Le bureau des affaires occultes — Éric Fouassier

La fin du livre Le bureau des affaires occultes vous surprendra (j’en mets mes livres au feu) et vous serez séduit par la description du Paris des années 1830. L’atmosphère du XIXe siècle est également bien rendue (à l’exception des personnages féminins).

En arrière-plan, le roi Louis-Philippe, au premier plan, la couverture du livre d'Eric Fouassier, Le bureau des affaires occultes
Dans le Paris des années 1830, juste après la restauration de Louis-Philippe.

L’intrigue

Un enfant fuit quelque chose de terrifiant pour tomber dans quelque chose d’encore plus terrifiant jusqu’à ce qu’il comprenne que ce qu’il voit n’est rien d’autre que sa propre peur.
Dans son hôtel particulier, Charles-Marie Dauvergne s’apprête à recevoir une centaine d’invités à qui seront annoncées les fiançailles de son fils Lucien et d’une charmante héritière. Mais la soirée tourne au drame, Lucien se jette par la fenêtre sous les yeux de sa mère. Suicide ? Possible, mais rien ne le laissait prévoir, le père veut comprendre.
Dissimulé sous une porte cochère, l’inspecteur Valentin Verne attend un informateur, il cherche à savoir si un homme qui se fait appeler le Vicaire est dans les parages.

Un prologue et deux intrigues différentes qui débutent, cela fait beaucoup pour moi qui aime les récits linéaires. Une information manquante peut attiser la curiosité ou ennuyer le lecteur qui ne s’y retrouve pas et trouve tout ça un peu longuet. Bien sûr, ici et là, le suspens s’installe, mais comme il manque des liens… En revanche, dès que cette information est arrivée, je n’ai plus lâché le livre.
Les apparitions de personnages réels (Évariste Gallois ou François Vidocq) m’ont fait néanmoins patienter.
Et bien m’en a pris, le dénouement comporte du suspens et la fin est totalement inattendue. Une belle réussite de l’auteur.

L’univers narratif

Dans le Paris des années 1830, juste après la restauration de Louis-Philippe.

L’atmosphère d’un Paris de misère et de richesse n’est pas sans rappeler celle des ouvrages de l’époque (Les Misérables, Les Mystères de Paris) sans doute grâce à la description détaillée du Paris de 1830. Une description peut-être un peu trop appuyée à mon goût. Mais, vous pourriez penser que c’est un point fort du roman.

Les personnages

#Valentin Verne
Beau et ténébreux, il se sort des situations les plus improbables. Je le qualifierais de cliché si ce genre de personnage n’allait pas parfaitement avec une œuvre de cette époque.

#Aglaé Marceau

Ravissante actrice, elle est indépendante et elle sait ce qu’elle veut.
Contrairement à Valentin, elle ne colle pas tout à fait aux personnages féminins de son époque et elle n’est pas la seule, la sœur de Lucien, Félicienne s’avère tout aussi déterminée. Bref, les femmes sont la différence avec les romans réellement écrits au XIXe siècle.

L’écriture

Incipit :

« Affronter sa peur.
Lorsqu’il a découpé la toile de tente à l’aide d’un tesson de bouteille, l’enfant croyait trouver un refuge. Il ne pouvait imaginer ce qui l’attendait à l’intérieur. L’escalade de la peur. »

Citation :

« Ce ne fut pas sans appréhension que Valentin s’approcha du tenancier des Faisans Couronnés. Comme lors de sa première venue et en dépit de l’heure matinale, le cabaret était bondé. Son propriétaire trônait sur son siège favori, à l’entrée de la cuisine, dans des odeurs de graillon. La pipe au bec, il se balançait mollement, en équilibre, sur les pieds arrière de sa chaise. »

Mon avis en résumé

Ce que vous aimerez :

  • Une atmosphère très XIXe
  • Le dénouement incroyable de l’intrigue
  • Les personnages réels qui se mêlent aux personnages de fiction

Ce que vous regretterez ou pas :

  • Une construction alambiquée de l’histoire

Mes notes

Univers narratif5,0/5
Intrigue5,0/5
Construction de l’intrigue3,0/5
Personnages5,0/5
Écriture 5,0/5
Moyenne4,6/5

Info-livre : Le bureau des affaires occultes par Éric Fouassier

Couverture du livre d'Eric Fouassier, Le bureau des affaires occultes

Editeur : LGF/Livre de Poche
ISBN : 978-2-253-10772-9
Pages : 448
Date de parution : 27/04/2022

Autres romans contemporains qui se déroulent au XIXe siècle

La rose des carcasses
Wilhelmina Wilder

En arrière-plan, Big Ben et au premier plan, la couverture du livre de Wilhelmina Wilder, La rose des carcasses
A Londres au XIXe siècle

Le cinquième cœur
Dan Simmons

Couverture du livre de Dan Simmons, Le cinquième coeur, dessin de Henry James, dessin de Sherlock Holmes et photo de la Maison Blanche
Quand Henry James rencontre Sherlock Holmes
Partagez cet article
Catherine Perrin
Catherine Perrin

J'adore discuter de mes lectures. N'hésitez pas à me laisser des commentaires ou à me rejoindre sur les réseaux sociaux.

Publications: 394

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.