décédés.

Emilie
Son fils Enzo a disparu. À l’époque, elle était en couple avec un abruti, elle buvait, la police l’avait soupçonnée.

Louise
Elle est journaliste, une journaliste sympa qui donne un coup de main à Dombard.

Beaucoup d’autres personnages gravitent autour de cette affaire, les enfants recueillis par les Duflot et devenus adultes, le couple Achenza, et des policiers qui sont sur l’enquête aux côtés de Sevran. Sans oublier les acteurs de la vente de la maison, agent immobilier, notaire…

Comment est-ce écrit ?

L’autrice ne décrit pas les scènes horribles, ce qui rend le livre possible à lire (au moins pour moi). En revanche, elle abuse d’expressions telles que : maison de l’horreur, violence inouïe, ou les profondeurs d’une eau sombre et glacée. Pas grave, l’écriture reste efficace et ce livre, je l’ai dévoré.

Incipit :

« La vieille bâtisse rongée par le salpêtre fut arrachée à l’obscurité par les phares d’une Opel Corsa en fin de course. De ses yeux rougis de fatigue, le nouveau propriétaire l’observa, les mains toujours sur le volant, en pensant aux mois d’efforts et de sacrifices qu’il faudrait encore avant d’y habiter. »

Citation :

« Parvenue au salon, elle avait assisté, impuissante, à une bagarre d’une violence inouïe entre son fils et les deux hommes, sitôt rejoints par son concubin. Red l’aurait sûrement achevé si elle ne l’avait pas empêché. À la fin du passage à tabac, son garçon gisait inconscient à terre, méconnaissable et les os brisés. »

Mon avis en résumé

Ce que j’ai aimé :

  • Un livre qui se dévore

Ce que j’ai regretté (mais peut-être pas vous) :

  • L’intrigue finit par ne plus être crédible
  • Les personnages manquent de nuance

Mes notes

Univers narratif2,0/5
Personnages3,0/5
Intrigue5,0/5
Écriture4,0/5
Moyenne3,5/5
Plus de détails sur le système de notation

Lecture assez facile

À vous maintenant

Vous l’avez lu ? Donnez-moi votre avis en commentaires. Pensez à activer la cloche qui se situe avant le bouton Publier le commentaire pour recevoir un mail avec les réponses à votre commentaire.

Enfance maltraitée

Darwyne
Colin Niel

En arrière-plan, une femme et un petit garçon, au premier plan, la couverture du livre de Colin Niel, Darwyne
Darwyne a dix ans, un amour inconditionnel pour sa mère et un talent très bien caché.

L’enragé
Sorj Chalandon

En arrière-plan, des mains tenant des barreaux, au premier plan, la couverture du livre de Sorj Chalandon, L'enragé
Un livre sombre, mais prenant que je vous recommande vivement.

Info-livre : La petite ritournelle de l’horreur par Cécile Cabanac

Couverture du livre de Cécile Cabanac, La petite ritournelle de l'horreur

Editeur : Pocket
ISBN : 978-2-266-33126-5
Pages : 521
Date de parution : 09/03/2023

Restons en contact

Inscrivez-vous à la newsletter

En savoir plus sur l’utilisation des données

Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)
Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)

J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.

Rédactrice NetGalley

Articles: 609
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires