La République du bonheur — Ito Ogawa

J’ai retrouvé avec plaisir Hatoko dans la République du Bonheur d’Ito Ogawa, une lecture douce comme une méditation, pleine de leçons pour apprécier chaque moment de sa vie, la ralentir aussi. J’aimerais beaucoup qu’il y ait un nouveau tome.

En arrière-plan, un avion en papier, au premier plan, la couverture du livre d'Ito Ogawa, La république du bonheur
« Ce printemps, nous sommes devenus une famille…»

Que se passe-t-il ?

Hatoko, dont vous avez peut-être fait la connaissance dans La papeterie Tsubaki, vient d’épouser Mitsurô. Elle a choisi avec soin le papier du faire-part dont elle a fait un avion. Il a été signé par Mitsurô, QP (la fille de Mitsurô) et elle-même :

« Ce printemps, nous sommes devenus une famille
Nous avons pris la mer à trois sur une petite barque
Nous espérons que vos vœux nous accompagneront »

Chaque geste, chaque moment de la vie est prétexte à voir le bonheur, même si des ombres planent sur la vie d’Hatoko et mettent sa sérénité à dure épreuve. Petit à petit, elle comprend pourquoi sa grand-mère, L’Ainée a été aussi sévère avec elle. Elle ne veut pourtant pas reproduire la même chose avec QP.

Où et quand ?

De nos jours à Kamakura, une petite ville japonaise où se trouvent beaucoup de temples. Comme dans le premier opus, vous irez vous recueillir dans nombres d’entre eux, Hase-dera, Hongaku-ji Myôryû-ji ou encore Myôhon-ji.

Temple de Hase-dura à Kamakura
Temple de Hase-dura à Kamakura
Le temple de Hongakuji à Kamakura
Le temple de Hongakuji à Kamakura

Qui sont les personnages ?

Hatoko
Elle évoque son passé de ganguro1, sa vie avec l’Ainée, sa grand-mère et le bonheur qu’elle éprouve avec Mitsurô et QP. Comme dans le premier tome, le livre m’a laissée sur ma faim, j’aurais tellement aimé en savoir plus.

Mitsurô
Plus âgé qu’Hatoko, le père de QP est un homme paisible et calme.

QP
Une adorable petite fille de six ans qu’Hatoko aime de tout son cœur et à qui elle essaie d’apporter tout le bonheur possible.

Les autres personnages
Vous retrouverez Le Baron, Panty ainsi que madame Barbara. De nouveaux clients solliciteront Hatoko pour écrire des lettres et il sera même question de Yasunari Kawabata

Comment est-ce écrit ?

Incipit :

« Parfois, la vie change en un clin d’œil.
Mitsurô m’a porté sur son dos et moins d’un an après, nous nous sommes mariés. Au début, il n’avait été pour moi qu’une relation indirecte, le “père de QP”, avant de devenir un nom propre, “Monsieur Morikage”, puis, un beau jour, tout simplement, Mitsurô. »

Citation :

« À l’époque, j’enviais les arbres, il y avait plein de chats errants à qui j’allais souvent me confier. Les arbres aussi prêtaient l’oreille à mes monologues. Le vent, lui, séchait mes larmes avec douceur.
Au bout d’un moment, la brise chassait les scories qui m’encombraient le cœur et je prenais le chemin de la maison d’un pas plus léger.
Pour moi le Myôhon-ji, c’était un lieu unique où j’avais rendez-vous avec moi-même. »

Mon avis en résumé

Tout ce que j’ai aimé dans les autres livres d’Ito Ogawa se retrouve ici : la délicatesse, prendre le temps de lire pour faire émerger les images, la douceur de vivre présente dans chaque geste. Mais l’intrigue est quasiment inexistante.

Ma note

Univers narratif5,0/5
Personnages5,0/5
Intrigue2,0/5
Écriture4,5/5
Moyenne4,1/5
En savoir plus sur le système de notation

Info-livre : La République du bonheur par Ito Ogawa

Couverture du livre d'Ito Ogawa, La république du bonheur

Editeur : Picquier poche
ISBN : 978-2-8097-1635-1
Pages : 365
Date de parution : 09/06/2023

À la recherche du bonheur

Rosa Candida
Auður Ava Ólafsdóttir

Des roses en arrière-plan, et la couverture du livre de Auður Ava Ólafsdóttir, Rosa Candida
Dans la plus belle roseraie du monde…

La bibliothèque de minuit
Matt Haig

A l'arrière-plan, une femme se couvre le visage avec un livre, au premier plan, la couverture du livre de Matt Haig, La bibliothèque de minuit
« - Vouloir, dit-elle d’un ton mesuré, est un mot intéressant. »
  1. Ganguro : jeune japonaise hâlé et blonde ↩︎

Restons en contact : inscrivez-vous à la newsletter

En savoir plus sur l’utilisations des données

Crédits photos :
Temple de Hase-dura à Kamakura : Bernard Gagnon sous licence CC BY-SA 3.0
Le temple de Hongakuji à Kamakura : Crédit photo : 三人日 Sous licence : CC BY-SA 3.0

Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)
Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)

J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.

Rédactrice NetGalley

Publications: 561

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.