La tête sous l’eau — Olivier Adam

Cela faisait un moment que La tête sous l’eau trainait dans ma bibliothèque. Je l’ai acheté lors de la manifestation Quai du Polar, il y a deux ans déjà.
Acheté parce qu’après avoir lu Passer l’hiver d’Olivier Adam, j’avais l’impression de passer à côté de cet auteur.

A l'arrière plan, des personnes se promènent sur une plage. Au premier plan, la couverture du livre d'Olivier Adam, La tête sous l'eau.

Les boutons bleus comportent des liens affiliés, c’est-à-dire que si vous achetez après avoir cliqué sur ces liens, je toucherai une commission (sans coûts supplémentaires pour vous).

Les personnages

#Léa
Elle est furieuse d’être obligée de vivre à Saint-Lunaire alors que ses amours sont restées à Paris, amours dont sa famille ignore tout. Elle ne se lie pas à d’autres élèves de son lycée.
Un jour, elle disparaît.

#Antoine, le narrateur
Il observe sa famille se désintégrer après la disparition de Léa. Il se contente de rapporter les faits.
Est-ce parce que le narrateur a quinze ans que ce livre a été classé pour Jeunes Adultes ? Je ne vois pas d’autres explications, cet ouvrage peut être lu par de jeunes adultes et des moins jeunes, surtout s’ils aiment l’auteur.

#Les parents de Léa et Antoine
Le narrateur ne s’étend pas sur le caractère de ses parents, il se contente de les observer et décrire ce qu’ils font.

L’univers narratif

De nos jours, à Saint-Lunaire, aux environs de Saint-Malo parce que les parents du narrateur ont eu envie d’habiter près de la mer.

Photo de la plage à Saint-Lunaire
La plage à Saint-Lunaire

L’intrigue

Je crois que j’ai tout dit. Léa disparaît. L’auteur explore les impacts de la disparition d’une personne sur sa famille. Est-ce que je n’ai pas déjà écrit ça quelque part ? Ah oui, dans ma chronique du livre Des vents contraires du même auteur. Il se peut qu’en le lisant, vous ayez une impression de déjà-lu.

Le style

Incipit :

« Voilà. Je suis dans ma nouvelle chambre. Ma nouvelle maison. Loin de toi. Dehors il fait beau. La plage est bondée. Tout le monde a l’air heureux. La mer est belle. Qu’est-ce que j’en ai à foutre ? »

Citation :

« Ma mère a passé la nuit à la maison. Au moment d’aller se coucher, je l’ai entendue s’engueuler avec mon père. Il voulait lui laisser la chambre. Il dormirait sur le canapé. Il trouvait ça complètement con. Mais il n’en a pas démordu. »

Mon avis en résumé

Si Olivier Adam est un de vos auteurs préférés, vous ne devriez pas être déçu. Pour les autres, vous risquez d’être frustré par le manque d’originalité de l’intrigue et le manque de développement des personnages.

Mes notes

Univers narratif3,0/5
Personnages2,5/5
Intrigue3,0/5
Style4,0/5
Moyenne3,1/5

Histoires d’adolescents

Les loyautés
Delphine de Vigan

A l'arrière-plan, une jeune homme qui se prend la tête antre les mains, au premier plan, la couverture du livre de Delphine de Vigan, Les loyautés.
« C’est une vague de chaleur qu’il ne sait pas décrire, qui brûle et embrase… »

Chavirer
Lola Lafon

En arrière plan, une danseuse et des chaussons de danse, au premier plan, la couverture du livre de Lola Lafon, Chavirer
Jusqu’où une adolescente ira-t-elle pour réaliser ses rêves ?

Info-livre : La tête sous l’eau par Olivier Adam

Couverture du livre d'Olivier Adam, La tête sous l'eau

Editeur : R-jeunes adultes
ISBN : 978-2-221-21517-3
Pages : 220
Date de parution : 23/08/2018

Crédit photo
La plage à Saint-Lunaire : sous licence CC BY-SA 3.0

Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)
Catherine Perrin (cath_lit_et_chronique)

J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.

Rédactrice NetGalley

Articles: 593
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
1
0
J'adorerais avoir votre avis. Dites-le-moi en commentaire.x