La bibliothèque de minuit — Matt Haig

Quoi de plus fascinant que les multivers, cette infinité d’univers qui existerait en parallèle — hypothèse prise très au sérieux par les scientifiques ? Si c’est vrai, une infinité de vous existerait dans des mondes presque semblables ou au contraire très différents. La bibliothèque de minuit exploite ce thème de façon originale : et s’il vous était possible d’explorer des vies ou vous auriez fait d’autres choix ?

A l'arrière-plan, une femme se couvre le visage avec un livre, au premier plan, la couverture du livre de Matt Haig, La bibliothèque de minuit
« - Vouloir, dit-elle d’un ton mesuré, est un mot intéressant. »

Service Presse

L’intrigue

La vie de Nora est gangrenée par les regrets, regrets d’avoir rompu avec son fiancé, d’avoir abandonné son frère et son groupe de rock, de ne pas avoir suivi sa meilleure amie en Australie. Quand elle affronte une journée pourrie de chez pourrie, c’en est trop pour elle.

J’ai adoré explorer les autres destins de Nora. Si la fin n’est pas vraiment surprenante, elle offre une leçon de vie donnée de la plus agréable des manières.

L’univers narratif

Une bibliothèque aux rayonnages qui vont de l’infini à l’infini. Tous les livres sont verts, de tous les verts possibles et imaginables.
Avant de se retrouver là, Nora vivait à Bedford, au nord de Londres.

Les personnages

#Nora
À trente-cinq ans, elle vit seule avec son chat, Voltaire. Elle est plus ou moins fâchée avec son frère, a peu de nouvelles de sa meilleure amie partie vivre en Australie et travail sans grand plaisir dans un magasin de musique. Un soir, un homme séduisant frappe à sa porte. Hélas…

#Madame Elm
Enfant, Nora adorait se réfugier à la bibliothèque où elle pouvait oublier sa famille pas très réjouissante. Elle s’entendait bien avec la bibliothécaire, madame Elm. Cette dernière lui a appris la mort de son père, décédé brutalement d’une crise cardiaque. Elle a su trouver les mots pour réconforter Nora.

Le style

Très facile à lire

Incipit :

« Dix-neuf ans avant de mourir, Nora Seed était à Bedford, bien au chaud dans la petite bibliothèque de l’école Hazeldene. Elle était assise à une table basse, devant un échiquier, le regard fixé dessus.
— Nora, mon chou, c’est normal que tu t’inquiètes de ton avenir, disait Mme Elm, la bibliothécaire, les yeux scintillants, tel le soleil sur le givre. »

Citation :

« - Vouloir, dit-elle d’un ton mesuré, est un mot intéressant. Il implique un manque. Parfois, si on comblait ce manque avec autre chose, le désir originel disparaîtrait complètement. Peut-être que tu as un problème de manque plutôt qu’un problème de désir. Peut-être qu’il y a une vie que tu désirerais vraiment vivre. »

Mon avis en résumé

Ce que vous aimerez :

  • Les vies de Nora
  • La leçon de vie
  • Un feel good

Mes notes

Univers narratif5,0/5
Personnages5,0/5
Intrigue5,0/5
Écriture 3,0/5
Moyenne4,5/5

Histoire de personnages perdus dans leur vie

Neuf parfaits étrangers
Liane Moriarty

A l'arrière-plan, un kangourou, au premier plan, la couverture du livre de Liane Moriarty, Neuf parfaits étrangers.
Dans un coin perdu de l’Australie…

Pardon si je dérange
Patrick Cottrell

En arrière plan une statue d'un enfant, la tête entre les mains. Au premier plan, couverture du livre de Patrick Cottrell, Pardon si je dérange
« On ne t’attendait pas. »

Info-livre : La bibliothèque de minuit par Matt Haig

Couverture du livre de Matt Haig, La bibliothèque de minuit

Editeur : Mazarine
ISBN :
Pages : 414
Date de parution : 05/01/2021

Partagez cet article
Image par défaut
Catherine Perrin

J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.

Publications: 339

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.